?>

Un dernier tour de piste. Rencontres improbables
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Un dernier tour de piste.  Rencontres improbables

 

 

            « - Moi, j’ai fui sous Chirac.

-          Moi sous Sarko.

-          Moi à cause de Hollande.

-          Ça prouve bien que nous, les riches, nous ne sommes pas sectaires. »

 

 

 

 

 

Ils ne font pas de jaloux, les riches. On devrait même les remercier. Qu’est-ce qu’on serait sans eux ? En tous cas, ils nous permettent de bien nous marrer dans le dernier recueil des dessins de Pétillon. Mais alors qu’ils croient qu’on rit grâce à eux, on rit en fait d’eux. Là est l’art du cartoonist qui détourne des situations improbables pour en faire des monuments d’humour.

 

 

 

 

© Pétillon– Dargaud

 

 

René Pétillon nous a quittés en septembre dernier alors qu’il finissait de travailler sur ce recueil. Ces « rencontres improbables » sont la synthèse de tout son art. Dessins, strips, planches, les trois structures qui font l’essence même de la bande dessinée alternent avec justesse comme sur une gamme musicale dans cet album qui résonne aujourd’hui comme un chant du cygne.

 

 

 

 

© Pétillon– Dargaud

 

 

Pétillon venait d’arrêter le dessin de presse pour se consacrer uniquement à la bande dessinée. Il n’aura pas eu le temps de nous offrir de nouvelles enquêtes ratées de Jack Palmer.

 

 

 

 

© Pétillon– Dargaud

 

 

Dans ces « rencontres », on l’a vu, les riches en prennent pour leurs grades, tout comme les flics, les stars, mais aussi les corses, ceux qui essayent de contourner la loi littorale ou qui posent des bombes sans savoir pourquoi. Mais ceux-ci ont le sens de l’humour. N’ont-ils pas été aux premières loges pour se marrer de L’enquête Corse ?

 

 

 

 

© Pétillon– Dargaud

 

 

Le début et la fin de l’album se font écho. L’hommage aux plus grandes séries de bandes dessinées vues par les plus grandes pointures du cinéma est une poilade hors pair. L’épilogue est une déclaration d’amour à Reiser. Pétillon regrettait de ne pas avoir été fichu de lui dire combien il aimait son travail. Il est allé le rejoindre, il a dû le lui déclarer, et ils doivent bien se marrer ensemble là-haut en observant le monde qui ne tourne pas très rond.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

One shot : Rencontres improbables

 

Genre : Dessins d’humour 

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Pétillon

 

Éditeur : Dargaud

 

Nombre de pages : 64 

 

Prix : 14,99 €

 

ISBN : 9782505075083

 



Publié le 08/02/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019