?>
 
1886 - L'homme de l'année (tome 11)
Flux RSS Flux RSS

1886 Série : L'homme de l'année

Auteur : CEKA - MAVRIC Senad - ANDRONIK Filip

EAN/ISBN : 9782756069401

Prix : 14,95 €

Date de sortie : 27/01/2016

Nombre de pages : 56

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Histoire et histoires

Publié le 06/03/2016



Le personnage central du dernier album de L'Homme de l'année est... une héroïne, celle qui a inspiré le visage de la statue de la Liberté. Était-ce la mère du sculpteur ? Une jeune fille aperçue sur une barricade en 1851 ? Une amante occasionnelle ? Découvrez l'histoire d'une inconnue ayant réellement existé et à laquelle Bartholdi érigea un monument éternel.

 



Bande dessinée consacrée à Auguste Bartholdi, sculpteur et créateur de la Statue de la Liberté se situant à l’entrée du port de New York, ce récit restitue l’histoire et les déboires connus lors de la création de ce monument offert aux Etats-Unis par la France. La première partie se charge de décrire les différents problèmes rencontrés lors de la création de lady Liberty. Le fil conducteur du récit réside avec l’incertitude de Bartholdi à donner un visage à sa création. Plusieurs hypothèses subsistent : on parle du visage d’Eugènie Boyer, veuve du milliardaire Isaac Singer (couture), d’autres rumeurs évoquent le visage de la propre mère du sculpteur (Charlotte Bartholdi) afin de donner à la statue un air sévère. On parle aussi d’une certaine Céline prostituée du quartier Pigalle. Une dernière hypothèse évoquée réside avec  le visage de l'Américaine Sarah Coblenzer, l’épouse de l’un des amis du sculpteur.  Un livre qui respecte la réalité historique et dans lequel seul le choix du visage est romancé. A conseiller pour une prise de connaissance des grandes lignes concernant la naissance de lady Liberty qui fête cette année son cent- trentième anniversaire.

NB: la couronne à sept branches portée par lady Liberty symbolise les sept mers et continents de notre planète. Un projet semblable avait été élaboré « L'Égypte apportant la lumière à l'Asie » destiné à être placé à l’entrée du canal de Suez mais ne fut jamais concrétisé. Bartholdi a toujours affirmé que le monument new-yorkais n'était pas un réemploi, mais bien une œuvre originale.

 





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge



©BD-Best v3.5 / 2019