Un impact plus grand qu’une pièce de deux euros ? Game over répare, Game over remplace ! Game Over 20 – Deep Impact
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Un impact plus grand qu’une pièce de deux euros ? Game over répare, Game over remplace !  Game Over 20 – Deep Impact

 

                La jolie princesse hume des fleurs sauvages qu’elle cueille paisiblement lorsqu’un essaim d’abeilles l’attaque violemment. La belle n’a pas d’autre alternative que de courir se réfugier au château. Lorsque le petit barbare arrive et ne la reconnaît pas à cause de son visage boursoufflé par les piqûres, vous devinez la suite : Game over ! 

 

 

 

 

 


                Ça fait vingt albums que chacun des gags du petit barbare se termine de la même façon : Game over ! Et pourtant, même si on sait comment ça va se finir, on continue à les lire et on en redemande. C’est paradoxal, mais ça marche.

 

 

 

 

 

© Midam, Adam, Patelin, Ben BK - Dupuis

 

 

                Le concept de la série dirigée par Midam repose sur un principe simple et efficace. Toute une génération, voire même plusieurs, a été addict à une série télévisée qui fonctionnait sur un concept similaire : Columbo. Mais quel peut donc être le rapport entre le lieutenant-détective borgne et le personnage de jeu vidéo ? Dans Columbo, le coupable est connu dès le début de l’épisode. Dans Game Over, on sait que le jeu va échouer avant la fin. Dans un cas comme dans l’autre, le but n’est pas la solution (ou l’absence de solution) de l’énigme, mais la façon pour y arriver. Comment Columbo va-t-il confondre le coupable ? Comment le petit barbare et la princesse vont-ils faire échouer leur mission ?

 

 

 

 

© Midam, Adam, Patelin, Ben BK - Dupuis

 

 

                Dans ce Deep Impact, on apprendra entre autres qu’il est dangereux de manipuler une baguette magique, très dangereux même, très très dangereux, surtout quand elle permet de transformer les Blorks en lettres géantes, en bloc de glace, en trompette ou en justicier masqué. Si ce n’est pas une baguette magique mais un pistolet laser qui métamorphose l’ennemi, ce n’est pas plus sécurisant, même si ça leur donne l’apparence d’aimants, de planètes ou de balles de différentes formes. 

 

                La série a vraiment décollé depuis que Midam, aidé par Adam au dessin, a décidé de multiplier les scénaristes. Comme le précédent, ce tome est pris en charge par Patelin. Les gags sont variés, inventifs. Tantôt la bêtise de la princesse mène les personnages à l’échec, tantôt c’est une gaffe du petit barbare qui conduit à l’issue fatale.

 

 

 

 

© Midam, Adam, Patelin, Ben BK - Dupuis

 

 

                Encore une fois la maquette de la couverture est un joli travail d’édition. Le barbare la heurte comme s’il se cognait sur une baie vitrée. On dirait vraiment du verre fissuré, avec ses cassures et ses reflets.

 

                Les héros meurent et on se marre. Mais ce n’est pour autant pas malsain pour deux sous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Game over

 

Tome : 20 – Deep Impact

 

Genre : Humour geek

 

Dessins : Midam & Adam

 

Scénario : Midam & Patelin

 

Couleurs : Ben BK

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9791034754328

 



Publié le 26/09/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022