?>
 
Liste des critiques concernant L'homme de l'année
Flux RSS Flux RSS

1888 Série : L'homme de l'annĂ©e

Auteur : Ceka - Blasco - Martinez Benjamin

EAN/ISBN : 9782756085548

Prix : 14,95 €

Date de sortie : 18/04/2018

Nombre de pages : 48

Catégorie : Policier

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Histoire & histoires

Publié le 24/04/2018



1888. Londres. Un mystérieux assassin s’attaque aux prostituées de Whitechapel. Les corps sont atrocement mutilés. Qui est capable de telles horreurs ? Scotland Yard échoue à arrêter celui qui devient le plus célèbre tueur en série de l’histoire. Un châle maculé de traces ADN nous permet de révéler, plus d’un siècle après l’affaire, l’identité du fameux Jack l’Éventreur et ce qui le poussait à tuer... 



Quel est le point commun entre Mary Ann Nichols (31 aout 1888), Annie Chapman (8 septembre 1888), Elizabeth Stride (30 septembre 1888), Catherine Eddowes (30 septembre 1888) et Mary Jane Kelly  (9 novembre 1888) ? Prostituées, elles ont été assassinées par le même homme : Jack L’Éventreur. Ces meurtres lui ont été attribués car ils avaient tous le même modus operandi (coups profonds portés à la gorge, mutilations à l’abdomen et aux parties génitales ainsi que prélèvement d’organes internes). Dans le cadre de la série « l’homme de l’année »,  Céka (scénariste) nous propose d’effectuer un voyage à Londres dans le quartier « Whitechapel » en 1888 à la rencontre d’un ouvrier barbier juif polonais prénommé Aaron Kominski. Fuyant les pogroms russes en Pologne, l’homme émigre en compagnie de sa famille à Londres en 1882. Le scénario débute avec une enquête relancée en 2007 lorsqu’un châle dérobé à une victime (Catherine Eddowes, assassinée le 30 septembre 1888) a été mis en vente aux enchères. Les tests concernant les empreintes génétiques sur la pièce de tissu ont au départ accusé Aaron Kosminski  pour ensuite être démentis quelques semaines plus tard. Ayant voulu assassiner sa sœur, notre homme sera interné à l’asile de Colney Hach en 1891 où il poussera son dernier souffle en 1919. Dessinateur de « Catamount » Benjamin Marco Martinez a été choisi afin d’effectuer les représentations de cette histoire. Le résultat est surprenant, ce dernier réussissant le pari de passer des scènes noires et violentes à l’agitation londonienne du XIX siècle tout en gardant le rythme soutenu de l’histoire. Une lecture agréable pour un public à partir de 16 ans et plus.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


1927 Le robot de MĂ©tropolis Série : L'homme de l'annĂ©e

Auteur : PĂ©cau - Mavrik - Andronik - Fernandez

EAN/ISBN : 9782756085456

Prix : 15,50 €

Date de sortie : 23/08/2017

Nombre de pages : 64

Catégorie : Uchronie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Histoire & histoires

Publié le 30/08/2017



1925, le tournage de Métropolis débute. Le casting a sélectionné nombre de personnes sans aucune expérience du cinéma, comme Brigitte Helm, 19 ans, et l'exigence du réalisateur en a fait une épreuve très éprouvante pour les acteurs. Mais surtout, de par l'époque et le contexte où il est tourné, ce film annonce l'arrivée des totalitarismes qui vont ravager l'Europe et le monde quelques années plus tard.



Pour le douzième tome de « L'homme de l'année », Pécau nous délivre un scénario basé sur le cinéaste Fritz Lang  et sur les difficultés rencontrées lors du tournage du film « Métropolis ». Le point de départ de l'histoire est un rêve cauchemar effectué par F. Lang: une ville moderne régie par un régime totalitaire ou l'humain est réduit à néant. Pour Le robot de Métropolis, Fritz Lang tardera à choisir une interprète qui reflétera le plus la réalité de son songe. C'est Brigitte Helm, une secrétaire qui sera le visage idéal aux yeux du maître. Débuté en 1925, le tournage du film prendra deux années, engloutissant un budget colossal, soumettant le réalisateur à de nombreuses pressions effectuées par le Parti nazi ascendant dans la République de Weimar . Le duo Andronik Filip et Senad Mavrik illustrent judicieusement le récit, conservant l'immensité des décors ainsi que les scènes cultes du film. Ils nous présentent la montée du fascisme et de l'antisémitisme dans l'Allemagne de la fin des années vingt. La première du film aura lieu à Berlin en 1927. Les copies du film subiront des amputations de la censure suivant les pays ou elles sont destinées. Dépité par l' arrivée au pouvoir des nazis, Fritz Lang quittera Berlin le 28 mars 1933 dans un train ayant pour destination Paris. Le lendemain, Goebbels interdira les films du cinéaste autrichien.Vu par la lorgnette du septième art, plusieurs de ses films présentaient les dangers de la montée des nationalismes en Europe. Un des grands tome de la collection « L'homme de l'année ».






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


1886 Série : L'homme de l'annĂ©e

Auteur : CEKA - MAVRIC Senad - ANDRONIK Filip

EAN/ISBN : 9782756069401

Prix : 14,95 €

Date de sortie : 27/01/2016

Nombre de pages : 56

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Histoire et histoires

Publié le 06/03/2016



Le personnage central du dernier album de L'Homme de l'année est... une héroïne, celle qui a inspiré le visage de la statue de la Liberté. Était-ce la mère du sculpteur ? Une jeune fille aperçue sur une barricade en 1851 ? Une amante occasionnelle ? Découvrez l'histoire d'une inconnue ayant réellement existé et à laquelle Bartholdi érigea un monument éternel.

 



Bande dessinée consacrée à Auguste Bartholdi, sculpteur et créateur de la Statue de la Liberté se situant à l’entrée du port de New York, ce récit restitue l’histoire et les déboires connus lors de la création de ce monument offert aux Etats-Unis par la France. La première partie se charge de décrire les différents problèmes rencontrés lors de la création de lady Liberty. Le fil conducteur du récit réside avec l’incertitude de Bartholdi à donner un visage à sa création. Plusieurs hypothèses subsistent : on parle du visage d’Eugènie Boyer, veuve du milliardaire Isaac Singer (couture), d’autres rumeurs évoquent le visage de la propre mère du sculpteur (Charlotte Bartholdi) afin de donner à la statue un air sévère. On parle aussi d’une certaine Céline prostituée du quartier Pigalle. Une dernière hypothèse évoquée réside avec  le visage de l'Américaine Sarah Coblenzer, l’épouse de l’un des amis du sculpteur.  Un livre qui respecte la réalité historique et dans lequel seul le choix du visage est romancé. A conseiller pour une prise de connaissance des grandes lignes concernant la naissance de lady Liberty qui fête cette année son cent- trentième anniversaire.

NB: la couronne à sept branches portée par lady Liberty symbolise les sept mers et continents de notre planète. Un projet semblable avait été élaboré « L'Égypte apportant la lumière à l'Asie » destiné à être placé à l’entrée du canal de Suez mais ne fut jamais concrétisé. Bartholdi a toujours affirmé que le monument new-yorkais n'était pas un réemploi, mais bien une œuvre originale.

 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


1871 L'un des hĂ©ros de la commune de Paris Série : L'homme de l'annĂ©e

Auteur : PĂ©cau -Dellac - Thorn

EAN/ISBN : 9782756029177

Prix : 14,50 €

Date de sortie : 08/01/2014

Nombre de pages : 56

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Histoire & Histoires

Publié le 10/01/2014



Dans les ruines du Second Empire, le grand espoir de la Commune se lève avec la fin du siècle. Ouvriers et artisans parisiens tentent désespérément de repousser les troupes de Versailles et leurs alliés allemands, et de refondre les principes de la République : liberté, égalité, fraternité. Un jeune homme venu de l’armée d’Afrique choisit de se battre et de mourir aux côtés de ses frères de misère.



Le scénariste (Pécau) choisit de nous faire participer à l’histoire et au destin d’Abdullha depuis son adoption (en Abyssinie) alors qu’il n’était encore qu’un enfant  jusqu’à son combat au côté des Communards afin de rétablir les principes de la république : Liberté, Egalité & Fraternité. Les illustrations réalisées par Dellac sont admirables plongeant le lecteur dans l’architecture de la commune de Paris. Graphiquement, un successeur digne du premier tome de cette série doublé d’une superbe page d’histoire. 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Bertrand Lepage


1967 Série : L'homme de l'annĂ©e

Auteur : Lupano - Séjourné - Verney

EAN/ISBN : 9782756035376

Prix : 14,50 €

Date de sortie : 06/11/2013

Nombre de pages : 56

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Histoire & Histoires

Publié le 11/11/2013



Octobre 1967, la tentative d'insurrection armée en Bolivie échoue. Che Guevara est blessé, capturé, et enfermé dans l'école de La Higuera, un petit village de montagne. Il y passe 18 heures, avant d'être exécuté sur ordre des autorités boliviennes et de la CIA. Ce jour-là, un jeune soldat prénommé Mario a regardé la Révolution droit dans les yeux et l'a abattue d'une rafale de mitraillette.



Un des meilleurs épisodes (avec le premier) de cette série « L’homme de l’année ». En 1967, Mario Teran abat Ernesto Che Guevara. Il l’exécute sur ordre de ces supérieurs suite à des promesses qui ne seront jamais tenues. Toute sa vie, il sera poursuivi par la mort du Che redoutant une malédiction qui semble frapper toutes les personnes ayant participés à cette exécution. Le scénario signé Wilfrid Lupano tient parfaitement la route (les lecteurs connaissant bien les circonstances de la mort du Che retrouveront les faits et détails les plus marquants de cette journée du 9 octobre 1967). Les illustrations confiées à Gaël Séjourné reflètent parfaitement bien la Bolivie des années 60-70 ainsi que celle que nous connaissons à l’heure actuelle. Les paysages sont somptueux et les couleurs utilisées par Jean Verney sont éblouissantes. Alors que l’on parle d’une légende comme le Che, c’est pourtant bien Mario Teran qui reste le personnage principal de ce livre. Un excellent album dont je ne peux que vous conseiller l’achat et la lecture. Pour terminer, la notice située en fin d’album est tout simplement admirable !






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Bertrand Lepage


1431 L'homme qui trahit Jeanne d'Arc Série : L'homme de l'annĂ©e

Auteur : Corbeyran - Horne - Froissard

EAN/ISBN : 9782756032290

Prix : 14,30 €

Date de sortie : 04/03/2013

Catégorie : Uchronie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Histoire & Histoires

Publié le 28/04/2013



1435, quatre ans après la mort de Jeanne d'Arc, les rumeurs courent sur les raisons de sa capture par les Anglais à la bataille de Compiègne. La légitimité même de Charles VII commence à être remise en cause. Yolande d'Aragon, belle-mère du roi, décide en secret de mener l'enquête afin de démasquer le traître responsable de la chute de la Pucelle et ainsi assurer la stabilité du royaume.



Second tome de cette série d'uchronie historique. À la recherche de l'homme ayant trahi Jeanne d'Arc la laissant aux mains des Bourguignons à Compiègne. Le scénario imaginé par Corbeyran est parfaitement plausible (on sent la recherche historique effectuée par le scénariste) et le traitement de l'intrigue est parfaitement bien mené. Il m'est plus difficile de donner un avis sur le dessin de Horne car la mise en couleur effectuée par Froissart (beaucoup trop sombre à mon gout) soit cache des lacunes importantes vis-à-vis du dessin ou alors efface la beauté de celui-ci. Cette touche fort sombre présente au long de ce second tome est peut-être voulue afin de plonger le lecteur dans une ambiance de trahison mais pour moi elle gache malheureusement l'album. Malgré cela, il y a dans ce second tome quelques belles planches qui sauvent l'ensemble du chaos. Une erreur qui je l'espère ne sera pas reconduite lors des prochains volumes de la série. En conclusion, je suis très décu de ce second tome par rapport au premier qui lui atteignait quasiment la perfection. En attente de la prochaine sortie de cette série. 



Extrait 1 L'homme de l'année (tome 2)  - 1431 L'homme qui trahit Jeanne d'Arc Extrait 2 L'homme de l'année (tome 2)  - 1431 L'homme qui trahit Jeanne d'Arc Extrait 3 L'homme de l'année (tome 2)  - 1431 L'homme qui trahit Jeanne d'Arc Extrait 4 L'homme de l'année (tome 2)  - 1431 L'homme qui trahit Jeanne d'Arc


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


1917 Série : L'homme de l'annĂ©e

Auteur : PĂ©caud - Duvall -Blanchard - Mr Fab

EAN/ISBN : 9782756029184

Prix : 14,95 €

Date de sortie : 16/01/2013

Catégorie : Aventure historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Histoire & Histoires

Publié le 13/03/2013



La Grande Guerre brise la vie de deux hommes que tout séparait, pourtant à jamais liés dans l'enfer des tranchées, Boubacar N'Doré et Joseph, son maître dans les plantations de Côte d'Ivoire. Le premier y laissera la vie et le second ne trouvera le repos avant d'honorer une dernière fois son camarade. En 1920, l'occasion s'offre à lui, suite à la décision d'inhumer un déshérité de la mort sous l'Arc de triomphe...



Premier tome d’une nouvelle série basée comme son nom l’indique sur l’homme de l’année : le but des scénaristes étant de presenter des parfaits inconnus ayant participés à divers grands événements à différentes époques. Qui mieux pouvait débuter cette série que le soldat inconnu tombé au champ d’honneur lors du premier conflit mondial. Les scénaristes nous font partager la procédure de sélection de ce soldat qui sera inhumé sous l’Arc de triomphe à Paris. A partir de cet instant, ils greffent un scénario permettant au lecteur de faire la connaissance de Boubacar N’Dore (jeune Ivoirien) obtenant le grade de lieutenant après de nombreux combats effectués en Afrique du nord et de son maître le capitaine Joseph Sorbier. Les deux hommes vont se rapprocher lors du conflit européen. Les scénaristes mettent en lumière l’envoi destroupes coloniales africaine au combat (à la boucherie) dans des conditions inhumaines (beaucoup périront de maladie avant de connaitre le feu ennemi), traitées comme du bétail par leurs officiers supérieurs, n’hésitant pas à leurs confier les missions suicides en les envoyant vers l’enfer. Toutes les périodes de cette grande boucherie sont représentées (bataille de la Somme et de Verdun) ainsi que les mutineries et les représailles avec des soldats fusillés mais surtout l’incompétence des hauts gradés (Nivelle). Notre héros, Boubacar aura connu toutes ces époques. Les illustrations de l’album signées Mr Fab et sont criantes de vérités. Je ne peux que saluer le travail effectué par celui-ci, que ce soit pour les représentations des paysages Africains mais aussi à l’inverse l’ambiance de noirceur connue dans les tranchées. Un album a absolument ajouter à votre collection si vous apprécier l’histoire avec un grand H.

NB: Le 8 novembre 1920, Auguste Thin, soldat de deuxième classe du 132e régiment d'infanterie, âgé de vingt et un ans, fut chargé de désigner le soldat inconnu qui reposera sous l'arc de Triomphe. Huit corps de soldats ayant servi sous l'uniforme français mais qui n'avaient pu être identifiés ont été exhumés dans les huit régions où s'étaient déroulés les combats les plus meurtriers : en Flandres, en Artois, dans la Somme, en Île-de-France, au Chemin des Dames, en Champagne, à Verdun et en Lorraine. Le 9 novembre 1920, les huit cercueils de chêne ont été transférés à la citadelle de Verdun, dans une casemate où ils ont été plusieurs fois changés de place pour préserver l'anonymat de la provenance de chacun d'entre eux. Le 10 novembre, les cercueils ont été placés sur deux colonnes de quatre dans une chapelle ardente dont la garde d'honneur fut confiée à une compagnie du 132e régiment d'infanterie. André Maginot, ministre des Pensions, s'est avancé vers Auguste Thin, engagé volontaire de la classe 1919, fils d'un combattant disparu pendant la guerre, pupille de la nation. Il lui tendit un bouquet d'œillets blancs et rouges, et lui exposa le principe de la désignation : le cercueil sur lequel ce jeune soldat allait déposer ce bouquet serait transféré à Paris et inhumé sous l'arc de Triomphe.  « Il me vint une pensée simple. J'appartiens au 6e corps. En additionnant les chiffres de mon régiment, le 132, c'est également le chiffre 6 que je retiens. Ma décision est prise : ce sera le 6e cercueil que je rencontrerai. » — Auguste Thin.  Partant par la droite, Auguste Thin a fait un tour, puis il a longé les quatre cercueils de droite, a tourné à gauche, est passé devant le 5e et s'est arrêté devant le 6e cercueil sur lequel il a déposé son bouquet et s'est figé au garde-à-vous. Le cercueil du soldat inconnu quitta Verdun dans la foulée sous escorte militaire. Il fut transporté à Paris par train et veillé toute la nuit place Denfert-Rochereau. Le cercueil fit une entrée solennelle sous l'arc de Triomphe le 11 novembre 1920, mais ne fut mis en terre que le 28 janvier 1921.



Extrait 1 L'homme de l'année (tome 1)  - 1917 Extrait 2 L'homme de l'année (tome 1)  - 1917 Extrait 3 L'homme de l'année (tome 1)  - 1917 Extrait 4 L'homme de l'année (tome 1)  - 1917

Scientificbird - 16/03/2013
Bonne critique. Cette BD, en plus de m'avoir fait voyager en Afrique et dans une Europe dévastée ( et toutes deux dirigées par des abrutis...) m'a fait découvrir une fabuleuse histoire certes déjà vue ( le noir " inférieur " qui devient pote avec son maître le blanc quitte à y perdre sa vie....) mais tellement bien menée et dessinée que je n'ai pu que rester con devant l'image finale, à la fois drôle et émouvante. Excellente BD. Sur pratiquement tous les points,selon moi. Voilà une série qui risque bien de me plaire.
smilesmilesmilesmilesmile

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.



©BD-Best v3.5 / 2020