Vogue, la vie. Les 5 vies de Lee Miller
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Vogue, la vie.  Les 5 vies de Lee Miller

 

« - C’est incroyable… Ces photos sont des œuvres d’art !

- Vous savez que la plupart des gens tourneront les pages sans s’en apercevoir ?

- Eh bien… Peu de modèles sont aussi passionnées de photographie que vous… Dans les revues, on produit la réalité telle que l’éditeur veut la montrer à ses lecteurs. Mais nous, nous ne travaillons pas pour reproduire, nous photographions pour dévoiler des mystères ou pour en créer… Ce qui nous pousse à photographier un sujet, c’est le désir de le connaître, de mieux le comprendre. L’observer, voir en lui et même au-delà. Comprendre si un dialogue s’instaure avec ce qui est autour… et saisir le moment précis. La photographie est curiosité, désir de connaître, d’expérimenter. C’est quelque chose de vivant, de dynamique…

- C’est exactement ce que je recherche, moi… Je veux tout connaître. Je veux tout essayer.

- C’est à n’y pas croire : pour tout le monde, vous êtes la fille la plus vernie de New-York… Mais ça ne vous suffit pas. Voilà une bonne base de départ. »

 

 

 

 

 

 

 

Née en Pennsylvanie en 1907, Elizabeth Miller, dite Lee Miller, est non seulement un modèle au minois angélique, mais aussi une passionnée de photographie. Le photographe Edward Steichen lui démontre qu’une photographie est bien plus qu’un simple cliché. Il y a quelque chose de vivant et de dynamique. Il n’en fallait pas moins pour que la mannequin se lance dans une nouvelle carrière. Steichen lui offre l’occasion de rencontrer Man Ray. Elle deviendra sa muse. De la photographie au journalisme, il n’y a qu’un pas que Lee Miller franchira en devenant reporter, correspondante de guerre pour Vogue. Elle finira sa vie cuisinière, ses célèbres « Penroses » faisant sa réputation. Mannequin, muse, photographe, reporter, cuisinière, ce sont les cinq vies en une de Lee Miller.

 

 

 

 

© Antonioni - Steinkis

 

 

De l’Amérique à l’Europe, des pages glacées des magazines de mode aux travées glaçantes des camps de concentration, Lee Miller a traversé le XXème siècle. Alors qu’elle aurait pu se contenter d’être modèle pour les plus grandes revues de mode et les plus beaux défilés, elle décida de passer de l’autre côté de l’objectif. Alors qu’elle aurait pu profiter de son apprentissage auprès de Man Ray et photographier les « stars » de l’époque comme Pablo Picasso, Fred Astaire, Colette, Maurice Chevalier ou Marlène Dietrich, Miller choisit de mettre ses compétences au service des témoignages de guerre, se rendant à Dachau dès le lendemain de sa libération. Une scène émouvante la montre offrant du chocolat aux anciens prisonniers attendant leurs rapatriements. Erreur; c’était plus que leurs estomacs étriqués ne pouvaient en supporter.

 

 

 

 

© Antonioni - Steinkis

 

 

Dans un noir et blanc teinté d’orangé, l’autrice italienne Eleonora Antonioni raconte les cinq vies de Lee Miller, tellement denses, tellement vécues passionnément, intensément, qu’on a l’impression qu’elle en a eu mille et une. Les regards des personnages, s’ils peuvent parfois sembler froids, montrent le vécu ou la détermination de chacun. Les en-têtes de chapitres sont conçus comme les vitrines de ce que l’on va y lire. L’enfance et l’adolescence est fleurie et protégée par la famille. Un œil observe le surréalisme. Un sommet de pyramide présente Nuage pour des ciels de voyages. Barbelés est écrit en fils de ce type. Coupure montre la quiétude symbolisant la nouvelle vie de Lee Miller, comme si elle aspirait à un repos campagnard pour terminer sa vie.

 

 

 

 

© Antonioni - Steinkis

 

 

Plus qu’une biographie, Les cinq vies de Lee Miller est l’Histoire d’une période meurtrie qui a laissé des blessures à tous. Artiste et reporter aujourd’hui oubliée, Lee Miller mérite de retrouver enfin une place de choix sur le podium des personnalités qui ont participé à l’écriture des souvenirs de ce siècle.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

One shot : Les cinq vies de Lee Miller 

 

Genre : Biographie

 

Scénario, Dessins & Couleurs : Eleonora Antonioni

 

Traduction : Laurent Lombard

 

Éditeur : Steinkis

 

Nombre de pages : 176 

 

Prix : 20 €

 

ISBN : 9782368462652

 

 

 



Publié le 09/09/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021