Un final à la hauteur. Walking Dead 33 - Epilogue
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Un final à la hauteur.  Walking Dead 33 - Epilogue

« - Mesdames et messieurs… L’honorable Juge Hawthorne. Veuillez vous lever.

- Asseyez-vous. Je ne prendrai pas la peine de répéter les chefs d’accusation. Tout le monde ne parle plus que de ça depuis des jours… « Le procès de Carl Grimes ». Alors je tiens à vous rappeler que ceci n’est pas un procès. Il s’agit d’une audience informelle. Et nous sommes ici à la haute cour. Ça signifie que lorsque ma décision sera prise, elle sera définitive… Je suis seule face à l’accusé. Pas de jury, pas d’avocats. Pas de procès.

- Merci, Mich… Madame le Juge. Je n’ignore pas les lois qui gouvernent l’existence des citoyens de la communauté. Je sais à quel point la propriété privée est importante pour nous tous… Et à quel point il est criminel de détruire le bien d’autrui. Mais quand cette bestiole a déboulé sur ma propriété… je n’ai vu ni meuble, ni bétail, ni arbre fruitier… J’ai vu la chose qui a emporté la vie de tant d’entre nous… dont certains juste sous mes yeux. Et j’ai fait ce que j’estimais devoir faire. »

 

 

 

 

 

 

 

                Lorsque Carl Grimes, aujourd’hui adulte, a tué le rôdeur qui avançait vers sa maison, il ne se doutait pas qu’il allait se retrouver sur le banc des accusés. Cela fait plusieurs années maintenant que la vie de la communauté humaine est normale… enfin normale compte tenu de tout ce qu’il s’est passé. Les zombies restants sont aujourd’hui la propriété de ce qui s’apparentait jadis à des montreurs d’ours. Il en a tué un; il doit donc le remplacer. Mais avec tout ce qu’il a enduré dans sa jeunesse, Carl Grimes se retrouve face à ses plus monstrueux démon.

 

 

 

 

© Kirkman, Adlard, Rathburn - Delcourt

 

 

                196 chapitres de 22 planches. La conclusion de Walking Dead était redouté par la majorité de ses fans. Comment apporter un final concluant et satisfaisant à une série avec une telle aura ? Robert Kirkman, en proposant un saut dans le temps de plusieurs années réussit ce challenge. On n’en dira pas plus pour ne rien dévoiler, mais, tout en cohérence et en sensibilité, le scénariste apporte une vraie fin.

 

                C’est Charlie Adlard qui a demandé à son acolyte de conclure. Ne se voyant pas dessiner des morts-vivants toute sa vie, malgré le succès ininterrompu de la série, il souhaitait passer à autre chose et c’est courageux. Les dernières cases lui ont fait un petit pincement au cœur. On n’inscrit pas le mot Fin à un travail de seize ans sans émotion. N’oublions pas qu’il n’a pas créé graphiquement la série puisque les six premiers chapitres ont été dessinés par Tony Moore à qui il convient d’attribuer une petite part du succès.

 

 

 

 

© Kirkman, Adlard, Rathburn - Delcourt

 

 

                Dans cet épilogue, Michonne est devenue Juge d’Instruction. Les mots qu’elle prononce ont une résonnance particulière en cette période de pandémie. « Le monde du commerce et des envies frivoles a été remplacé par un monde de responsabilités et de survie. Une épidémie aux proportions apocalyptique a balayé la planète : les morts se relèvent et dévorent les vivants. En quelques mois, la société s’est effondrée. Dans un monde où les morts font la loi, nous avons pour devoir de commencer à vivre. » Bien sûr le Covid-19 n’est pas constitué d’une armée de zombies, mais on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement.

 

 

 

 

© Kirkman, Adlard, Rathburn - Delcourt

 

 

                Ce trente-troisième opus est en fait un demi-comics complété par un conclusion de Robert Kirkman, un mot de Charlie Adlard, les cinq planches du projet d’origine présenté à l’éditeur en novembre 2002, puis un entretien avec Kirkman et Eric Stephenson, rédacteur en chef d’Image Comics. On retiendra surtout de tout cela le post-scriptum de la postface du scénariste : Negan a survécu. Cela laisse penser que si le dessinateur en a fini avec l’univers Walking Dead, Robert Kirkman a des idées derrière la tête.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

PS : Nous devons tous rester chez nous, sauf nos amis de la santé et de la distribution alimentaire à qui nous pensons très fort. En ces temps compliqués, quoi de mieux que de lire des BD. Pour acheter ces beaux albums, si les librairies ont dû fermer leurs rideaux, n’oubliez pas que beaucoup d’entre elles proposent des services de vente par correspondance sur leurs sites. Alors, avant de vous précipiter sur les sites d’Amazan ou de la Fnoc, vérifiez si votre libraire de quartier ou de plus loin le fait.

 

 

Série : Walking Dead

 

Tome : 33 - Epilogue

 

Genre : Thriller zombiesque 

 

Scénario : Robert Kirkman 

 

Dessins : Charlie Adlard

 

Trames et niveaux de gris : Rathburn

 

 

Éditeur : Delcourt

 

Collection : Contrebande

 

Nombre de pages : 120

 

Prix : 13,50 €

 

ISBN : 9782756093512

 



Publié le 26/04/2020.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2020