?>
 
Le vol noir des corbeaux - Il était une fois en France (tome 2)
Flux RSS Flux RSS

Le vol noir des corbeaux Série : Il était une fois en France

Auteur : Nury & Vallée

Prix : 14.50 €

Date de sortie : 01/10/2008

Nombre de pages : 56 pages couleurs

Catégorie : Aventure historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : Caractère

Publié le 01/10/2008


 

En temps de guerre tous les clients sont bons à prendre. Y compris les nazis. Le second tome de la grande saga de Fabien Nury et Sylvain Vallée, unanimement saluée par la critique et les lecteurs.

1940. La guerre secoue le monde. L'ascension sociale de Joseph Joanovici le ferrailleur pourrait en être contrariée. Si ce n'est que les armées, pour fabriquer leur matériel de mort, se révèlent grandes consommatrices de métaux. Et que des métaux de toutes sortes, Joseph en a des tonnes à revendre. Très cher. Car les nazis, au moins en affaires, sont des gens très fréquentables. Même si pendant ce temps l'ombre des rafles commence à s'étendre sur la femme et les filles de Joseph l'émigré roumain... Inspirée de faits réels passés au crible de Fabien Nury et de sa formidable rigueur documentaire, Il était une fois en France dresse un tableau sans concession de la collaboration et de la complexité de l'âme humaine. Toujours admirablement dessiné par Sylvain Vallée, Joseph Joanovici est de ces personnages à l'épaisseur rare et toujours aussi dérangeante... Une série déjà incontournable !



Un album très différent du tome initial du point de vue de sa construction. Alors que le tome 1 nous baladait dans plusieurs étapes de la vie de Joseph Joanovici , ici, le récit est linéaire et se focalise sur sa vie au début de la guerre 40-45. Et étant de religion juive, il va devoir faire des choix cornéliens pour sauver sa famille, son entreprise ou sa propre personne. Tout serait plus évident s’il n’avait ce mercantilisme qui lui colle à la peau mais c’est aussi son principale contre poids contre la folie des SS. On y découvre une personne complexe, ambigu qui joue de toute son intelligence pour repousser l’étau qui se resserre. Vous connaissez mon affection pour les BD qui ne sont pas toute blanche ou toute noire, où l’on étudie l’homme sous toutes ses coutures, donc ici, j’ai fortement apprécié toutes ces nuances apportées aux scénarios.
Par contre, le dessin de Vallée est moins subtil lorsqu’il s’agit de croquer un allemand par exemple, on peut même parler de caricatures. C’est le seul petit reproche que j’ai à faire sinon c’est excellent.
En plus quand on sait que ce récit est tiré d’une histoire vraie, il en a que plus de poids émotionnel.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Samba



©BD-Best v3.5 / 2022