?>
 
Liste des critiques de bandes-dessinées
Flux RSS Flux RSS

1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec

varprem
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination


Koulosse Série : DOFUS Monster

Auteur : Philippe Zytka & Trass' Bill

EAN/ISBN : 9782359104073

Prix : 6.95 €

Date de sortie : 11/04/2013

Nombre de pages : 144

Catégorie : Heroic-fantasy

Type de reliure : Album broché

Éditeur : Ankama

Publié le 18/04/2013



 

Dans la contrée de la Montagne des Koalaks, au fin fond de la vallée de la Morh’Kitu, vit à l’abri des aventuriers un peu trop curieux une petite tribu de guerriers aguerris : les Koalaks ! Ces petites créatures ne reculent devant rien quand il s’agit de défendre leur territoire et leur temple, qui renferme dit-on un trésor à faire pâlir le plus avide des Enutrofs. Un jour pourtant, les Koalaks ne pourront plus faire face seuls aux diverses menaces qui assaillent leur village… Ce jour-là alors, viendra le Koulosse, monstre légendaire et gardien du temple ! C’est ce qu’espère Khôti, jeune novice Koalak, qui va se retrouver malgré lui plongé au cœur de la légende…



 

Belle surprise de la part du scénariste Philippe Zytka. En effet, l'univers BD Dofus Monster s'enrichit du personnage de Koulosse, un craqueleur familier des joueurs. Et c'est qu'il est vorace le boss !! Humour, action, combats, dynamismes sont les maîtres mots de cet univers ou le lecteur sera emmené au plus profond de l'histoire. Zytka tiens parfaitement son scénar et parvient à captiver page après page. Accompagné de Trass'Bill, le dessinateur au graphisme très clair, il donne à la série un souffle nouveau. "Koulosse" est la claque du moment dans la série Dofus Monster, à ne pas rater si vous en êtes friand !






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Gil


La grande armada  Série : Les Brigades du Temps

Auteur : Kris & Duhamel

EAN/ISBN : 9782800156125

Prix : 12 €

Date de sortie : 05/04/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Science-Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Publié le 15/04/2013



 

"Notre avenir est aux mains du passé", telle est la devise des agents ukroniens. Leur mission est de protéger l'Histoire des modifications que pourraient causer les voyages dans le temps et, le cas échéant, de lui redonner un déroulement le plus proche possible de l'histoire officielle, afin que l'avenir de l'humanité ne soit pas compromis. Lorsque l'agence apprend que Christophe Colomb s'est fait tuer en débarquant en Amérique, ce qui risque de modifier totalement le cours de l'Histoire, l'agence ne dispose que d'un agent caractériel aux arrêts de rigueur, Daggy Kallaghan, et d'un novice, Stuart Montcalm. Et c'est cette équipe de bras cassés qui va devoir s'assurer que la conquête de l'Amérique se déroule bien comme il se doit. Une mission bien délicate, alors que les Aztèques se préparent à envahir l'Europe !



 

Si, l’an dernier, on se réjouissait de la richesse du tome inaugural de cette série, on en découvre cette fois le revers de la médaille. En effet, chacune des histoires des Brigades du Temps doit normalement se décliner sous forme de diptyque, et on mesure (déjà) les limites de ce principe avec ce second tome. Kris et Duhamel s’attachent à bien faire, à poursuivre les promesses du tome 1 et en viennent pour cela à nous servir un plat qui semble trop copieux. Le scénario de Kris est dense et riche, mais on a la sensation que 56 pages (au moins) auraient été préférables pour le développer complètement et le boucler de manière plus harmonieuse, car ici, certains passages semblent vraiment « serrés » plus que d’autres ce qui confère à la lecture un rythme un peu chaotique et ne facilite pas forcément la compréhension d’une histoire complexe. La relecture du tome 1 s’avèrera, de toutes manières, indispensable. Autre bémol, mais il ne sera que passager, si les noms des protagonistes aztèques peuvent faire sourire un temps, ils se révèlent, à la longue, franchement agaçants. De plus, les personnages en question se ressemblent beaucoup et il est parfois malaisé de s’y retrouver entre eux. Heureusement, l’album recèle quand même son lot de belles surprises, de suspense et de retournements de situation, à commencer par cette grande armada qui n’est pas celle que l’on croit. Au dessin Bruno Duhamel s’en donne à cœur joie entre costumes bariolés et décors impressionnants. Bref, on se trouve quelque part non loin du dilemme de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine avec ce second album un peu décevant par rapport à son prédécesseur. Les Brigades du Temps ne manquent vraiment pas de qualités, mais la série devra impérativement trouver son rythme de croisière (spatio-temporelle).





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Madie Série : Madie

Auteur : Mercier, Filippi & Raymond

EAN/ISBN : 9782203031500

Prix : 15 €

Date de sortie : 10/04/2013

Nombre de pages : 128

Catégorie : Tranche de Vie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Collection : KSTR

Publié le 15/04/2013



 

De nos jours, à Lunéville dans l’est de la France, Madie jouit d’une existence apparemment satisfaisante et épanouie, entre son métier de médecin généraliste, le couple qu’elle forme depuis sept ans avec son compagnon Édouard et les amis qui les côtoient depuis de nombreuses années. Mais lorsqu’elle apprend que son ancien amour de jeunesse, Frédéric, que tout le monde pensait mort, est en fait bien vivant, Madie se laisse submerger par une crise existentielle comme elle n’en avait encore jamais connue…





 

C’est une thématique et un album bien dans l’air du temps qui nous sont proposés ici, un dessin simple, une histoire et un scénario doux-amers… Pas de grande évasion, donc, mais une jolie tranche de vie que l’on déguste peu à peu. En effet, c’est progressivement que l’on prend ses marques au long de ce roman graphique, et c’est progressivement que le vrai charme de Madie agit. Son personnage de médecin généraliste rappelle à certains égards le personnage du roman « la Maladie de Sachs » de Martin Winckler, et peu à peu on s’attache à la quête de cette charmante héroïne prise de vertige sentimental qui espère retrouver la trace de son amour de Jeunesse. A travers son parcours, c’est une subtile chronique de la vie contemporaine, non dénuée de paradoxes, que construisent les auteurs, avec les questionnements de Madie, les gros moments de doute et quelques séquences particulièrement savoureuses, comme cette hilarante scène de tango à l’étage du bistrot la Milonga ou encore les apparitions de la famille Ziani, la « tribu » de Hocine, le copain mécano. Une des qualités du bouquin est aussi, sans doute, qu’à un moment ou un autre chacun se reconnaîtra ou reconnaîtra une situation traversée… Et ce « déjà vu » la n’est nullement frustrant ni désagréable, il peut juste, peut-être conduire, comme Madie, à se poser certaines questions. Une bien jolie surprise du label KSTR(*) qui donne envie d’une relecture dès l’album fermé. Très chouette !



(*) Soulignons, pour les amateurs de cette collection, l’existence du site www.delitoon.com créé par Didier Borg qui permet de découvrir de nombreux extraits des albums du label, parfois des albums complets mis en ligne en épisodes et gratuitement, et propose, en outre, un bien sympathique « espace repérage ».






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Nuits de Noces Série : Nuits de Noces

Auteur : Kim Dong-hwa

EAN/ISBN : 9782203030374

Prix : 15 €

Date de sortie : 10/04/2013

Nombre de pages : 80

Catégorie : Autre Regard

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Publié le 15/04/2013



 

L'auteur coréen Kim Dong-hwa approfondit l’exploration d’un thème qui lui est cher, et dans lequel il excelle : l’intimité des femmes. Dans ce récit d’une nuit de noces à la campagne, il célèbre avec délicatesse une certaine douceur de vivre rythmée par la nature et les saisons, à travers le destin d’une jeune mariée tout juste sortie de l’enfance, Bunnae, qui est aussi la narratrice de l’histoire.



 

Alors qu'en Corée du Nord un bouffon s'agite sur fond de bruits de bottes et qu'au Sud un autre guignol déverse mondialement son inepte Gangnam Style, c'est un tout autre visage de la Corée que nous délivre, heureusement, Kim Dong-hwa, dans la lignée de ses livres déjà publiés dans la collection « écritures ». Le format de l'album (franco-belge) surprend, d'autant que l'auteur conserve un découpage proche de celui de ses manhwas (mangas coréens). Un choix qui dessert quelque peu son propos dans la première partie, certaines cases paraissant trop grandes ou trop vides. Le second volet de ces Nuits de Noces où l’on retrouve une Bunnae devenue une vieille femme et qui permet ainsi d’aborder la rencontre amoureuse de deux personnes âgées paraît, à tous points de vue, plus abouti. Le trait du dessinateur s'approche d'illustrations traditionnelles, son dessin est beaucoup plus détaillé et travaillé. La jonction entre ces deux chapitres se fait cependant tout en douceur. Et cette douceur, elle est omniprésente au long de ces 80 pages. L'auteur célèbre avec délicatesse un certain rythme de vivre articulé sur la nature et la succession des saisons. Si vous recherchez un scénario serré et de nombreux rebondissements, passez votre chemin. Kim Dong-hwa signe ici un ouvrage à la fois poétique et intime, nous guidant d'un symbole à l'autre, un itinéraire quasi allégorique prétexte à l'expression de la nostalgie d’une Corée traditionnelle, champêtre et insouciante aujourd’hui presque disparue. Il est très difficile de prendre des points de comparaison pour ces Nuits de Noces, tant le livre diffère de l'immense majorité de ce qui atterrit chez les libraires. Une différence qui, à elle seule, justifie le détour, comme une délicate parenthèse de sensibilité et de poésie. Les plus curieux apprécieront...






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Intégrale Série : La petite famille

Auteur : Marc Lizano & Loïc Dauvillier

Prix : 9.70 €

Date de sortie : 12/04/2013

Nombre de pages : 106

Catégorie : Tranche de Vie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Les Editions de la Gouttière

Publié le 12/04/2013


"Lorsque l’on arrive à la campagne, il y a Mémé et Pépé.
Avec Mémé, c’est super. On va au jardin. On donne à manger aux poules, on ramasse les oeufs. Le soir pendant que Pépé regarde la télévision, on joue aux cartes.
Avec Pépé... C’est pas facile de savoir s'il est en colère ou content. Maman elle dit que Pépé c’est comme un ours. Il râle, il ronchonne mais il est pas méchant. Il est tout doux. Moi, je trouve qu’il a la peau râpeuse.
Pourtant un jour, avec ma petite sœur, on a découvert qu’on avait un super Pépé".



La petite famille est une bande dessinée universelle. Il y a Papa, Maman, les enfants, Pépé et Mémé. Ils n’ont pas de prénoms. C’est la petite famille de tout le monde.
Papa et Maman emmènent les enfants en vacances à la campagne chez Pépé et Mémé, là où le temps s’est arrêté, là où l’on entend le calme. Il n’y a pas ni télé (sauf pour le foot, arggllll !), ni internet, ni téléphone portable. Il y a juste les jeux de société et le vieux projecteur Super 8 de Pépé sur lequel il nous montre ses exploits de jeunesse au football.
L’histoire se déroule en trois actes : la famille, les loisirs et le temps qui passe.
La petite famille est un récit qui se lit trop vite, comme passent trop vite les instants qu’on voudrait éternels. Profitons de la sortie au marché avec Mémé. Faisons durer la partie de pêche avec Pépé, personnage aussi tendre que ronchon.
Les dialogues sont courts et justes. Les dessins ronds et grands les enrobent de douceur.
Initialement parus en trois tomes aux éditions Carabas, les albums avaient chacun pour titre l’un des surnoms du grand-père : Pépé, Biquet, Le Grand Ours. L’éditeur La Gouttière les réunit aujourd’hui en intégrale. En complément, des fiches pédagogiques, réalisées par des enseignants en exercice, seront très prochainement téléchargeables gratuitement sur le site de l’éditeur.
Loïc Dauvillier et Marc Lizano sont gentils. (Je le sais; je les ai eus dans ma voiture lors d’un festival de BD en Gironde il y a quelques années.) Alors, quand on a du coeur, on ne peut faire que des albums qui ont du coeur.





Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Laurent Lafourcade


L'amour avec un grand @ Série : Adopte un thon.com

Auteur : CORAZZA LYNDA

EAN/ISBN : 9782803632596

Prix : 12 €

Date de sortie : 05/04/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 10/04/2013



Lola est une femme qui s'est encroûtée dans des habitudes de vieille célibataire. Décidée à réagir, elle s'essaie aux sites de rencontres. N'en comprenant pas l'utilisation, elle encode un mauvais pseudonyme : Thon ! Autant dire boudin ou cageot ! Hélas pour elle, le site accepte le pseudo et la voilà obligée de contacter ses soupirants potentiels en usant de ce sobriquet de gros poisson inélégant.



Les sites de rencontres et leurs dérives et dérivés. Voila le fil rouge de cet album de Lynda Corazza. Célibataires et chasseurs de relations de tous poils se reconnaitront aisément au travers des gags de cette auteure qui forment en somme, une histoire complète. Une histoire de cette femme, Lola, qui ne supporte plus le célibat et part à la recherche de sa moitié dans le monde virtuel et torturé de sites spécialisés. Beaucoup de thème y sont traités avec un humour délicieux tels que les discussions stériles, les mauvaises surprises de la rencontre, les critères souvent facho des profils, le coté rustre de certains hommes et pire, cette obsession sur le physique qui ne manquera pas d'irriter l’héroine. Un sujet qui touche pas mal de monde, abordé avec beaucoup de rires et de malice. Un moment de lecture agréable qui ne manquera pas de toucher la plupart de son lectorat.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jérôme Leeman


Sois Bête et Tais-toi Série : Sois Bête et Tais-toi

Auteur : Martin Singer

Prix : 14.50 €

Date de sortie : 04/04/2013

Nombre de pages : 96

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : poivre et sel

Publié le 10/04/2013


Par solidarité avec un petit dont la mère vient de se faire tuer pour son ivoire, les éléphants décident de commettre un attentat suicide au pays des hommes. C’est le carnage. Une souris, dont l’ami s’est fait trucidé par un piège à fromage, tente de copier le mode opératoire des éléphants. C’est juste une tentative ratée et un suicide inutile.

Effondré par le départ de sa femme, un homme se rend à l’Agence Miaou afin d’y engager un chat. Celui-ci excédera, par ses miaulements incessants, le nouvel amant de sa femme qui, visant le chat, tuera un passant. Affamé de viande, un loup se rend à l’ANPE afin d’y trouver un travail. Désemparé par sa solitude, un homme se rend dans une agence matrimoniale afin d’y trouver l’élue de son cœur.

On vit dans un monde cruel et sans pitié, où la bêtise humaine, le désir, la vengeance et l’abus du pouvoir sont rois. Que l’on soit humain ou animal, on est tous logés à la même enseigne : La loi du plus fort. La loi du plus riche. La loi du plus odieux. Une satire explosive en dix épisodes livrée par un Singer au sommet de son art.



Martin Singer à le talent de nous faire tourner les méninges avec sa façons de dépeindre les choses de la vie. De plus, les raconter avec ce subtil mélange d'animaux et d'humain apporte un angle de vue perspicace. Les dialogues sont rares permettant au visuel de s'exprimer pleinement. Les images font mouche. Les scènes sont présentée de façon efficace et sans fioritures. Un humour fin qui ne tombe pas dans farfelu. L'auteur jette les bases de la réflexion au lecteur avec finesse. Un recueil que je vous recommande de lire, regarder avec le plus grand intérêt.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jérôme Leeman


Le secret du Talos Série : Troie

Auteur : Ardisha Campanella & Nicolas Jarry

Prix : 13.95 €

Date de sortie : 20/03/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure-Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Soleil Productions

Publié le 09/04/2013


Alors qu’Achille et ses compagnons accostent en Crête à la recherche du Talos, Minos, le tyran de Cnossos est revenu des Enfers. L’île est à feu et à sang.
En Grèce, Hélène se prépare à épouser Ménélas, le frère du grand roi Agamemnon. Mais son futur époux s’avère être un monstre encore bien pire que ce qu’elle avait imaginé...
En Égypte, Pharaon décide de porter secours à l’empire Hittite, assiégé par un ennemi surnaturel...
Partout autour de la mer Egée, la vengeance de Chronos s’étend...



Les amateurs de mythologie grecque sont gâtés ces derniers temps. Une multitude de productions tourne autour de ce sujet. Et ce n'est pas ce tome 2 de Troie qui va déroger à la règle. Cette série se focalise sur la guerre des dieux, carrément qui se mêle à la guerre de Troie, à l'Empire Mycénien et celui de Bitite ou des personnages tels qu'Hector, Achille, Ulysse, Chiron, Hélène et j'en passe font partie de ce melting-pot, une belle pagaille en perspective et de combats épique au menu, un régal en somme avec un découpage au rasoir et une mise en scène pointue. Nicolas Jarry prouve une fois de plus tous le talent qui le caractérise avec un scénario complexe qui attise la curiosité. Le dessinateur Campanelle Ardisha est époustouflant, il sublime le plaisir de tourner les pages afin de découvrir toute la puissance de son graphisme. Troie est une série qui tiens ses promesses et qui propose rêve, évasion, action et intrigue. Une magnifique tome 2 encore plus poussé dans ses retranchement que le premier opus. Un incontournable.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Rob


Hallali Série : Dog Fights

Auteur : Fraco & Hautière

Prix : 13.50 €

Date de sortie : 03/04/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aviation

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Paquet

Publié le 09/04/2013


A New York, Paddy, Isaac et Tonino rencontrent de plus en plus de difficultés. Intimidation, menaces, enlèvement… Toute la ville semble s’être donné le mot pour les contraindre à mettre un terme à leur enquête.

Dans le Pacifique, Gas et Sulfato ont, eux aussi, leurs problèmes : tension nerveuse, doute, découragement… Le danger et la mort font maintenant partie de leur quotidien.

Mais Isaac n’a jamais laissé tomber une enquête et Sulfato refuse d’abandonner si près du but. Alors, quand vient l’heure de l’action, chacun oublie ses peurs, fait taire ses remords et se prépare pour le grand final…



Vous ne l'attendiez peut-être plus, et pourtant... Dog Fights est de retour pour un final éblouissant !

Fraco et Régis Hautière bouclent ainsi un cycle de 3 albums débuté en 2005 et poursuivi en 2007. Les dog fights (avions de courses extrêmes) sont de retour sous le pinceau magistral de Fraco.

Les amateurs d'émotions fortes en auront pour leur frais. Le grand frisson est au rendez-vous. De l'action et du suspens font partie également du lot. Un tome 3 qui tiens toutes ses promesses. L'humour n'est pas en reste et vous promet quelques tendinites au niveau des zygomatiques. Un bon moment de détente à ne pas manquer en cette période de crise et de marasme généralisé.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Gil


Les Schtroumpfs à Pilulit Série : Les schtroumpfs

Auteur : Peyo

EAN/ISBN : 9782803632558

Prix : 10.60 €

Date de sortie : 19/04/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 09/04/2013



Le Schtroumpf Poète se lance dans la fiction ! C'est lui qui raconte cette incroyable aventure...
Au bord de la rivière, les Schtroumpfs rencontrent un peuple de minuscules cueilleurs de graines : les Pilus. Face à eux, les lutins bleus ont l'impression d'être des géants ! Si les premiers rapports sont un peu tendus, les deux groupes vont vite se lier d'amitié. Bien sûr, les différences de langue, de goûts et de coutumes provoquent quelques accrochages. Mais ça, comme dit le Schtroumpf à Lunettes, c'est le schtroumpf des cultures !
Au moment où les Schtroumpfs quittent leurs nouveaux amis, deux messagers arrivent de Pilulit, leur cité cachée dans la montagne. Un terrible danger menace ses habitants...



 

Pour ce trente-et-unième album, Alain Jost et Thierry Culliford se sont adjoints les services d’un troisième co-scénariste, le Schtroumpf poète, et il faut reconnaître qu’il s’en sort plutôt très bien.

Le Schtroumpf poète a bien des difficultés à faire entendre ses vers. « Si tu veux schtroumpfer de l’audience, tu dois répondre à la demande du public… » lui lance le Schtroumpf à lunettes. Le poète va relever le défi et mettre son œuvre entre les mains du binoclar, avec qui l’on fait la lecture. Il nous narre l’odyssée de six lutins bleus au pays de lutins encore plus petits auprès desquels ils semblent géants. Gulliver au pays des Schtroumpfs, ou plutôt les Schtroumpfs à Liliput, l’histoire de Jonathan Swift est transposée dans l’univers de Peyo. Les Schtroumpfs se retrouvent ici dans le rôle du schtroumpfeur schtroumpfé et montrent qu’il est schtroumpfement utile d’avoir quelqu’un de plus grand que soi pour nous aider. On se demande tout au long de l’album pourquoi les auteurs ont choisi l’effet de l’histoire dans l’histoire. On le comprend en dernière page, par une jolie conclusion en forme de boucle bouclée.

Les albums des Schtroumpfs paraissent annuellement au rythme d’un métronome. Les scenarii respectent l’esprit de Peyo. Les problèmes de société sont transférés chez les Schtroumpfs pour leur permettre de nous donner une petite leçon de morale. Le trait de Pascal Garray se fond dans celui du maître. Il y a juste une chose que l’on peut regretter : le découpage des planches en cinq bandes des premiers albums de Peyo qui donnait aux Schtroumpfs une réelle impression de petite taille.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Laurent Lafourcade


1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec2

varprem2
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination



©BD-Best v3.5 / 2022