?>
 
Liste des critiques de bandes-dessinées
Flux RSS Flux RSS

1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec

varprem
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination


L'écureuil du Vel'd'Hiv Auteur : Christian Lax

EAN/ISBN : 9782754807807

Prix : 16,25 €

Date de sortie : 27/09/2012

Nombre de pages : 80

Catégorie : Aventure historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Futuropolis

Publié le 21/12/2012



Paris, mai 1940. Sam et Eddie sont frères. Deux frères, que lie un amour quasi fusionnel que rien n'altérera jamais. Deux frères, qui chacun à sa façon, affrontent avec obstination les années noires de l'Occupation. Sam, l'aîné, est un pistard, un coureur cycliste sur piste, l'un des meilleurs de sa génération, particulièrement apprécié du public populaire du vélodrome d'hiver, le fameux Vel' d'Hiv, qui le surnomme l'écureuil, du fait de son agilité. Eddie, le cadet, souffre d'une hémiplégie inférieure du bras et de la jambe gauches. Adulé par sa mère, Eddie est rejeté par son père, le docteur Ancelin. Serge Ancelin, persuadé en ces temps d'occupation qu'il vaut mieux Hitler que le Front populaire, soigne le jour ses patients, souvent gratuitement, et passe ses nuits à se perdre dans le jeu avec des officiers allemands. Docteur Ancelin et Mister Serge... Pendant que sa femme, Jeanne, s'implique dans un réseau clandestin d'aide aux enfants juifs. Tant bien que mal en ces temps de plus en plus noirs, Sam fait son métier de cycliste au Vel' d'Hiv. Eddie devient journaliste et entre dans la Résistance, signant ses brûlots antinazis : L'écureuil ! Le 16 juillet 1942, dès quatre heures du matin, un drame se déroule au Vel' d'Hiv : c'est plus de 13 000 Juifs, raflés par la police française, qui sont enfermés dans des conditions sanitaires inhumaines. Jeanne s'y précipite et est jetée sans ménagement à l'intérieur du vélodrome. Eddy et Sam y foncent à leur tour... Ils ne reverront jamais leur mère. Même leur père, et ses relations haut placées, ne pourra rien faire...



Pour la plupart d’entre nous, le Vel d’Hiv (détruit en 1959) est synonyme de la rafle effectuée contre les Juifs par le gouvernement de Vichy en 1942 sous les ordres de Pierre Laval afin de satisfaire l’occupant Nazi. Cette rafle menée le 16  juillet 1942, uniquement par des agents de la police et de  la gendarmerie Française, entraînera l’arrestation selon les chiffres de la préfecture de police de Paris de 13152 personnes dont 4115 enfants. Moins de 100 personnes, dont aucun enfant, survécurent à la déportation. L’auteur, Christian Lax, nous emporte avec les aventures de la famille Ancelin dans l’histoire de ce temple que fut le Vel d’Hiv. On y apprend que celui-ci fut utilisé non seulement pour des courses cyclistes mais aussi pour d’autres usages plus controversés (rafle des réfugiés allemands en 1940, meetings et congrès de la L.V.F (Légion des Volontaires Français), matchs de boxe). Son travail graphique est superbement illustré et complété au moyen de couleurs particulièrement appropriées restituant parfaitement l’ambiance d’un Paris sous la botte de l’occupant. Le récit qu’il nous délivre au fil des pages de l’album nous fait découvrir l’univers gravitant autour du monde peuplant ce temple de la petite reine. A signaler le dossier disponible en fin d'album décrivant au lecteur l’ambiance et les coulisses des Six Jours de Paris. Un album délivré par Christian Lax à lire attentivement afin de parfaitement savourer cette superbe histoire.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


Satiété tu m'auras pas Série : Chez Francisque

Auteur : Lindingre Yan & Pourquié Jeff

EAN/ISBN : 9782205068702

Prix : 13.99 €

Date de sortie : 07/12/2012

Nombre de pages : 48

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 19/12/2012



Dans ce 5e épisode de Chez Francisque, on retrouve, sous l'arbitrage du patron derrière son comptoir, les plus brillants spécimens de l'espèce nationale en train de disserter, de réfléchir, d'échanger et de discuter des sujets les plus graves. Et, de questions existentielles en problèmes philosophiques, c'est une carte de la psyché française qui se dessine dans ces pages ; une carte précise, en relief, qui ne laisse aucun doute : nous sommes un peuple de grands pochetrons !



haaa, les brèves de comptoir, sont des perles dont on se délecte souvent à entendre de la part d'habitués du zinc. "Chez Francisque" reprend ce fil rouge éthylique pour en faire des recueils d'anthologie.Il s'agit aussi de gags truculents narré par des alcoolos patentés qui devisent sur l'humanité avec extrémité avinée. Yan Lindingre nous abreuve de dialogues acides et Jeff Pourquié, successeur de Larcenet poursuit la charte graphique de la série avec brio. Dargaud avait reprit le flambeau depuis le tome 3 avec un toilage smart et une mise en page particulièrement originale. "Chez Francisque" se boit comme du petit lait... vous en reprendrez bien encore un ? Pour la route.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Gil


2009 Série : La ligue des gentlemen extraordinaires

Auteur : Alan Moore, Kevin O'Neil & Ben Dimagmaliw

EAN/ISBN : 9782756019307

Prix : 14.95 €

Date de sortie : 07/11/2012

Nombre de pages : 80

Catégorie : Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : CONTREBANDE

Publié le 18/12/2012



Il n'y a plus de Ligue, extraordinaire ou autre. À Q'umar, la sanglante guerre de l'usure continue. À Kashmir, un terroriste Sikh pourrait conduire le monde vers l'Apocalypse. À Londres, une patiente dans un asile affirme qu'elle détient toutes les réponses... Une fin cataclysmique imaginée par deux grands maîtres du genre, Alan Moore et Kevin O'Neill.



Alan Moore encore plus déjanté que jamais. L'auteur des Watchmen, V pour Vendetta et on en passe se lâche ici dans un délire qui va en étonner plus d'un. Apocalyptique comme d'accoutumée, déroutant et suicidaire, voila donc les ingrédients de cette folie géniale. Graphiquement psyché, certes, certains néophytes devront s'y accoutumer à cet album choc et acide. La vision de Moore d'un monde en perdition est on ne peut plus caustique. Il nous remonte les bretelles avec cette seconde saison. Century est un de ces albums charnières, dérangeant pour les uns, indispensable pour les autres. Une sauce qui prend bien pour un menu des plus extravagants.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jérôme


Liverfool Série : Liverfool

Auteur : Gihef & Vanders

Prix : 21 €

Date de sortie : 29/11/2012

Nombre de pages : 112

Catégorie : Biographie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Emmanuel Proust

Publié le 07/12/2012


1962... le monde bouge sur le rythme endiablé de la chanson : « Love me Do ». C’est le premier 45 tours d’un groupe jusque là inconnu et au nom bizarre : The Beatles. La success story des quatre garçons de Liverpool peut commencer…

Mais dans l’ombre de cette réussite incroyable, un homme : ALLAN WILLIAMS. Cet homme d’affaires audacieux et promoteur d’événements du Merseyside, est le premier manager des Fab Four. C’est lui le premier à croire au potentiel rock des Beatles !

Oui, on ne le sait pas assez ! C’est ALLAN qui permet aux Beatles de jouer, des caves les plus sombres de Liverpool aux clubs huppés de Hambourg ! Instigateur d’un parcours chaotique, le groupe lui doit beaucoup.

Génie malchanceux ou formidable loser ? Voici l'histoire du manager aujourd’hui oublié qui a contribué à la légende du plus grand groupe de tous les temps.



Voici une facette oubliée, ou pourrions-nous dire occultée de l'histoire des Beatles que les auteurs de cet album, paru chez Emmanuel Proust, vous proposent d'y faire toute la lumière au travers d'un récit sur Allan Williams, cet homme qui a permis au groupe de se propulser au firmament des stars du rock. Les auteurs Gihef & Vanders ont payé de leur personne, n'hésitant pas à traverser la manche au péril de leur foie pour récolter documentations et témoignages dans le but, somme tout honorable, d'être fidèle et au rasoir sur cette période des quatre garçons dans le vent. Ils nous racontent à travers une "voix off", celle de Williams (un principe judicieux pour la compréhension de ce récit), comment il à été l'élément incontournable et la clé de l'ascension de John, Paul, Ringo & George. Liverfool, c'est aussi ce grain de folie rock transposé en BD par des auteurs qui en connaissent un rayon sur la musique. Le dessin de Vanders joue avec les contrastes, nous plonge dans cette ambiance particulière, ce noir & blanc est comme une partition. Gihef est un véritable maestro sur ce scénario, un maître d'orchestre. Il a réussi en une centaine de pages à nous offrir les origines de la mythologie des fantastic four sur un plateau. Le scénariste Gihef, que l'on connait également pour son grand talent de dessinateur s'est donc admirablement bien documenté sur ce projet qui propose une vision claire et précise sur la genèse d'un des plus grand groupes de tous les temps. Il nous offre aussi de très bons dialogues. Last but not least, un "let met king off" en fin de bouquin vous raconte le périple documentaire des auteurs de la BD, un plaisir qui ne se gâche pas. Liverfool, c'est un bel hommage à Allan Williams, un album sans fausse note. Une réussite.





Music_rubbish - 30/12/2012
un » des moments les moins connus et questionnés » de l’histoire des Beatles http://0z.fr/dFd1A
smilesmilesmilesmile

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Gil


La main coupée du dieu Tyr Série : Louve

Auteur : Surzhenko & Yann

EAN/ISBN : 9782803631032

Prix : 12 €

Date de sortie : 02/11/2012

Nombre de pages : 48

Catégorie : Heroic-fantasy

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 06/12/2012



Le Mage Azzalepstön a convaincu Louve de dissocier sa personnalité afin d'éliminer toute violence en elle. Mais elle se sent prise au piège et veut réunir ses 2 moitiés. Elle tente alors de récupérer sa vraie personnalité tandis que sa « part sauvage » veut retrouver la main du dieu Tyr pour le compte du Mage, qui pourra alors augmenter ses pouvoirs. En échange de cette main, sa « part sauvage » obtiendra une liberté totale, ce qui signifie la mort de la véritable Louve !



Seconde déclinaison des Mondes de Thorgal, Louve joue plus franchement dans le registre mythologique ou fantasy qu'ont revêtu certains aspects des aventures de l'enfant des étoiles que sa série-soeur Kriss de Valnor. Tout en respectant le principe des Mondes Thorgal et en conjuguant les connexions avec la série-mère, le travail de Yann et Roman Surzhenko donne une impression de plus de liberté ou d'indépendance. Yann prend son temps pour faire évoluer Louve (ou ses deux moitiés) dans cette aventure et c'est avec un réel plaisir que l'on découvre le parcours (semé d'embûches et de créatures fantastiques ou monstrueuses) de la mignonne petite guerrière. Le très beau dessin, tout en finesse, de Roman Surzhenko, se rapproche au premier coup d'oeil de celui de Rosinski. Mais il s'en différencie aussi et conserve sa personnalité. La couverture est, elle aussi, réalisée par le dessinateur. Des différences bienvenues pour ceux qui ne recherchent pas, à tout prix, à retrouver la série à travers ces Mondes. Petit revers de la médaille, contrairement au dernier Kriss de Valnor qui peut presque être abordé comme un one-shot, La main coupée du dieu Tyr est bien un « épisode » et nécessite d'avoir lu le premier album de Louve pour être compris et apprécié pleinement. Mais après tout, nous n'en sommes qu'au début de la série. Louve rafraîchit l'univers de Thorgal et on ne s'en plaindra pas. Notons que ce sont les signatures du même duo d'auteurs que l'on retrouvera pour une troisième spin-off à venir, « la jeunesse de Thorgal ». Aaricia n'aurait-elle pas affaire, dans cet épisode de Louve, aux trois soeurs Minkelsönn dont le premier album de cette nouvelle série dérivée portera le nom ? A confirmer en février... En attendant, suivons notre petite héroïne à pas de...Louve !





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Le père contre-attaque Série : Le père contre-attaque

Auteur : Bob

Prix : 16 €

Date de sortie : 21/11/2012

Nombre de pages : 112

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Vraoum !

Publié le 06/12/2012


Message à tous les enfants qui ont offert « Je suis ton père » à leur Papa pour la fête des Pères : Il attend secrètement depuis des mois que leur adorable petit garçon leur offre la suite pour Noël !Bob revient avec un deuxième album toujours aussi décapant......où on retrouve les bêtises des enfants...et celles de leurs papas !Un album plein d'humour et de tendresse, ce deuxième opus des aventure père fils n'est à manquer sous aucun prétexte !



J'ai découvert Bob par cet album, qui est la suite de "Je suis ton père" également paru chez Vraoum.

Élever un enfant n'est pas toujours simple, encore moins pour un homme... Ça, on le savait tous avant de lire "le père contre-attaque".

Mais ce vécu, ces scènes tirées de la vie quotidienne (de notre vie quotidienne a tous, parents et enfants), raconté et dessiné par Bob, c'est tout simplement truculent !

De vrais éclats de rire et un très très bon moment de lecture !

Je n'ai eu qu'une seule envie en refermant ce livre, c'est de m'empresser d'acheter le tome 1, "je suis ton père" (épuisé mais qui a été réimprimé à l'occasion de la sortie de "Le père contre-attaque) afin de prolonger le plaisir !

A tous les parents, je ne peux vous souhaiter qu'une seule chose : Bonne lecture et que la force soit avec vous !






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jimmy Hublet


Hertz T.3 Le frère qui n'existait pas Série : Le triangle secret

Auteur : Convard-Adam-Falque-Gine

EAN/ISBN : 9782723483520

Prix : 14,95 €

Date de sortie : 24/10/2012

Nombre de pages : 72

Catégorie : Esotérisme

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : La Loge Noire

Publié le 06/12/2012



Nous sommes en 1999. Dans son grenier, Martin Hertz tombe sur un trésor inestimable : des journaux intimes ayant appartenu à son aïeul, André Hertz, qui vécut au XIXe siècle, et dont Martin ignorait totalement l’existence… Sa lecture l’emmènera sur les traces de cet ancêtre lui aussi franc-maçon et sur celle de ses Frères, dont la Chaîne d’Union fut mise à l’épreuve sous les fers anglais…

 



Troisième épisode pour cette série parallèle au « triangle secret ». Le scénariste (Convard) fait plonger ses lecteurs en plein flashback en faisant découvrir à ceux-ci les aventures d'André Hertz, l’aïeul de Martin Hertz. Ce premier récit nous entraine en Grande-Bretagne à l’époque Victorienne (aux environs de 1830) lorsque six corps d’officiers français sont découverts momifiés par un jeune couple recherchant un peu de tranquillité. Chacun d’entre eux porte au doigt une chevalière à l’effigie de l’ordre maçonnique auquel appartient André Hertz. C’est donc aux commandes d’une enquête policière particulièrement plaisante que l’on retrouve les illustrations de Christian Gine et Denis Falque. Au nombre de journaux intimes découverts dans le grenier de Martin Hertz, le scénariste nous promet encore de nombreuses aventures toujours placées sous les signes et conventions maçonniques pendant l’époque Napoléonienne. Même si certaines personnes vont décrier ce genre d’aventure flashback, pour ma part, j’apprécie fortement et suis en attente avec impatience des prochaines aventures d'André Hertz qui devraient nous entrainer en Égypte.

 



Extrait 1 Le triangle secret (tome 3)  - Hertz T.3 Le frère qui n'existait pas Extrait 2 Le triangle secret (tome 3)  - Hertz T.3 Le frère qui n'existait pas Extrait 3 Le triangle secret (tome 3)  - Hertz T.3 Le frère qui n'existait pas Extrait 4 Le triangle secret (tome 3)  - Hertz T.3 Le frère qui n'existait pas

Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


 Digne d'une Reine Série : Kriss de Valnor

Auteur : De Vita & Sente

Prix : 12 €

Date de sortie : 02/11/2012

Nombre de pages : 48

Catégorie : Heroic-fantasy

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 05/12/2012


La sentence des Walkyries est tombée : de retour sur terre, Kriss ne restera en vie que si elle réalise une action digne de l'élever au rang de reine. Et ce n'est pas tout, si elle a le malheur de faire le moindre mal à n'importe quel être vivant, ne fût-ce qu'un simple poisson, la flèche qui se trouve toujours fichée dans sa poitrine s'y enfoncera un peu plus. C'est aidée d'une alliée providentielle, Hildebrün, que Kriss va tenter de conquérir un nouveau royaume.



En créant le personnage de Kriss de Valnor dans Thorgal, Van Hamme et Rosinski ont réussi l'exploit de donner naissance à un « mauvais » au charme aussi certain que vénéneux et finalement très attachant, apportant un véritable piment (rouge sang ?) à leur série. Offrir à cette anti-héroïne (?) sa propre déclinaison au sein des Mondes de Thorgal est sans conteste une bonne idée, et, seulement 8 mois après  la sentence des Walkyries  c'est avec plaisir que l'on retrouve l'aventurière. Pour Digne d'une Reine, Yves Sente signe un scénario très dense et « carré », ce qui permet quasi de lire l'album comme un one-shot. Giulio de Vita a complètement pris pied dans l'univers de Rosinski, et on pourrait quasi parler de mimétisme en ce qui concerne son dessin, impression encore renforcée par les couleurs confiées à Graza, comme pour la série-mère. Bref, ce troisième tome des aventures de Kriss répond parfaitement au cahier des charges des Mondes de Thorgal. Trop peut-être, car même s'il offre un bon petit moment de lecture, ce nouvel album manque cruellement de surprises et de nuances. Une quête en forme de course-poursuite avec nombre de coups fourrés, on a déjà dû voir ça quelque part... Pire, les auteurs ont tendance à forcer le trait (avec la main un peu trop lourde) pour caractériser leurs personnages. Le prince qui veut s'emparer du pouvoir a une vraie tête de faux-jeton, les bandits ont un côté pathétique sans parler du roi-guérisseur masqué et de ses gouverneurs cagoulés... Vous avez dit clichés ? Reste Kriss, toujours fort joliment mise en scène et dessinée, et sa relation avec Hildebrün qui donne lieu à quelques scènes plus torrides que ce à quoi nous ont habitués Thorgal et ses Mondes. Peut-être est-ce finalement là l'élément le plus original de ce nouvel opus. Mention spéciale aussi à la très belle couverture signée Rosinski. On espère quand même que les auteurs amèneront un peu plus de nuances et d'originalité dans le prochain épisode. Kriss a repris le bâton de commandement en main, gageons que ses aventures à venir seront véritablement dignes d'une reine !





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Jim Série : Le Train des Orphelins

Auteur : Philippe Charlot & Xavier Fourquemin

EAN/ISBN : 9782818921579

Prix : 13.90 €

Date de sortie : 03/10/2012

Nombre de pages : 52

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Bamboo

Collection : Grand Angle

Publié le 05/12/2012



1990, dans sa résidence huppée de New-York, Harvey n’est pas surpris par la visite de Jim. 70 ans plus tôt, les deux hommes, alors de jeunes garçons, faisaient connaissance à bord d’un train des orphelins ; un système d’adoption mis en place pour endiguer le nombre massif, sur la côte Est américaine, d’enfants sans famille issus de l’émigration européenne. Embarqués dans un étrange voyage, Jim et son petit frère expérimenteront la fraternité, l’amitié, la confiance, l’entraide, mais feront aussi les frais de la trahison de ceux qui feraient tout, faute d’être bien nés, pour être bien adoptés...



Je n'avais jamais entendu parler des « Orphan train riders » avant de découvrir cette nouvelle série de Charlot et Fourquemin, et le petit dossier documentaire qui complète l'album est vraiment bienvenu. Près de 250 000 enfants ont ainsi été déplacés de la côte Est vers un Ouest encore relativement sauvage, dans l'espoir d'une adoption réussie, espoir souvent déçu, les gosses étant plus fréquemment considérés comme une main-d'oeuvre à bon marché. Aujourd'hui, leurs descendants, dont on évalue le nombre à deux millions, sont ainsi privés d'une partie de leurs racines, les enfants envoyés dans l'Ouest ayant littéralement été privés de leur passé et de leurs origines. Un sujet dramatique que Philippe Charlot aborde avec beaucoup de sensibilité et sans jamais basculer dans le pathos, écueil prévisible ici très joliment contourné. Ce scénariste « qui monte » construit des héros attachants, développe son histoire sur deux époques et réussit de belle manière les transitions entre les épisodes se déroulant de nos jours et les événements du passé. On n'attendait pas forcément la patte d'un Xavier Fourquemin pour mettre en images une telle évocation. Mais peut-être son style semi-réaliste aujourd'hui très reconnaissable permet-il justement de prendre suffisamment de distance avec un sujet aussi grave pour offrir à l'album tout son attrait. Six mois seulement après la conclusion de la Légende du Changeling, on constate que l'auteur a encore affiné ses encrages et véritablement réussi à construire un dessin très caractéristique. Peut-être trop, car, revers de la médaille, certains des personnages principaux de « Jim » (Joey et Lisa, notamment...) semblent tout droit sortis de cette Légende. Côté couleurs, Scarlett Smulkowski réalise, une fois de plus, un superbe travail. Emouvant, intéressant et très bien bien réalisé, ce premier tome constitue une jolie surprise et une belle invitation à embarquer dans ce Train des Orphelins.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Anthologie Série : Will dans Spirou

Auteur : Will & collectif

EAN/ISBN : 9782800150314

Prix : 22 €

Date de sortie : 02/11/2012

Nombre de pages : 144

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Publié le 04/12/2012



Poésie, humour et science-fiction sont au rendez-vous pour cette édition intégrale des histoires courtes que Will a publiées dans Spirou tout au long de sa carrière, hors mini-récits et "Isabelle". Du conte de Noël le plus délicat aux histoires d'extraterrestres les plus extravagantes, c'est ici l'occasion de découvrir ou de redécouvrir la grande diversité de l'oeuvre de celui que l'on réduit trop souvent à son travail sur Tif et Tondu. Les connaisseurs apprécieront de retrouver des personnages comme Farfelu ou l'Oncle Jules, et même, en guest-star inattendue, l'Oncle Paul !



Simultanément à la belle réédition de l'aventure de Spirou « la Foire aux gangsters » et en attendant nombre de parutions dans la même veine à l'occasion des 75 ans du plus célèbre des grooms et de son magazine l'an prochain, Dupuis rassemble dans cette anthologie couvertures et récits signés Will dans les pages de Spirou. Avec Jijé, Morris et Franquin, Willy Maltaite complétait ceux que l'on appellera les quatre de Waterloo à une époque qualifiée aujourd'hui, non sans nostalgie, d'âge d'or de la BD. Une époque ou la bande dessinée, surtout, n'était pas encore essentiellement considérée comme une industrie. Précisons que les récits rassemblés ici couvrent bien la période 1963 -1997 comme annoncé en couverture de ce recueil, mais que certaines illustrations sont plus anciennes. Ainsi, la couverture du livre, justement, est adaptée d'une couverture d'un Spirou de 1960.

Pour le lecteur actuel, il faut reconnaître que certaines des histoires proposées semblent bien désuètes, une impression due aussi à des scénarios inégaux, mais que cette anthologie recèle également nombre de pépites, toutes placées sous le signe de la fantaisie. Will était notamment un habitué des numéros de Pâques et surtout de Noël et n'avait pas son pareil pour restituer magie et poésie des fêtes. Voilà qui tombe bien en cette fin d'année qui approche. Alors, à l'arrivée ? Vague rétro ? Nostalgie ? Non, bien plus que celà. Le témoignage d'un temps et surtout d'un immense artiste grâce auquel, à côté du nom « récit » on pouvait écrire le qualificatif « charmant ». Et ça, je n'en connais pas beaucoup aujourd'hui...






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec2

varprem2
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination



©BD-Best v3.5 / 2022