?>
 
Liste des critiques de bandes-dessinées
Flux RSS Flux RSS

1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec

varprem
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination


Intégrale Série : Chick Bill

Auteur : Tibet

EAN/ISBN : 9782803632725

Prix : 25.50 €

Date de sortie : 23/02/2013

Nombre de pages : 240

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 05/02/2013



Tibet avoue trois idoles : Gary Cooper, Laurel & Hardy. Ce mélange insolite a donné naissance, par crayon interposé, à Chick Bill, le cow-boy, Petit Caniche, l'indien rusé et malicieux, Dog Bull, le shérif coléreux de Wood-City et Kif Ordinn, son adjoint, dont les "Kidordinneries" sont tellement célèbres qu'elles mériteraient de faire entrer ce mot dans le dictionnaire. Depuis 1953, Tibet, qui dessine plus vite que son ombre, a raconté à travers plus de soixante albums, un Far-West revu et corrigé par un Marseillais installé à Bruxelles. Cette "intégrale" Chick Bill vous présente, volume après volume, toutes ces aventures, accompagnées de textes, de dessins et de photos encore inédites en album.

 



Ce volume reprend les albums suivants : Le Faux Mage de Hollande, Maligne Claire la Mata-Hari jaune, L'hideux Zorfeline, le secret du géant Flure, Qui veut gagner des filons ?





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Gil


La théorie du 100e singe Série : Prométhée

Auteur : Christophe Bec & Stefano Raffaele

Prix : 13.95 €

Date de sortie : 16/01/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Science-Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Soleil Productions

Publié le 05/02/2013


13H13. IL NE S’EST RIEN PASSÉ ! Jusqu’à l’heure fatidique, les désastres avaient continué de façon spectaculaire. Et plus rien ! Est-ce la fin des catastrophes ? Ou seulement un court répit ? Les catastrophes se multiplient ! Le suspense est à son paroxysme ! Le monde est au bord du gouffre ! L’autre grande série du créateur de Sanctuaire !!



Christophe Bec à le don de nous mettre sur les nerfs à vif. En effet, à chaque album il parvient à nous tenir en haleine et nous rendre véritablement accro à cette série. D'aucun pourraient argumenter du fait que l’histoire traine tire en longueur... et bien je ne suis pas partisan de cette affirmation. Au contraire, il nous distille les éléments parcimonieusement, titille notre curiosité et nos interrogations, il provoque cette terrible addiction. L'humanité court-elle à son extinction inévitable? Ou au contraire subsiste t-il ce mince espoir qu'elle s'en sortira? Voila bien toute l'essence de cette série ma foi très psychologique et digne des meilleures série S.F. télévisées. Stefano Raffaele est impeccable, c'est un réel plaisir de découvrir les tomes qu'il enchaine avec talent et force graphique. Prométhée est une série qui, d'après son créateur, trouvera son dénouement dans le 11eme tome. Nous n'avons donc pas fini de nous ronger les ongles et de suivre les personnages dans leur incroyables péripéties fantastiques.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jérôme Leeman


Les Chroniques de Vergil Série : Devil may cry

Auteur : Patrick Pion, Izu & Robin Recht

EAN/ISBN : 9782723494069

Prix : 13.90 €

Date de sortie : 16/01/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : Grafica

Publié le 05/02/2013



Les Chroniques de Vergil se déroulent quelques mois avant le jeu vidéo : Vergil recrute la médium Kat pour retrouver son frère Dante, le célèbre chasseur de démons, détenu dans la terrible prison Hellfire. Histoire complète en un tome, ce préquel apporte de nombreuses informations sur des personnages emblématiques du jeu. Pour réussir ce spin-off de l’univers Devil May Cry au format BD, Glénat a fait appel à une équipe de choc, alliant le respect de l’univers vidéoludique et du meilleur de la BD moderne.



Tiré du jeu vidéo mondialement connu et dont le reboot de la série de Capcom revient sur le devant de la scène en ce début de l'année 2013, cet album sur un scénario d'Izu connu aussi sous les noms et prénoms de Guillaume Dorison à qui l'on doit Oméga Complex chez les humanoïdes associés nous narre la pugnacité de Vergil à parvenir à libérer son frère. Les combat sont dignes du jeu vidéo et le graphisme poussé de Pion et Recht ajoute assez de rendu à l'ensemble. Un complément au jeu plutôt sympa.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Rob


Les trois soeurs Minkelsönn Série : La jeunesse de Thorgal

Auteur : Yann, Surzhenko

EAN/ISBN : 9782803631308

Prix : 12 €

Date de sortie : 01/02/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Heroic-fantasy

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 04/02/2013



Confrontés à une terrible famine, les Vikings ont quitté le village pour chasser. En leur absence, Björn, fils de Gandalf, et frère d'Aaricia, fait office de chef. Rancunier à l'égard de Thorgal, jeune scalde bâtard cher au coeur de sa soeur, il propose de le sacrifier aux dieux afin de calmer leur colère. Quand, soudain, trois baleines, envoûtées par le chant de Thorgal, entrent dans la crique du village. Belle opportunité pour les villageois de se nourrir ! Mais Thorgal comprend qu'il ne s'agit pas de véritables baleines : ce sont de très belles jeunes filles changées en baleines par la jalouse déesse Frigg. Thorgal se fait alors la promesse de les sauver à tout prix et se lance dans une quête semée d'embûches.



Nouvelle déclinaison des Mondes de Thorgal, la « jeunesse » se situe chronologiquement entre l'Enfant des étoiles et la Magicienne trahie (album auquel une référence est d'ailleurs clairement présente dans ce nouvel album). Et c'est le duo déjà responsable de la série Louve qui relève ce défi, à savoir Yann et Surzhenko, et qui transforme l'essai de fort belle manière. On sentait dans Louve  une relative indépendance de traitement par rapport à la série-mère, ce qui se confirme avec ce premier opus de la Jeunesse. Le très beau dessin de Roman Surzhenko semble encore s'affiner et se préciser et, de plus, c'est le dessinateur qui assure ici ses propres couleurs, et non plus Graza comme pour Thorgal et ses autres spin-offs. C'est dans une rude ambiance hivernale que nous sommes transportés. Yann, décidément omniprésent en ce début 2013, développe un scénario riche et solide et y prend visiblement plaisir, notamment à travers quelques dialogues plein d'emphase mais parfois euh...légèrement décalés. On a ainsi droit à « Par les testicules noirs de Fenrir ! » mais aussi à « Par les douze bozons tordus du dieu Higgs », une exclamation que pourront particulièrement apprécier les passionnés de physique, y compris les candidats déçus à un Prix Nobel. Autant de clins d'oeil qui se fondent cependant parfaitement dans l'intrigue et l'action de ce premier tome aux saveurs de classique. On s'attache très vite au « p'tit Thorgal » et on a vraiment envie de la suivre dans sa quête, justifiée par ses dons...mais aussi par son regard d'enfant. Roman Surzhenko nous en met, lui, plein les yeux et nous offre quelques scènes qui valent vraiment le détour, comme une poursuite à skis ou encore le repêchage de la jeune Aaricia par une baleine. On pouvait craindre que cette « Jeunesse » soit peut-être la spin-off de trop mais les trois soeurs Minkelsönn démontrent le contraire à travers un album accessible à tous et pas seulement aux fans du scalde venu des étoiles, et se situant, à mon sens, un cran au-dessus des Kriss de Valnor et Louve. A découvrir donc, en attendant le Tome 3 de Louve annoncé (déjà) en avril, le quatrième Kriss de Valnor en octobre et le Thorgal 34 en novembre... Gageons que les auteurs...et les lecteurs pourront répondre à cette cadence !






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Harvey Série : Le Train des Orphelins

Auteur : Charlot - Fourquemin

EAN/ISBN : 9782818922217

Prix : 13,89 €

Date de sortie : 09/01/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Bamboo

Collection : Grand Angle

Publié le 03/02/2013



Middle West, 1920. Le train des orphelins poursuit son périple vers l’Ouest. A son bord, le jeune Jim se lamente d’avoir perdu son frère, adopté à l’étape précédente. Il ne lui reste plus qu’Anna, sa jeune sœur, le mot que lui a laissé son père sur le quai de gare, et son copain Harvey. Ensemble, ils vivront encore bien des aventures qui conduiront Jim, près de 70 ans plus tard, aux archives de l’Orphan Train Society à la recherche de son passé et de celui des siens...

 



Second volet de cette aventure qui voit Jim partir à la recherche de son frère et de sa sœur plus de 70 ans après leur séparation. Le scénario signé par Philippe Charlot est machiavélique tout en restant très émouvant. Sans rien vous dévoiler de l’intrigue, Jim va se venger de celui en qui il avait placé toute sa confiance septante années plus tôt ! Le dessin de Xavier Fourquemin illustre parfaitement bien le scénario. Pour ma part, je trouve ce second épisode supérieur au premier (ce qui est un peu normal car  le précédant  nous faisait découvrir les différents protagonistes de cette histoire et le contexte de leurs rencontres) mais aussi beaucoup plus attendrissant et positif préparant le second cycle prévus en deux tomes. A placer absolument sur votre liste d’achat sous peine de rater non seulement une merveilleuse histoire mais aussi un épisode méconnut de l’histoire des Etats-Unis.

 

 





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


Le réseau aquila Série : Silas Corey

Auteur : Fabien Nury & Pierre Alary

EAN/ISBN : 9782723483926

Prix : 14.95 €

Date de sortie : 16/01/2013

Nombre de pages : 64

Catégorie : Espionnage

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : CARACTERE

Publié le 31/01/2013



Détective. Espion. Tueur. Héros ou escroc, ça dépend de l’employeur… Avril 1917. La guerre fait rage dans toute la France. À Paris, l’opposition menée par Georges Clemenceau tente de faire tomber le gouvernement Caillaux... Silas Corey, ancien reporter, agent du 2e Bureau, détective et aventurier à plein temps, est engagé par Clemenceau pour retrouver un reporter disparu. Ce dernier aurait recueilli des preuves de la trahison du chef du gouvernement. Corey, non content d’accepter la mission, vend aussitôt ses services au 2e Bureau et à Mme Zarkoff, industrielle de l’armement compromise dans l’affaire. Fort de ses trois salaires, Corey se lance sur la piste du reporter, et ne tarde pas à croiser le chemin du redoutable espion Aquila, qui dirige les opérations du Kaiser en France... L’issue de la guerre pourrait bien dépendre du résultat de son enquête. Mais au fait, quelqu’un sait-il pour qui Silas Corey travaille vraiment ?



Fabien Nury et Pierre Alary, respectivement scénariste d’Il était une fois en France et dessinateur de Belladone, créent avec ce premier diptyque un personnage à la classe, à l’arrogance et au panache jouissifs, une fripouille que l’on adore déjà détester.

 

Une histoire d'espionnage et d'agent double qui narre la quête de Silas Corey qui tâche de mettre la main sur une carte postale compromettante pour Caillaux qui servirait la cause de Clémenceau. Corey est arrogant, pugnace, alliant classe et malice. Le dessin de Pierre Alary est très agréable, son coup de crayon est dynamique tout en offrant une fluidité exemplaire. C'est le premier opus d'un diptyque qui sera très certainement l'un des coups de cœur de cette année 2013.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Gil


Aux portes de l'enfer Série : Wunderwaffen

Auteur : Richard D. Nolane & Maza

EAN/ISBN : 9782302027091

Prix : 14.30 €

Date de sortie : 23/01/2013

Nombre de pages : 56

Catégorie : Uchronie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Soleil Productions

Publié le 31/01/2013



1946 : LA SECONDE GUERRE MONDIALE CONTINUE !

En cet été 1946, les Japonais ont été battus mais la Seconde Guerre mondiale continue en Europe après l’échec du débarquement allié, le 6 juin 1944. Des avions à réaction totalement révolutionnaires, surnommés Wunderwaffen (« Armes miracles »), défendent désormais efficacement l’Allemagne. Le major Walter Murnau, homme d’honneur et talentueux pilote de Wunderwaffen, se retrouve décoré par Adolf Hitler. Il devient alors l’icône d’un régime qu’il déteste.



Richard D. Nolane, écrivain, traducteur, anthologiste et en l’occurrence, scénariste de bande dessinée nous propose avec une cadence de parution rapide, le second tome de Wunderwaffen. Cette Uchronie dont l'action se passe en 1946 et, où Hitler, n'est pas mort mais prolonge la guerre après avoir survécu à un attentat qui le mutila au visage et le priva d'un bras. Les Wunderwaffen, avion supersonique et révolutionnaire de la Luftwaffe (décrit dans le premier album de la série) se heurtent à une résistance bolchévique déterminée, ce qui ne manque pas de fragiliser quelque peu le régime et de provoquer des complots et conflits internes. Dans le même temps, Murnau, l'as des as allemand, sent à plein nez le plan machiavelique qu'on lui prépare. Dans cette suite, les événements et les expériences s'enchainent. Uchronie mais aussi ésotérisme, cher à l'auteur, se succèdent au fil des pages. Ce qu'un camp expérimente et utilise contre son énemi, l'autre lui oppose le fruit de ses propres recherches pour le contrer. Une guerre qui s'enlise et qui risque de s'éterniser. Voila donc le scénario que nous propose Nolane teinté de combats aériens épiques dessiné par un Maza (Mirolad Vicanovic) plus affirmé dans son trait et son découpage par rapport au premier opus. Une livret de 8 pages propose à la fin de l'album, les plans et détails des avions de guerres imaginé par les nazis. Richard D. Nolane explore, sans faire l'apologie du nazisme, nous l'auront compris, une autre facette de l'histoire de la seconde guerre mondiale, de ce qui aurait pu se passer si... Une série qui pourrait servir au devoir de mémoire et pousser à la réflexion les jeunes génération qui n'ont pas connu ce conflit au même titre que leur parents. Si nous oublions, nous sommes condamné à répéter les mêmes horreurs. Et ce genre de bande dessinée apporte sa brique à l'édifice de la connaissance en titillant l'imaginaire mais surtout en suscitant l'intérêt sur cette période terrible de notre histoire. Au portes de l'enfer, une uchronie que je vous invite à découvrir sans tarder.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Marcus


Sanyanga Série : L'Appel des origine

Auteur : Joël Callède & Gael Séjourné

EAN/ISBN : 9782749306926

Prix : 13.90 €

Date de sortie : 16/01/2013

Nombre de pages : 56

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Vent d'Ouest

Publié le 30/01/2013



Que de chemin parcouru ! De la petite serveuse de Harlem, Anna s’est faite exploratrice et actrice, afin d’embarquer en Afrique sur les traces de son père. Mais l’euphorie est désormais loin, tandis que l’idyllique voyage s’est transformé en cauchemar… Comment ne pas finir par croire la rumeur que l’expédition est maudite, quand les mauvaises rencontres se multiplient, que la nature se fait hostile et que chacun se retranche dans sa folie… Anna quant à elle, est plus déterminée que jamais : elle ne rentrera pas sans aller au bout de sa quête. 
Au croisement d'Out of Africa et des romans de Joseph Conrad, ce triptyque retrouve le souffle romantique de la grande aventure, et offre une fin grandiose et terrible.



En route vers la mythique Sanyanga. Les auteurs nous emmènent vers les terres sacrées, ou l'on dit qu'il est le berceau de l'humanité. Cette Afrique de la troisième décennies du vingtième siècle ou se joue une intrigue distillée avec talent par Joël Callède. La quête de cette charmante métisse à la recherche de son géniteur, cet homme blanc, la dans cette contrée d'un continent immense et sauvage. Une quête archéologique entreprise par des explorateurs pugnaces. Une quête cinématographique d'une équipe de tournage d'un art balbutiant. Ce troisième opus se lit avec une aisance agréable. Callède à écrit une histoire homogène appuyée par le dessin net et précis de Gaël Sejourne, sublimé par les couleurs de Jean Verney. Un découpage finement exécuté fini de parfaire la qualité de ce troisième tome du triptyque. On en viendrait à réclamer aux auteurs d'entamer une seconde série au vu du plaisir de lecture prodigué. Un sans faute pour un appel des origines réussi.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jérôme Leeman


Dossier Jesse James - 1875 Série : Pinkerton

Auteur : Guérin & Damour

Prix : 13.90 €

Date de sortie : 16/01/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Western

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : Grafica

Publié le 30/01/2013


The Wild Bunch, les Dalton, les Molly Maguires ou encore Butch Cassidy, tous ces noms sont réputés pour être ceux des plus grands hors-la-loi de l’Ouest américain. Mais le monde connaît moins le nom de celui qui les a pourchassés pendant des années... Un homme qui n’a jamais lésiné sur les moyens pour arriver à ses fins, n’hésitant pas à verser le sang et semer les cadavres pour servir la justice. Allan Pinkerton, père de la police moderne, est encore aujourd’hui un paradoxe à lui tout seul, aussi dangereux que les criminels qu’il poursuivait et sans plus de pitié qu’eux. Ce premier volume évoque la traque de Jesse James, où l’on verra que la réalité fut moins enjouée que la chanson qui porte son nom...



 

Un détective privé au temps du Far West, voila le personnage de Pinkerton. L'histoire de ce célèbre investigateur commence sur une dizaine de pages avec l’attaque du clan James. Basée sur des fait authentique, cette attaque est brillamment mis en scène avec une justesse remarquable par rapport aux faits historiques. Naturellement, pour pimenter le récit, faits réels et fiction se mélangent afin de donner au lecteur toute la substance qu'il est en droit d'attendre vis à vis du genre. C'est un album bien rythmé et dynamique avec une trame efficace édulcorée de décors graphiquement réussis. Le dessin de Sébastien Damour est volontairement calqué sur l'époque narrée dans ce premier tome : Des traits bien rudes, comme on les aimes pour les western. Aucune déception à noter sauf une toute petite frustration sur la fin qui est un peur précipitée et qui aurait mérité une prolongation dans un second tome. A part ce bémol, l'ensemble édifié par le tandem Rémi Guérin-Sebastien Damour est une des bonne surprise éditoriale de ce début d'année 2013.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Jérôme Leeman


Whaligoë Série : Whaligoë

Auteur : Virginie Augustin & Yann

EAN/ISBN : 9782203060890

Prix : 12.95 €

Date de sortie : 06/02/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Publié le 29/01/2013



En 1815 à Whaligoë, petite bourgade nichée au coeur de l’Écosse profonde, deux des adolescents du village bravent les interdits en s’embrassant secrètement sur le site sacré des Craighorns, conformément à un vieux rituel gaëlique, pour matérialiser leur engagement l’un envers l’autre pour l’éternité. Douze ans plus tard, en chemin vers le nord, un écrivain en panne d’inspiration, Sir Douglas Dogson, et sa maîtresse toxicomane Speranza font halte par hasard à Whaligoë. Le couple bat de l’aile et Lord Douglas caresse l’idée du suicide lorsqu’il entrevoit, dans le cimetière qui jouxte l’auberge, une jeune fille spectrale qui s’allonge sur les tombes…



Aussi stakhanoviste que protéiforme, c'est dans un registre proche de celui de son pseudo Balac que l'on retrouve Yann à Whaligoë. En effet, c'est dans une atmosphère de sombre romantisme, à la lisière du fantastique, bref aux sources du genre « gothique » que nous transporte ce premier volet d'un nouveau diptyque diablement séduisant. Dès les premières pages, il est difficile de se détacher de cette histoire très joliment amenée, pleine de mystères et de questions. A tel point que l'on peut se demander si un second volume suffira à apporter toutes les réponses aux interrogations posées. Yann rend ici un bel hommage à un genre littéraire, comme le prouve la page de remerciements (on pourra s'amuser à retrouver les noms des auteurs dont on ne dispose que du prénom et de l'initiale) ou encore la scène du cimetière de Nevermore Hill dans lequel on découvre des pierres tombales portant les noms d'Edgar Allan Poe ou des soeurs Bronte. Le propos est admirablement servi par le dessin semi-réaliste de Virginie Augustin qui excelle à créer une galerie de personnages très typés, y compris les « seconds rôles » comme l'aubergiste et le cocher. Est-ce possible que ce rustre de Branwell soit véritablement l'écrivain Ellis Bell ? Quel est le véritable rôle d'Emily ? Qui est le spectre aperçu par Dogson ? Pourquoi ce pillage de la calèche de Douglas et Speranza ? Qu'est-ce qui s'est vraiment joué dans les craighorns ? Une fois l'album refermé, on ne demande qu'à se replonger dans les brumes de Whaligoë dans l'espoir (paradoxal) d'y voir un peu plus clair. Seul petit faux pas, l'utilisation excessive de « well », « goddamn » ou autres expressions « so british » qui, si elle fait peut-être couleur locale, peut agacer à la longue. Hormis cela, Whaligoë constitue une très belle surprise qui devrait notamment ravir ceux qui avaient apprécié le « Shelley » de Casanave et Vandermeulen sorti l'an dernier. Et j'en suis !

 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec2

varprem2
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination



©BD-Best v3.5 / 2022