?>
 
Liste des critiques concernant Caroline Baldwin
Flux RSS Flux RSS

Narco-Tango Série : Caroline Baldwin

Auteur : André Taymans.

EAN/ISBN : 9782888908685

Prix : 14,00 €

Date de sortie : 29/11/2017

Nombre de pages : 48

Catégorie : Policier

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Paquet

Publié le 08/12/2017



Montréal. Le printemps est arrivé. Les papillons virevoltent dans le ciel tandis que des couples de danseurs ont repris possession des allées des parcs municipaux pour s'adonner a leur passion du tango-libre. Mais tout n'est pas rose pour autant dans la belle province. Une nouvelle drogue a fait son apparition, causant des ravages dans le milieu des toxicomanes et de la prostitution. C'est dans ce cadre bucolique que nous retrouvons Caroline Baldwin, enquêtrice chez Wilson Investigation, sur les traces d'un certain Juan Zalamea. Celui-ci, brillant scientifique, n'a plus donné signe de vie au laboratoire pharmaceutique qui l'emploie. Le plus gênant est qu'il a emporté avec lui quelques documents sensibles qui, aux dires du laboratoire, pourraient bien intéresser ses concurrents... Narco-Tango est la dix-septième enquête de Caroline Baldwin.



Cinq années séparent ce nouveau tome de son prédécesseur. Comme indiqué par son titre, Caroline Baldwin va se trouver face à une affaire de narco-trafiquants évoluant sous couverture d’une école de tango. Enquêtant sur la disparition d’un chercheur (Juan Zalamea) d’un groupe pharmaceutique (Pharmaplano) œuvrant dans la recherche médicamenteuse, notre héroïne va une fois de plus tomber dans de sales draps. Initialement écrit pour le cinéma, le scénario du livre entraîne les lecteurs en plein cœur de la ville de Montréal. Le dessin réalisé par André Taymans, estampillé ligne claire, est agréable à suivre. Le tout, associer à plusieurs scènes d’action, aboutit à un scénario qui au départ semble être simple mais se révèle ensuite bien élaboré.  À noter le changement d’éditeur passant de Casterman à Paquet, ce dernier rééditant, sous forme de quatre livres, l’intégrale des seize premières aventures de Caroline Baldwin. Rendez-vous est pris en 2018 avec le dix-huitième tome qui aura pour cadre la ville de Bangkok.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


La Conjuration de Bohême Série : Caroline Baldwin

Auteur : André Taymans

Prix : 11.95 €

Date de sortie : 25/04/2012

Nombre de pages : 48

Catégorie : Polar

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Publié le 23/04/2012


Miraculeusement réchappée d’une tentative d’assassinat, et recherchée pour un projet terroriste auquel elle est totalement étrangère, Caroline Baldwin et l’inspecteur Philips enquêtent sur l’étrange Bohemian Club, vers lequel toutes leurs pistes semblent converger. Un spécialiste des sectes leur apprend que le club réunit, depuis la fin du XIXe siècle, l’élite de l’Amérique conservatrice. Les attributs symboliques du Bohemian Club, dont les projets politiques semblent pour le moins inquiétants, figurent, cryptés, sur le billet de un dollar dont Caroline n’a cessé de croiser la route. Rejoint par l’agent Gary Scott du FBI, Philips et Caroline décident d’intensifier leurs recherches. 

 



7 mois après L'Ombre de la Chouette, voici le second volet de cette enquête en deux albums de la jolie « privée ». Reconnaissons-le, il était difficile, à l'issue du tome précédent et des nombreuses pistes qu'il lançait, d'imaginer qu'André Taymans allait nous conduire à fréquenter cette (authentique) société secrète dans la mouvance du « nouvel ordre mondial ». Il évite heureusement le côté granguignolesque que pouvait entraîner cette orientation. Hélas, les très nombreuses questions en suspens auraient mérité un plus large développement et on sent l'auteur un peu coincé dans ce format de 48 pages. Ainsi, le raccourci menant à la conclusion (1 page !) semble vraiment abrupt, et on a tout de même du mal à trouver toutes les réponses escomptées. Caroline se fait en outre piquer la vedette par les agents Scott et Philips, beaucoup plus actifs dans cette aventure... Taymans a-t-il voulu en faire trop et sur un délai trop court (7 mois seulement depuis le T. 15) ? D'autant qu'il travaille parallèlement sur d'autres projets ? Difficile en tous cas d'adhérer pleinement à cette Conjuration de Bohême qui ne tient pas les promesses exposées avec le premier volet de cette histoire en diptyque. Même ses couleurs semblent bien ternes... On pourra toujours décortiquer la symbolique du billet d'un dollar ou se documenter sur ce « club » inquiétant en attendant de retrouver Caro sous un meilleur jour...



 





Niala s. - 13/05/2012
Alors que le tome précédent m'avait laissé sur ma faim, ce tome 16 me réconcilie avec notre aventurière. Je retrouve ici les éléments ayants faits le succès de notre héroïne.
smilesmilesmilesmile
Eric - 26/04/2012

Comme toujours, la qualité graphique et un scénario sortant des sentiers battus sont au rendez-vous dans ce nouvel épisode de Caroline Baldwin! Excellent!


smilesmilesmilesmilesmile

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


L'Ombre de la Chouette Série : Caroline Baldwin

Auteur : André Taymans

Prix : 11.95 €

Date de sortie : 28/09/2011

Nombre de pages : 48

Catégorie : Polar

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Publié le 22/09/2011


À Paris, l’agent du FBI Gary Scott échappe de peu à la mort en enquêtant sur la disparition de l’attaché culturel de l’ambassade américaine. Celui-ci, agonisant, a le temps de lui remettre un billet froissé d’un dollar avant de mourir. 
De retour à New York où il croise brièvement Caroline Baldwin – ils partagent le même appartement – et lui prête un peu de menue monnaie, dont le billet d’un dollar, Gary rejoint le siège du FBI pour un débriefing. Mais il y est interrompu par une mission impromptue : il faut intercepter d’urgence un islamiste candidat à une mission suicide contre la présidente des Etats-Unis, localisé à New York. Gary fonce… pour s’apercevoir que l’appartement visé par son groupe d’intervention n’est autre que celui qu’il partage avec Caroline ! 
Pendant ce temps, en pleine campagne à une centaine de kilomètres de New York, celle-ci échappe miraculeusement à une tentative d’assassinat grâce à une inconnue qui abat ses agresseurs. Là encore, le fameux billet d’un dollar semble être au centre de l’affaire…



 



Période d'anniversaires pour les héroïnes des éditions Casterman. Nathalie, de Salma, fête ses 20 ans et son 20ème album, alors que la jolie « privée » d'André Taymans voit publier sa 15ème aventure pour son 15ème anniversaire. Outre la publication de l'  « Ombre de la chouette », Caroline bénéficie d'une exposition au CBBD jusqu'au 6 novembre, de la réédition augmentée de « Moon river », son premier album, complété du clip de la chanson « Caroline Baldwin » du groupe Feel the noize, et entre également dans la collection des intégrales petit format de ll'éditeur, avec un tome 1 regroupant ses 4 premières aventures. Mais revenons-en à l' « Ombre de la chouette » dont le mot-clé est sans conteste « complot ». En effet, s'il apparaît à plusieurs reprises dans l'histoire, on imagine aisément que bien des événements en apparence disparates sont liés. Mais par quoi ? Caroline, elle, supporte toujours sa séropositivité, entamant un nouveau traitement expérimental alors qu'un article de journal évoque le recrutement de personnes atteintes de maladies incurables pour commettre des actes de terrorisme... De très nombreuses pistes sont lancées, si bien que l'on reste un peu sur sa faim en attendant (impatiemment) la deuxième partie de ce dyptique. Côté dessin, on retrouve évidemment tout ce qui a fait le succès de la série. Le trait d'André Taymans est immédiatement reconnaissable, et on y ajoutera la rigueur, la précision et le sens du détail apporté à chaque planche, si pas à chaque case. Les images de la salle à manger du petit hôtel savoyard méritent véritablement d'être « décortiquées ». La volonté du « travail bien fait » transparaît à chaque page de ce jalon supplémentaire d'un d'ores et déjà  classique  hors de tout formatage de mode . Un vrai plaisir de BD.

 



Extrait 1 Caroline Baldwin (tome 15)  - L'Ombre de la Chouette


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Free Tibet Série : Caroline Baldwin

Auteur : Taymans

Prix : 10,40 €

Date de sortie : 12/05/2010

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Collection : Ligne rouge

Publié le 06/05/2010


Roxane Leduc, une amie québécoise de Caroline, s’est lancée dans un projet hasardeux en compagnie d’un groupe de militants pro-Tibet : déployer le drapeau tibétain au sommet de l’Everest afin de contrer la propagande chinoise qui s’intensifie à la veille des Jeux Olympiques de Beijing en 2008.
Caroline pressent que son amie est en danger, d’autant que les services secrets canadiens s’en mêlent. Flanquée d’un agent des services spéciaux, elle s’envole pour Katmandou afin de rattraper Roxane et ses comparses. Mais les apparences sont trompeuses, et nombre des acteurs du drame en haute montagne mènent un double jeu…



Caroline Baldwin nous reviens après plus de 30 mois d'absence dans une aventure ayant pour cadre les montagnes de l'Himalaya et le thème du Tibet libre. On la retrouve dans cette région afin de porter secours à une amie, Roxane Leduc, ayant pour projet avec un groupe d'amis de déployer le drapeau Tibétain sur le sommet de l'Everest (8848 m) lors du passage de la flamme olympique (8 mai 2008).

André Taymans nous reviens avec un thème sensible: la reconnaissance du Tibet "libre" envahit par l'armée populaire de libération Chinoise en 1950.

Un album à lire en écoutant les CD suivants: -Carly Simon "Anthology" & "Into White"; -Elvis Costello "North"; - Feel The Noïzz "Caroline Baldwin" et Paul Mc Cartney "Chaos and creation in the backyard".

Pour la petite histoire, le passage de la flamme olympique à Paris en 2008 avait donné lieu à des manifestations (réprimées avec une certaine violence) ayant pour revendications le respect des droits de l'homme en Chine. Le parcours avait du être écourté et la torche avait été éteinte à plusieurs reprises. La flamme a été acheminée le 8 mai 2008, avec deux semaines de retard, au sommet de l'Everest par dix-neuf alpinistes chinois, dont une majorité de Tibétains, et une équipe de tournage de huit personnes. La montée, télévisée, tout comme la descente se sont déroulées par le col Nord. La flamme — en fait une réplique pendant que l'originale continuait son parcours — a dû être protégée du manque d'oxygène et du vent par une lampe de mineur spéciale.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain H.


La nuit du grand marcheur Série : Caroline Baldwin

Auteur : André taymans

Prix : 9,80 €

Date de sortie : 17/10/2007

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Collection : Ligne rouge

Publié le 26/11/2007


Après avoir reçu un mystérieux courrier adressé à son défunt grand-père, disparu cinq ans auparavant, Caroline Baldwin s’envole pour le grand nord canadien. Destination la petite communauté d’Ivulvik, en plein pays inuit. Au fil de son voyage se révèle peu à peu l’étrange histoire de famille qui a incité Caroline à faire le voyage dans cette région de glaces et d’immensités désertes. Une lourde histoire d’adultère et d’intolérance, suffisamment intense pour avoir traversé le temps, toujours à vif…

Une chasse au souvenir débouche sur une affaire sordide !
La jolie détective indienne, Caroline Baldwin, première héroïne de BD a avoir contracté le sida, reçoit un livre destiné à son grand-père décédé. Sa curiosité l'amène donc à Ivulvik, village inuit du Canada. Là, elle rencontre Roseline Trembleur (surprise, c'est la maitresse de son grand-père), auteur du livre sur les inuits. En même temps qu'elle revit des souvenirs douloureux ayant trait au passé, elle apprend que le village va être déplacé suite à des changements climatiques. Soudainement, l'ambiance se dégrade. Les gens du cru refusent avec virulence tout déplacement du village et de l'école. La tension monte d'un cran. On montre à Caroline des photos représentant le village quand il fut construit. Un détail retient son attention: l'école à été déplacée... Dans la nuit, elle découvre les inuits exhumant des corps du sol gelé de l'école. Elle se rend alors chez Roseline qui lui confesse le souvenir d'une nuit d'horreur et d'un passé terrible durant lequel les ours ("Les grands marcheurs") ont joué un rôle déterminant...
Héritier de la ligne claire, auteur complet, André Taymans, ne résiste pas ici au plaisir d'un véritable thriller habilement ficelé et loin des problèmes de santé que connaît notre enquêtrice de choc. Action et déduction son les atouts de Caroline. Gravés dans sa mémoire, elle n'oubliera jamais les grands marcheurs, ces ours à la recherche de toute nourriture... A ne manquer à aucun prix !


Extrait 1 Caroline Baldwin (tome 13)  - La nuit du grand marcheur


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Marc Bauloye



©BD-Best v3.5 / 2022