Un poco loco. La bande à Julio 1 – Prêts pour el dia de los muertos ? / 2 – La pyramide du Chupacabra
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Un poco loco.  La bande à Julio 1 – Prêts pour el dia de los muertos ? / 2 – La pyramide du Chupacabra

 

« - C’est la fête, il est 7h00 ! Bon réveil ! C’est le jour des morts !

-   Mrrrgmhein… Caramba, c’est aujourd’hui ! C’est le grand jour !!! Pas question de traîner au lit ! Tadaaa ! Mesdames et Messieurs, Julio Biscoto est dans la place ! »

 

 

 

 

 


 

                Pas question de traîner au lit, c’est le jour de la grande parade. Julio Biscoto est un petit luchador. Il engloutit ses fajitas pour le petit déjeuner et file retrouver son pote Pablito, squelette de son état. La journée ne va pas se passer comme prévu. Abelito, le petit chat de Pablito, a disparu. Il faut le retrouver. Le chien Fernando pourrait leur être d’un grand secours. Vont-ils retrouver la bestiole avant la fête du « dia de los muertos » ?

 

 

 

 

© Roux, Emeriau - Kennes

 

 

                Dans le deuxième épisode La pyramide du Chupacabra, la bande de copains passe une bonne soirée à griller des chamallows dans la jungle près d’une pyramide aztèque. Se raconter des histoires qui font peur, c’est très amusant, mais quand la réalité dépasse la fiction, c’est beaucoup moins fun. Les enfants vont disparaître les uns après les autres pour se retrouver à l’intérieur de la pyramide et affronter ses dangers.

 

                Tony Emeriau et Mickaël Roux proposent une série de bande comme on n’en fait (presque) plus. Les plus anciens lecteurs se rappellent de Totoche ou de la Ribambelle. Il va falloir compter sur Julio et ses amis. S’adressant à un jeune public, la bande à Julio a cette magie particulière d’inviter le lecteur dans le groupe et d’en faire un membre supplémentaire. Celui-ci retrouvera avec plaisir l’ambiance du dessin animé Coco mais dans des histoires et avec des personnages qui n’ont rien à voir. Le dépaysement est total et fonctionne à merveille.

 

 

 

 

© Roux, Emeriau - Kennes

 

 

                Dans des albums à l’italienne, Mickaël Roux dessine de très grandes cases, avec parfois des planches éclatées pour des bagarres ou des situations à la Captain Biceps. Tony Emeriau joue avec le second degré en faisant intervenir une voix off. « Ces cascades sont réalisées par des professionnels ! Ne faites pas ça chez vous ! ». « Regardez bien ! Cette andouille de Fernando va se tromper de bâton ! ».

 

                Ces deux albums de La bande à Julio sont en fait la première et la quatrième aventure de Julio Biscoto. La série a connu une vie précédente chez Monsieur Pop Corn. Kennes a récupéré le label et relance la série en rééditant la première histoire parue en 2018 sous le titre Abelito a disparu, accompagnée d’un deuxième album inédit. Espérons que le succès soit au rendez-vous pour que l’aventure continue. Cerise sur le gâteau, en pages de garde, un lien vers une playlist Spotify permet d’écouter une musique d’ambiance en parfaite harmonie avec la série.

 

 

 

 

© Roux, Emeriau - Kennes

 

 

                Dans Coco, Miguel chantait « Un poco loco ». Il ne savait pas qu’il trouverait encore plus loco avec Julio et sa bande. Andale Arriba Arriba !

 

              

Laurent Lafourcade

  

 

 

 

 


 

Série : La bande à Julio

 

Tomes : 1 – Prêts pour el dia de los muertos ? / 2 – La pyramide du Chupacabra

 

Genre : Aventures sud-américaines 

 

Scénario : Tony Emeriau 

 

Dessins & Couleurs : Mickaël Roux

 

Éditeur : Kennes

 

Nombre de pages : 40 

 

Prix : 12 €

 

ISBN : 9782380753318/9782380751536

 



Publié le 30/09/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2022