?>

Un dernier tour de Psyste. Les Psy 22 - Vive la retraite !
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Un dernier tour de Psyste.  Les Psy 22 - Vive la retraite !

 

 

«  - Chérie, c’est décidé !... Je laisse tout tomber !

- Ah ?

- J’ai fait le bilan de tous les clients qui sont venus me consulter dans l’espoir que j’apporte une solution à leur problème…

- Et ?

- Echec complet sur toute la ligne !

- Mais non, Antoine, tu ne peux pas dire ça ! »

 

 

 

 

 

                  Le Docteur Médard a le moral dans les chaussettes. Le fondu du Tour de France court toujours après les vélos; la fillette possédée a toujours le démon en elle; la toquée du ménage aspire de plus belle; le passe-muraille tente toujours vainement de traverser les murs; l’agent fiscal est toujours obsédé par le redressement fiscal. Ce ne sont que des exemples parmi d’autres. Ces échecs ont conduit le psy le plus célèbre du neuvième art à ranger son divan et à se lancer dans l’élevage de chèvres. Mais un bon psy fait-il un bon berger ?

 

 

 

 

© Cauvin, Bédu, Labruyère - Dupuis

 

 

Rassurez-vous. Avant ce chant du cygne, le Docteur Médard a encore quelques consultations à assurer et à assumer. Elles constituent le vingt-deuxième et dernier album des Psy, série qui tire sa révérence après vingt-sept ans de bons et loyaux sévices… euh… services.

 

Le cabinet avait ouvert ses portes dans le journal de Spirou au tout début de l’année 1992. Le premier album paru deux ans plus tard. Bédu était alors aux commandes de la reprise de Clifton au Lombard. Dès le succès assuré des psys, ils abandonna le colonel britannique pour se consacrer exclusivement aux thérapeutes.

 

 

 

© Cauvin, Bédu, Labruyère - Dupuis

 

 

 

Gloire à Philippe Vandooren, directeur éditorial chez Dupuis, qui organisa la rencontre entre Bédu et le génial Raoul Cauvin. Après un court essai sur une série tournant autour des avocats, et ayant eu l’idée grâce aux experts psychiatriques présents dans les procès, Raoul Cauvin se dirigea rapidement vers les psys. Qui plus est, le principal lieu de travail du scénariste est son divan. Source de réflexion, catalyseur d’aventures et de gags, son divan devenait ainsi acteur de ses créations.

 

Tout au long de ces années, les auteurs ont créé leur petit théâtre de marionnettes. Quelques personnages récurrents revenaient ponctuellement pour le plus grand plaisir des lecteurs : Lucienne, la femme d’Antoine, le Docteur Pinchard, fidèle collègue avec qui on peut échanger sur ses doutes, la femme de ménage Yvonne et quelques patients habitués.

 

 

 

 

© Cauvin, Bédu, Labruyère - Dupuis

 

 

Pour pallier au décor monotone et simple d’un cabinet de psy, les auteurs ont représenté en extérieurs tous les récits des consultants. Bédu s’est attaché à travailler les attitudes et les visages de tous les patients, ainsi que les réactions sur la face des psys les écoutant, comme un acteur de théâtre qui souhaite que son expression soit perçue par le spectateur se trouvant au plus haut du poulailler.

 

Les Psy auront vécu 374 histoires courtes ou gags. Elles auront marqué l’histoire du journal de Spirou, faisant partie de la grande famille des séries scénarisées par Raoul Cauvin. On se sent à présent comme un patient fidèle triste du départ à la retraite de son psy : très content qu’il nous ait accompagné pendant tant d’années, mais avec une larme au coin de l’œil parce qu’on ne le verra plus.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Les Psy

 

Tome : 22 - Vive la retraite !

 

Genre : Humour psychiatrique

 

Scénario : Cauvin

 

Dessins : Bédu

 

Couleurs : Labruyère

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9782800170152

 



Publié le 17/04/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019