?>
 
Liste des critiques concernant Jeremiah
Flux RSS Flux RSS

Le CaĂŻd Série : Jeremiah

Auteur : Hermann

EAN/ISBN : 9782800156002

Prix : 11.95 €

Date de sortie : 01/02/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Publié le 18/02/2013



Quitte à tomber en panne, autant que ce soit devant un parc d'attractions, ce sera toujours l'occasion d'aller faire un tour de manège ! Mais dans le monde apocalyptique de Jeremiah, le danger rôde en permanence. Et, avant de récupérer sa moto, il va devoir survivre aux méthodes expéditives qu'a choisies le nouveau caïd de la zone pour imposer son pouvoir...



Après un court retour, le temps de deux albums, à un encrage classique, Hermann reprend la couleur directe pour cette 32ème étape de la longue balade post-apocalyptique de Jeremiah. Et de ce côté, rien à redire. Le Caïd se déroule en grande partie dans un parc d’attractions en ruines, les gangs qui s’y affrontent utilisent des fumigènes et ça nous donne droit à des atmosphères brumeuses parfois quasi-fantastiques. Certaines planches et cases valent véritablement le détour ! Malheureusement, là où ça coince, c’est du côté du scénario, si pas de l’histoire en elle-même…ou de son absence. Le Panier de Crabes (tome 31) avait constitué une belle surprise…le Caïd, fait figure, après cela, de grosse déception. Une famille déglinguée, une guerre des gangs avec pour enjeu la place du caïd, une nana peu farouche, une panne de moto et une cuite mémorable pour Kurdy… Vous l’aurez compris, rien de neuf sous le soleil sale de Jeremiah. Hermann est en pilotage automatique et à certains moments, même si on en connaît par cœur tous les ingrédients, son scénario est décousu et finalement ennuyeux. Evidemment, quelle est la série qui, en 32 albums, ne connaîtrait pas des hauts et des bas ? Mais on peut vraiment évoquer un manque d’inspiration pour ce dernier opus. Pire, Yon, un de ses personnages, présente une ressemblance certaine avec Red Dust et certains accoutrements des gangs « Kasps » et « Bents » nous ramènent presque à l’époque d’un étonnant Hiver de clown (tome…9 !). De quoi pousser à la nostalgie face à un Caïd…sans histoire. Hermann reste un extraordinaire dessinateur, mais pour le reste, et c’est dommage, le vieux lion semble somnoler sur ses lauriers. A réserver, donc, aux inconditionnels de Jeremiah.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Le panier de crabes Série : Jeremiah

Auteur : Hermann

EAN/ISBN : 9782800153766

Prix : 11.95 €

Date de sortie : 27/01/2012

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Collection : Grand Public

Publié le 30/01/2012



Pour les remercier d'avoir dépanné Verona, la fille de la maison, Jeremiah et Kurdy sont accueillis dans la somptueuse villa d'un riche antiquaire. Piscine, domestiques, c'est un petit paradis. Sans oublier le charme de Verona ! Mais pas question de se laisser engourdir par trop de volupté... car derrière ces apparences fastueuses se niche un danger bien réel.



A l'exception de Comanche, je dois avouer que je n'ai jamais accroché à la manière dont Hermann dessine ses personnages féminins. Je m'abstiendrai donc de tout commentaire quant à la couverture disons...euh...pas vraiment réussie de ce 31ème tome de Jeremiah. Verona constituant un des pivôts de l'histoire, le dessinateur aurait sans doute pu la gâter (et nous par la même occasion) un peu plus.
Après 30 albums, qu'attendre encore de pareille série ? Sans doute pas de grande originalité, mais une manière différente des précédentes d'accomoder les ingrédients qui on fait son succès : aventure, action, violence, le cynisme à peine dissimulé de l'auteur quant aux travers de certaines franges de l'humanité et une belle pincée d'humour généralement distillée via Kurdy...  Et avec ce « Panier de crabes », on est sans conteste bien servi. Sur une recette connue, Hermann démontre encore une fois tout son savoir-faire en mettant en place une belle mécanique de scénario dans laquelle on se laisse vite emporter. Certes, on connaît la chanson, mais il est difficile de ne pas reprendre le refrain en choeur avec lui, tellement tout ça fonctionne bien. La complicité entre les héros est toujours heureusement bien présente face à une « gentille famille » composée d'une jolie brochette de tordus. On y ajoutera une (un peu trop) «hénaurme » satyre d'un certain milieu artistique et de la pseudo-intelligentsia qui gravite autour.  Graphiquement, l'auteur n'a évidemment plus rien à prouver. Le géant est revenu à un encrage classique depuis l'album précédent, conservant au niveau des couleurs  ce qu'il a pu tirer de sa longue période en couleurs directes. Tellement longue qu'on s'y était complètement habitué et que, finalement, on peut trouver à ce retour à l'encrage un petit côté rétro qui n'a rien de déplaisant. Parmi d'autres, Hermann nous livre quelques superbes planches, ses scènes nocturnes, notamment, dans lesquelles il joue des contrastes avec maestria méritent véritablement le détour. Bref, c'est à un très bon Jeremiah que l'on a affaire pour une vraie lecture-évasion sans prise de tête. De la  vraie BD plaisir mais de la très bonne BD !



Extrait 1 Jeremiah (tome 31)  - Le panier de crabes Extrait 2 Jeremiah (tome 31)  - Le panier de crabes Extrait 3 Jeremiah (tome 31)  - Le panier de crabes


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Le petit chat est mort Série : Jeremiah

Auteur : Hermann

Date de sortie : 01/01/2010

Nombre de pages : 46

Catégorie : Divers

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Publié le 11/02/2010


Etats-Unis après la guerre nucléaire. Le chaos est partout où Jeremiah et son pote Kurdy posent leurs motos. Si Jeremiah a conservé quelques valeurs morales, ce n'est pas le cas de son compagnon, mercenaire à ses heures. Des lustres plus tôt, Jeremiah a rencontré Léna (Les Eaux de colère) et a quitté Kurdy pour elle. Mais, il est revenu sans rien expliquer. Aujourd'hui, Jeremiah rend visite à Léna qui vit avec Jake, son amant, et Stevie, son fils, dans une petite ville minière. Très vite, dans un bar, Jeremiah prend le parti d'un mineur contre un contremaître qui meurt dans la bagarre. Il va alors avoir sur le dos Ricky, le fils taré du propriétaire de la mine. Par ailleurs, il est évident qu'il est le père de Stevie et que Léna l'aime encore. Quand il apprend que Stevie a été enlevé dans le but de le piéger, il pète les plombs et se met à boire. Qui va veiller au grain ? Kurdy, pardi... Mais, comment va-t-il sortir son ami de ce sacré sac d'embrouilles ?



Un épisode clé

Une fois de plus, le lecteur se demande pourquoi Jeremiah partage le quotidien de Kurdy. Sans doute, parce qu'il combat comme lui l'injustice. Cet opus est un épisode clé de la série car Hermann montre le malaise profond de Jeremiah conscient de passer à côté de tout. Notamment d'une vie normale et familiale avec la femme et l'enfant qu'il aime. La dérive du héros, c'est donc le coeur de l'album dont la conclusion nous laisse sur notre faim. Si Jeremiah a des relations difficiles avec Kurdy, il peut se féliciter de l'avoir dans son camp. L'ironie de l'intrigue veut que ce soit Jeremiah lui-même qui enclenche un engrenage qui va le broyer. Ici, Hermann dénonce les abus de pouvoir comme il a stigmatisé dans d'autres épisodes les sectes, la dictature et le racisme. L'auteur est cynique: le monde où vit son héros ne change pas après son passage. Enfin, aucun temps mort dans une intrigue solide et musclée. Hermann sait où il veut nous emmener pour nous secouer avec rudesse. Et, il y réussit parfaitement. Le style graphique très réaliste colle parfaitement avec l'intrigue et la description d'un monde futuriste ravagé par une guerre atomique. Les décors crus et dépouillés en couleur directe sont grandioses.

Du Hermann en grande forme qui fait douter son héros pour remettre en cause sa vie d'errance. On en redemande !






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Thibs


Ersa va très bien Série : Jeremiah

Auteur : Hermann

Prix : 10,40 €

Date de sortie : 23/01/2008

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Collection : Repérage

Publié le 15/02/2008


Chasse à l'homme
Esra va très bien, merci pour elle. Pour Jeremiah et Kurdy, en revanche, rien ne va plus. Pistés par deux adjoints au maire aussi stupides que vaniteux, nos deux amis ont bien du mal à se frayer une issue entre les balles. Ils ne sont coupables de rien, parole ! Si ce n'est peut-être d'avoir tenu tête à deux crétins assermentés... Quand l'autorité dérape, tout est permis. Même de faire porter le chapeau à deux innocents des crimes à répétition qui terrorisent toute une ville...

Rambo et Hitchcock dans le dernier Jeremiah !!!
Esra va très bien: un titre sans rapport avec le sujet...
Pour Jeremiah et Kurdy une chasse à l'homme dans le plus pur style Rambo a débuté. Cela a commencé par des têtes coupée pour des motifs politiques. Après un séjour en prison, nos deux lascars sont pistés par deux flics aussi stupides que vaniteux et ont du mal à se frayer un chemin entre les balles. Les parfaits boucs émissaires pour des crimes sordides qu'ils n'ont pas commis. Quant à Hitchcock, Hermann fait allusion à ces fameux oiseaux porteurs de mort.
Des critiques élogieuses !!!
Selon certains critiques, Hermann fustige l'ingérence des hommes de pouvoir et l'arrogance des hommes de loi dans un monde où l'homme est décidément un loup pour l'homme et se montre plus que jamais un peintre sans concession de la faible condition humaine. Dans sa critique de dBD, Henri Filippini encense Hermann jusqu'à l'écoeurement...
Trente ans de loyaux services du duo Jeremiah/Kurdy, usés et désabusés...
Si l'ambiance de la série et de l'album est sombre à souhait, la magie (malgré un superbe graphisme en couleurs directes) a disparu. Il est peut-être temps de stopper les machines pour explorer d'autres imaginaires. C'est mon point de vue et je le partage !!!
Marc Bauloye
"Esra va très bien" Jeremiah T 28 Collection Repérages Dupuis
Il reste néanmoins que pour mieux connaître Hermann, deux ouvrages me paraissent indispensables: "Hermann" Une Monographie de Jans et Douvry (Mosquito 1997) et "Sur la terre ferme avec Hermann" de Cassiau (petit à petit 2002).


Extrait 1 Jeremiah (tome 28)  - Ersa va très bien Extrait 2 Jeremiah (tome 28)  - Ersa va très bien


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Marc Bauloye


Esra va très bien Série : Jeremiah

Auteur : Hermann

Prix : 10.40 €

Date de sortie : 22/01/2008

Nombre de pages : 48 pages couleurs

Catégorie : Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Collection : Repérages

Lien spécifique : http://www.dupuis.com/servlet/...

Publié le 22/01/2008


Chasse à l'homme
Esra va très bien, merci pour elle. Pour Jeremiah et Kurdy, en revanche, rien ne va plus. Pistés par deux adjoints au maire aussi stupides que vaniteux, nos deux amis ont bien du mal à se frayer une issue entre les balles. Ils ne sont coupables de rien, parole ! Si ce n'est peut-être d'avoir tenu tête à deux crétins assermentés... Quand l'autorité dérape, tout est permis. Même de faire porter le chapeau à deux innocents des crimes à répétition qui terrorisent toute une ville...

"Hermann est un homme libre. Il n'aime pas l'autorité. Il n'entend rien à la hiérarchie." Voilà sans doute ce qu'écrirait un exégète de la bande dessinée s'il voulait débusquer la personnalité de l'auteur à travers ses personnages fétiches, Jeremiah et Kurdy. Ses deux héros libertaires lui permettent depuis bientôt trente ans - et avec quel talent ! - de fustiger l'ingérence des hommes de pouvoir et l'arrogance des hommes de loi dans un monde où l'homme est décidément un loup pour l'homme.

Avec Esra va très bien, sans avoir l'air d'y toucher mais en mettant pourtant le doigt là où ça fait mal, Hermann se montre plus que jamais un peintre sans concession de la faible condition humaine.

L'avis de Marc bauloy :

Rambo et Hitchcock dans le dernier Jeremiah !!!
Esra va très bien: un titre sans rapport avec le sujet...
Pour Jeremiah et Kurdy une chasse à l'homme dans le plus pur style Rambo a débuté. Cela a commencé par des têtes coupée pour des motifs politiques. Après un séjour en prison, nos deux lascars sont pistés par deux flics aussi stupides que vaniteux et ont du mal à se frayer un chemin entre les balles. Les parfaits boucs émissaires pour des crimes sordides qu'ils n'ont pas commis. Quant à Hitchcock, Hermann fait allusion à ces fameux oiseaux porteurs de mort.
Des critiques élogieuses !!!
Selon certains critiques, Hermann fustige l'ingérence des hommes de pouvoir et l'arrogance des hommes de loi dans un monde où l'homme est décidément un loup pour l'homme et se montre plus que jamais un peintre sans concession de la faible condition humaine. Dans sa critique de dBD, Henri Filippini encense Hermann jusqu'à l'écoeurement...
Trente ans de loyaux services du duo Jeremiah/Kurdy, usés et désabusés...
Si l'ambiance de la série et de l'album est sombre à souhait, la magie (malgré un superbe graphisme en couleurs directes) a disparu. Il est peut-être temps de stopper les machines pour explorer d'autres imaginaires. C'est mon point de vue et je le partage !!!
Marc Bauloye
"Esra va très bien" Jeremiah T 28 Collection Repérages Dupuis
Il reste néanmoins que pour mieux connaître Hermann, deux ouvrages me paraissent indispensables: "Hermann" Une Monographie de Jans et Douvry (Mosquito 1997) et "Sur la terre ferme avec Hermann" de Cassiau (petit à petit 2002).





Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
500 HĂ©ros et Marc Bauloy


IntĂ©grales Jeremiah Série : Jeremiah

Auteur : Hermann

Prix : 37 €

Date de sortie : 07/11/2007

Nombre de pages : 192

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Publié le 08/11/2007


Et l'homme créa le chaos...

"United States to the Whites", criaient les uns. "Black Power now", scandaient les autres. Les conflits interraciaux avaient dégénéré. Le grand champignon atomique se chargea de mettre tout le monde d'accord. En rayant du même coup tous les acquis de la civilisation.
Retour au point de départ, au règne du plus fort. En un instant, la "grande lessive" a ramené le continent américain au Moyen-Âge. Au temps du chaos.
Tel est le monde que propose Hermann, leur auteur, à ces deux géants de l'aventure que sont Jeremiah et Kurdy Malloy.

"Jeremiah", une série grand format

Par les exceptionnelles qualités, graphique et narrative, de son oeuvre, Hermann compte parmi les auteurs de bande dessinée les plus importants. Et "Jeremiah" est sans conteste l'une de ses pièces maîtresses. Dans un grand format à la mesure du talent de l'auteur, cette édition intégrale permettra à de nouveaux lecteurs et aux aficionados de la série de s'immerger plus confortablement dans l'univers ô combien maîtrisé de "Jeremiah". Ce volume rassemble les tomes 17 à 20 de la série.

Extrait 1 Jeremiah (tome 5)  - Intégrales Jeremiah Extrait 2 Jeremiah (tome 5)  - Intégrales Jeremiah


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Bégé


L'intĂ©grale Série : Jeremiah

Auteur : Hermann

Prix : 37 €

Date de sortie : 20/06/2007

Nombre de pages : 192

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Publié le 13/06/2007


Et l'homme créa le chaos...

"United States to the Whites", criaient les uns. "Black Power now", scandaient les autres. Les conflits interraciaux avaient dégénéré. Le grand champignon atomique se chargea de mettre tout le monde d'accord. En rayant du même coup tous les acquis de la civilisation.
Retour au point de départ, au règne du plus fort. En un instant, la "grande lessive" a ramené le continent américain au Moyen-Âge. Au temps du chaos.
Tel est le monde que propose Hermann, leur auteur, à ces deux géants de l'aventure que sont Jeremiah et Kurdy Malloy.



"Jeremiah", une série grand format

Par les exceptionnelles qualités, graphique et narrative, de son oeuvre, Hermann compte parmi les auteurs de bande dessinée les plus importants. Et "Jeremiah" est sans conteste l'une de ses pièces maîtresses. Dans un grand format à la mesure du talent de l'auteur, cette édition intégrale permettra à de nouveaux lecteurs et aux aficionados de la série de s'immerger plus confortablement dans l'univers ô combien maîtrisé de "Jeremiah". Ce volume rassemble les tomes 13 à 16 de la série.

Extrait 1 Jeremiah (tome 4)  - L'intégrale Extrait 2 Jeremiah (tome 4)  - L'intégrale


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
bégé


Elsie et la rue Série : Jeremiah

Auteur : Hermann

Prix : 9.80 €

Date de sortie : 24/01/2007

Nombre de pages : 48 pages en couleurs

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Collection : Repérages

Publié le 19/01/2007


"Une ville, c'est plein de pigeons à plumer !"

À Langton, Blitz le receleur règne en maître sur une armée de chapardeurs. Il recrute ses petits "soldats" parmi les paumés de la ville à qui il offre le gîte et le couvert en échange des fruits de leurs larcins. "À vous les risques, à moi l'argent !" Elsie n'est pas dupe. Elle rêve de s'affranchir. Quand elle croise Milova, la jeune protégée de Jeremiah et Kurdy, mal à l'aise dans ses haillons, Elsie se reconnaît en elle. Milova a les mêmes yeux qui pétillent devant les belles vitrines des magasins. Nul doute qu'il suffirait de la pousser pour qu'elle franchisse le pas et devienne son associée dans sa propre entreprise de chapardage. Et tant pis pour Jeremiah qui a promis à sa tante Martha de veiller sur les bonnes fréquentations de la gamine...



Avec Elsie et la rue, vingt-septième aventure de "Jeremiah", Hermann poursuit sa peinture sans concession de la triste comédie humaine. À travers une large palette de personnages, tous aussi désenchantés les uns que les autres, Hermann pose un regard au vitriol sur notre condition d'homme, un regard empreint de lucidité mais en même temps d'indulgence. L'efficacité de son trait confère à ses récits une force d'évocation exceptionnelle.

Extrait 1 Jeremiah (tome 27)  - Elsie et la rue Extrait 2 Jeremiah (tome 27)  - Elsie et la rue


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Précod



©BD-Best v3.5 / 2022