Une île entre le ciel et l’eau, sauvage, sans espoir d’espérance. Télémaque 3 - La cité des hommes
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Une île entre le ciel et l’eau, sauvage, sans espoir d’espérance.  Télémaque 3 - La cité des hommes

 

 

« - Nous arriverons bientôt. Tu es déjà allé en Pays Lestrygon, Euryloque ?

- Non, mais j’en ai aperçu les rivages autrefois. C’était peu après que l’impétueux Néoptolème avait maladroitement libéré un vent violent sur notre propre flotte. Ces terres étaient les premières que nous découvrions dans les mers obscures.

- Néoptolème était avec vous et Ulysse dans les mers obscures ? »

 

 

 

 

 

 

 

La felouque transportant Télémaque et ses compagnons arrive en vue du pays des Lestrygons. Le jeune aventurier espère y retrouver Néoptolème et en apprendre un peu plus sur l’endroit où il pourrait retrouver son père. Mais, loin d’être un havre de paix, l’île est abritée par un peuple de cannibales qu’Ulysse a combattu : les fameux Lestrygons. Vous connaissiez les Schtroumpfs ? Ces adorables petits lutins bleus hauts comme trois pommes ? Et bien, les Lestrygons, c’est pareil…. Enfin…. Bon…. Vous verrez…

Pendant ce temps, Ithaque est assiégée par une horde de navires de guerre commandée apparemment par ce même Néoptolème que Télémaque pense débusquer chez les Lestrygons. Pénélope n’a pas l’intention d’être la première à déclencher les hostilités mais prépare la défense de son île.

 

 

 

 

© Kid Toussaint, Ruiz, Noiry - Dupuis

 

 

Kid Toussaint ne fait pas une adaptation de l’Odyssée. Il propose une relecture, un autre point de vue, un véritable travail d’auteur. Il prend des libertés avec le récit originel mais justifie ses choix, notamment en ce qui concerne les Lestrygons. Alors qu’ils étaient des géants, Toussaint en a fait des nains. Ils sont différents mais tout aussi dangereux. L’important est que le scénariste ne prenne jamais ses lecteurs pour des crétins. La narration, avec ses nombreux personnages aux noms complexes, demande un tout petit effort de concentration. Rangez vos tablettes, les enfants ! S’adressant à un très large public (de 10 ans à plus soif), le scénariste rend hommage à Homère avec sincérité, et à Ladislas de Hoyos avec humour (T’arrêtes de gueuler, René ?).

 

 

 

 

© Kid Toussaint, Ruiz, Noiry - Dupuis

 

 

Kenny Ruiz est un dessinateur polymorphe. Il intègre des codes du manga dans une BD franco-hispano-belge. Mais il ne tombe jamais ni dans la facilité, ni dans les longueurs du genre. Les personnages sont réalistes, attachants ou terrifiants. Les Lestrygons sont tendrement démoniaques. Dans un autre style, les pages d’introduction sont des représentations mythologiques grandioses, dans un découpage d’une originalité folle, comme si des illustrations de bande dessinée étaient reproduites sur des amphores grecques.

 

Plus que jamais, les auteurs mêlent humour et aventure. Ulysse se libérant des Lestrygons est un moment tordant. Mise en scène nouvelle, la séquence dans laquelle les héros se trouvent attaqués par une bande d’indigènes dangereux à la manière d’un jeu vidéo est gonflée et ultra efficace

 

 

 

 

© Kid Toussaint, Ruiz, Noiry - Dupuis

 

 

Entre la noirceur de la tension d’une île assiégée et les couleurs pop d’une autre dont les héros ne savent pas à quelle sauce ils vont être mangés, les couleurs de Noiry contribuent fortement à l’ambiance inédite de cette version homérique.

 

Dans quelques années, quand on étudiera l’Odyssée, on parlera d’Homère, d’Ulysse 31, de Soledad Bravi (L’Iliade et l’Odyssée; éditions Rue de Sèvres) et de Télémaque du trio Toussaint/Ruiz/Noiry comme des quatre versions les plus pertinentes de l’histoire.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

Série : Télémaque

 

Tome : 3 - La cité des hommes

 

Genre : Aventure fantastique

 

Scénario : Kid Toussaint

 

Dessins : Ruiz

 

Couleurs : Noiry

 

Éditeur : Dupuis

 

Nombre de pages : 48

 

Prix : 10,95 €

 

ISBN : 9791034739332

 



Publié le 11/10/2019.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2019