Y’a pas que les grands qui rêvent... Aube du monde des rêves 1 - Le réacteur onirique
Flux RSSFlux RSS

         Toute l'actualité

Y’a pas que les grands qui rêvent...              Aube du monde des rêves 1 - Le réacteur onirique

 

 

 « - J’étais hésitant au début, Aube… Mais à te voir si appliquée cette semaine, je commence à me dire que je m’inquiétais pour rien. Je crois que tu es bel et bien prête à participer à la tournée de nuit des endormeurs. Tout de même, ce sera ta première nuit blanche. T’es tu bien reposée durant la journée, tel que je te l’ai demandé ?

- Bien sûr ! Une ingénieure des rêves doit toujours être à son meilleur !

- Aube, je sais à quel point tu dois être excitée, mais, s’il te plaît, j’ai besoin que tu prennes cette tâche au sérieux et que tu suives les instructions de ton mentor à la lettre. Pas de bêtises et surtout pas de plongeon onirique. Me suis-je bien fait comprendre ?

- Cinq sur cinq ! »

 

 

 

 

 

 

 

Aube est la jeune apprentie de l’inventeur Marshall Desable. La gamine aux yeux vairons souhaite devenir ingénieure de rêves. Aujourd’hui, elle va participer à la tournée de nuit des endormeurs. Mais attention aux cauchemars en liberté. L’univers d’Aube est connecté à celui des humains. Il faut gérer l’industrie du rêve et ce n’est pas une mince affaire. Wendy, sa mère adoptive, est conductrice de trains. Facile quand tout est automatisé. Mais quand l’on s’endort et qu’on a le sommeil infecté par un songe qui prend substance, c’est bien plus compliqué.

 

 

 

 

© Blanchette - Presses Aventure

 

 

L’auteur québécois Patrick Blanchette est nourri de comics et de mangas. Formé en animation et en scénarimage, il créé un monde tout prêt pour l’écran. Ce premier volume d’Aube du monde des rêves ressemble à un pilote de dessin animé. Il y présente les personnages principaux et le décor original de cette planète immatérielle que n’aurait pas renié Paul Grimault.

 

 

 

© Blanchette - Presses Aventure

 

 

Aube est fonceuse et déterminée. A la manière d’Harry Potter, elle a ses parts, si ce n’est de secret, de mystères. Un œil bleu, un œil vert, ce dernier lui permet de plonger dans les rêves. Adoptée, on ne sait encore rien de ses origines. Marshall Desable est un Géo Trouvetou au nom découlant du marchand de sable. Wendy a recueilli Aube, mais il semble que la gamine ait plus les pieds sur Terre qu’elle, paradoxal, mais on n’est justement pas sur Terre mais dans le monde des rêves. Blanchette n’oublie pas non plus les personnages secondaires et leur laisse une place de choix. Camilla représente la justicière à la discipline stricte. Chasseuse de cauchemars, elle apparaît comme un modèle d’autorité. Enfin, Volt est le compagnon nécessaire à tout héros de BD. Petit personnage facétieux, il aide Aube dans ses missions.

 

 

 

 

© Blanchette - Presses Aventure

 

 

Graphiquement, Patrick Blanchette aurait à gagner en détachant moins les personnages des décors. Le format comics va très bien à l’histoire dans laquelle action et onirisme se mêlent.

 

Aube du monde des rêves atteint son but : faire rêver les jeunes lecteurs que les songes sont protégés par des êtres aux pouvoirs magiques.

 

 

Laurent Lafourcade

 

 

 

 

 

 

 

Série : Aube du monde des rêves

 

Tome : 1 - Le réacteur onirique 

 

Genre : Fantastique

 

Scénario, Dessins & Couleurs: Patrick Blanchette

 

Éditeur : Presses Aventure

 

Nombre de pages : 112 

 

Prix : 10,90 €

 

ISBN : 9782897518066

 

 

 



Publié le 17/11/2021.


Source : Bd-best

        Toute l'actualité

©BD-Best v3.5 / 2021