?>
 
Liste des critiques concernant Wayne Shelton
Flux RSS Flux RSS

Vendetta Série : Wayne Shelton

Auteur : Van Hamme Jean - Denayer Christian

EAN/ISBN : 9782505064831

Prix : 11,99 €

Date de sortie : 25/08/2017

Nombre de pages : 48

Catégorie : Policier

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 17/08/2017



Que ne ferait pas Wayne Shelton pour deux millions d'euros ? Dans ce treizième tome, c'est la Mafia qui s'offre les services de notre gentleman mercenaire ! Il doit retrouver l'unique héritière du capo di tutti capi. Le voilà parti pour un dangereux tour d'Europe, de l'Italie à l'Angleterre, en passant par Bruxelles. Au programme : menaces, trahisons, révélations, assassinats. Une mission semée d'embûches, placée sous le charme de son amie Honesty.



Cinquième album scénarisé par Jean Van Hamme depuis qu'il a repris les reines de la série. Cette fois, Wayne Shelton accepte une mission particulière confiée par Césario Malaforte (un parrain de la mafia): retrouver sa petite-nièce Luisa disparue quarante années auparavant lors de sa sortie de la maternité. En acceptant cette nouvelle mission, notre vétéran de la guerre du Vietnam va entraîner son amie Honesty dans une aventure dont elle ne soupçonnait pas être une pièce maîtresse. Un Christian Denayer au sommet de sa forme pour illustrer magistralement cette nouvelle aventure attendue depuis novembre 2014. En résumé, un très bon moment de lecture ponctué par de nombreux rebondissements plus qu'inattendus.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


No return Série : Wayne Shelton

Auteur : Van Hamme - Denayer

EAN/ISBN : 9782505019404

Prix : 11,99 €

Date de sortie : 28/11/2014

Nombre de pages : 56

Catégorie : Policier

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 03/12/2014



Dans ce tome 12, Van Hamme et Denayer nous emmènent en Iran sur les pas du plus gentleman des mercenaires : Wayne Shelton ! Ce dernier n'a pas pu profiter longtemps de son argent. L'IRS est passé par là et il doit accepter une mission très dangereuse. Sur l'échiquier mondial de l'énergie nucléaire, Shelton risque de n'être qu'un pion dans les mains des services secrets américains et du Mossad israélien. Agents doubles et multiples trahisons, Van Hamme renoue avec les plus grands romans et films d'espionnage !

 



Le meilleur épisode de Wayne Shelton depuis que Van Hamme a repris les commandes scénaristiques, c’est-à-dire depuis 2010 (Son Altesse Honesty). Wayne Shelton est comme tout le monde, il a parfois du mal à payer ses impôts. Hélas, l’administration américaine ne lui propose pas d’étaler ses dettes comme elle le ferait pour un citoyen lambda. Il a le choix : soit il part croupir en prison, soit il accepte une mission à haut risque avec la possibilité d’empocher un million de dollars au passage. Objectif de la mission : exfiltrer l’épouse d’un physicien de renom responsable du programme nucléaire iranien. Lors de la progression dans le récit, on s’aperçoit que l’ensemble des protagonistes ne sont pas forcément ceux qu’ils prétendent être. Un scénario digne d’un James Bond avec à la réalisation artistique un Christian Denayer égal à lui-même. Il est très loin le temps des scénarios invraisemblables des tomes 7 et 8 et c’est tant mieux ! En résumé, un très bon album qui plaira à un large public et que je ne peux que vous recommander.

 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


Cent Millions de Pesos. Série : Wayne Shelton

Auteur : Van Hamme - Denayer

EAN/ISBN : 9782505016038

Prix : 11,99 €

Date de sortie : 15/02/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 19/02/2013



Avec Wayne Shelton, il faut s’attendre à tout ! Même à le retrouver en soutane, en train de dire le bénédicité dans un village d’Argentine. Tout ça parce qu’une ancienne conquête de jeunesse a décidé de le faire chanter. Le marché qu’elle lui met entre les mains est d’une simplicité biblique : soit il retrouve un prêtre accusé de meurtre et qui détient un billet de loterie d’une valeur de cent millions de pesos, soit il passe les trente prochaines années à croupir dans une geôle de Buenos Aires. À moins que Wayne, jamais à court de ressources, n’imagine une autre solution… 



Dernier né de la collaboration entre Denayer & Van Hamme, le scénario de cet album signé  Van Hamme est de loin le meilleur depuis son retour aux commandes des aventures de Wayne Shelton ! Le dessin et les illustrations de Christian Denayer font voyager les lecteurs à travers l’Argentine et se prête particulièrement bien à cette dernière aventure résumée ci-dessus. La couverture de l’album pourrait nous faire penser à un western, mais si western il y a, c’est bien avec une aventure ayant pour cadre l’Argentine d’aujourd’hui avec ses villes modernes et ses paysages dignes d’un film de Sergio Leone. Précipitez-vous chez votre libraire afin de réserver votre exemplaire car le vrai Shelton est de retour pour notre plus grand plaisir à tous !






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


La rançon Série : Wayne Shelton

Prix : 11,55 €

Date de sortie : 04/11/2011

Nombre de pages : 48

Catégorie : Policier

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 13/11/2011


Lieutenant de l'US Army, la fille d'un milliardaire, ami de Wayne Shelton a disparu aux confins de l'Irak. Un message indique qu'elle est l'otage d'un chef de guerre. Celui-ci réclame une fortune en diamants pour sa libération. Shelton accompagne sur place le fiancé de la demoiselle chargé de remettre la rançon. Mais le ravisseur ne se manifeste pas ! Tandis que le comportement du futur gendre se révèle de plus en plus suspect, voici que la prisonnière réapparaît soudain libre comme l'air...



Seconde aventure avec la reprise du scénario par Van Hamme. Le scénario de ce tome 10 est supérieur par rapport au tome précédent. On retrouve enfin Wayne Shelton dans une aventure digne de cette série (le tome 8 de la série étant le plus invraisemblable au niveau du scénario). Malgré tout, j'espère toujours obtenir un scénario supérieur de Van Hamme pour une prochaine aventure de Shelton. Rien à dire du coté dessin de Christian Denayer qui reste égal à lui même au niveau de la qualité. Un bon moment de lecture pour tous !



Extrait 1 Wayne Shelton (tome 10)  - La rançon Extrait 2 Wayne Shelton (tome 10)  - La rançon Extrait 3 Wayne Shelton (tome 10)  - La rançon Extrait 4 Wayne Shelton (tome 10)  - La rançon


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


Son Altesse Honesty Série : Wayne Shelton

Auteur : Van Hamme- Denayer

Prix : 10,95 €

Date de sortie : 05/11/2010

Nombre de pages : 48

Catégorie : Policier

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 04/11/2010


Son docteur avait recommandé à Wayne Shelton de ménager son coeur mais, en période de crise, aucun mercenaire ne peut se permettre de refuser un contrat. Sur le papier, le plan est simple : son amie Honesty se fera passer pour la souveraine d'un grand-duché très convoité, tandis que Wayne assurera la sécurité de l'originale. Mais, bien vite, le baroudeur comprend que quelqu'un a réécrit le script en coulisses et que cette comédie politique risque de virer au drame... Tant pis pour les conseils du médecin !



Ce neuvième tome marque le retour de Jean Van Hamme au scénario de Wayne Shelton, une série qu’il avait imaginée et écrite pour son ami Christian Denayer avant de passer le relais.

N’écoutant que son instinct, oubliant les consignes de son médecin, Wayne Shelton reste fidèle à son cocktail favori : mission, action, séduction. Pour le bilan cardiaque, on verra plus tard… 

Un album très réussi comparé à la fin rocambolesque et absurde du précédent tome. On retrouve enfin du véritable Wayne Shelton comparable aux premiers tomes de la série.

Une cote de 9/10 décomposée de façon suivante: 5/5 pour le dessin de Denayer et 4/5 pour le scénario de Van Hamme qui nous emmène dans des lieux bien connus de Bruxelles.

 





Guillaume - 12/11/2010
Enfin le retour du bon ! Même si tous les albums scénarisés par Cailleteau n'étaient pas mauvais ... aucun n'était vraiment bon avec la palme du mauvais pour le dernier cycle Longinus
smilesmilesmilesmile

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain H.


La nuit des aigles Série : Wayne Shelton

Auteur : Thierry Cailleteau & Christian Denayer

Prix : 10,40 €

Date de sortie : 05/05/2009

Nombre de pages : 52

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 29/04/2009


Enfer et explosions ! La plongée du baroudeur Wayne Shelton dans le fantastique atteint son paroxysme dans « La Nuit des Aigles » : une sainte relique qui ressusciterait celui qui la touche, une reconstitution de l’Allemagne nazie dans les montagnes argentines, une chasseuse de choc et de charme qui poursuit les nazis, des légions de fanatiques, des V2 et même Adolf Hitler…



Chasse aux nazis !

Pour aider son vieux camarade Roch, le mercenaire Wayne Shelton accepte de convoyer jusqu’à Milan la Lance de Longinus que protège un ordre secret dirigé par des moines. Cette lance serait celle du soldat romain Longinus qui, selon les évangiles, aurait transpercé le flanc du Christ mourant. Elle aurait le pouvoir mystérieux de ressusciter les morts. Mais, le colonel Marcus Wulfmeïer, à la tête de nazis fanatiques,  s’en empare pour faire revivre Adolphe Hitler et instaurer un IVème Reich. Entouré de Roch et de Mona, la traqueuse d’anciens criminels de guerre, Wayne se retrouve en Argentine sur la piste des terroristes. Tous les indices mènent au petit village de Bandalloras transformé en cité du Tyrol où Wayne assiste à un défilé d’engins de guerre allemands. Après s’être porté au secours de Roch, il décide d’infiltrer les détenteurs de la lance en se faisant passer pour l'un d'entre eux. Mais, ceux-ci font peser un terrible danger sur l’archipel des Malouines…

Crise morale chez l'homme d'action !
Si le premier épisode de ce dyptique était surtout une mise en place de l’intrigue, tout s’emballe avec le second. Le scénariste Thierry Cailleteau (Aquablue) sait parfaitement doser le suspense en distillant petit à petit des éléments qui vont culminer vers un dénouement explosif. Mais, si les (trop rares) scènes d’action sont ébouriffantes, Cailleteau consacre deux planches à l’introspection du baroudeur aux tempes blanches qui est repoussé par la jeune et belle Mona. La crise de la cinquantaine touche donc même les héros de BD d’aventure classique. C’est assez rare que pour être souligné. La fin du récit nous montre d’ailleurs l’homme d’action dépassé par les manifestations du pouvoir spirituel. Enfin, la légende de la lance aux pouvoirs mystiques tient autant le lecteur en haleine que l’existence du trésor des templiers et l’interprétation des saintes écritures. Sujets dans l’air du temps puisque abondamment traités en BD (Le Triangle Secret, I.N.R.I et Le Décalogue) et au cinéma (Benjamin Gates). Quant au thème de la chasse aux nazis qui a déjà été souvent exploité, il est abordé de façon relativement originale. Le dessinateur Christian Denayer (Yalek, Alain Chevallier, Les Casseurs, Génération Collège) réussit ici une reconstitution historique minutieuse et stupéfiante tant au niveau des uniformes que de l’arsenal des militaires allemands. Il nous prouve aussi, si besoin est, qu’il est un spécialiste des voitures et des carambolages. Son trait réaliste et percutant illustre fort bien une histoire spectaculaire. Il recrée parfaitement les ambiances morbides et mystiques. Denayer est à l’aise dans les scènes d’action comme dans celles d’introspection avec un graphisme en pleine maturité.
On se laisse emporter par cette formidable chasse aux terroristes nazis et par l’éveil spirituel du héros.

 


 

 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Marc Bauloye


La lance de Longinus Série : Wayne Shelton

Auteur : Cailleteau & Denayer

Prix : 10.40 €

Date de sortie : 02/04/2008

Nombre de pages : 48 pages couleurs

Catégorie : Espionnage

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Lien spécifique : http://www.dargaud.com/front/albums...

Publié le 02/05/2008


1945. Dans Berlin en flammes, des patrouilles américaines anéantissent les derniers foyers de résistance nazie. Un lieutenant S.S. réussit à remettre un dossier à un colonel balafré qui s’enfuit aux commandes d’un de ces chasseurs à réaction révolutionnaires sur lesquels Hitler comptait pour renverser le cours de la guerre.

2007. Wayne Shelton reçoit un appel au secours d’un vieux copain de bordée, devenu moine. Blessé, réfugié dans son église, près de Clermont-Ferrand, il est traqué par un commando de fous furieux à l’accent espagnol…



Mercenaire du Christ !!!

 

Des femmes à damner un saint !!!

Quand Jean Van Hamme et Christian Denayer ont créé Wayne Shelton, j'ai salivé de plaisir. C'est n'est pas si souvent qu'on trouve en BD un héros quinquagénaire. Sa première aventure comprenait 2 tomes. Je préfère les one shoot (un seul album), mais là, cela en valait la peine. Il y avait un baronnet anglais, un cascadeur espagnol et une pickpocket professionnel (Honesty Goodness). C'était la castagne et une histoire d'évasion. Shelton avait un plan en béton. Il était amoureux d'Honesty. Van Hamme se servait de ses connaissances du monde de la finance, de la politique. On nageait dans l'exotisme et Denayer nous dessinait des femmes à damner un saint (de saint, il en sera question plus tard). Par contre, l'humour était plutôt de bas étage. De Shelton, on savait juste qu'à 19 ans, il avait commandé une unité spéciale de sabotage au Vietnam, expérience qui l'avait beaucoup marqué. Incapable de vivre une vie normale, il avait fait de la contrebande au Moyen-Orient qu'il connaissait comme sa poche. Son seul amour, c'était Honesty qu'il n'épouserait jamais. Et puis Van Hamme jeta l'éponge comme pour Thorgal, comme pour XIII. Il fallait un nouveau scénariste. Le choix paraissait prometteur: Thierry Cailleteau, le scénariste d'Aquablue. Hélas, à partir du tome 6, « L'otage », le repreneur connaissait de gros problèmes d'essouflement qui devenaient manifestes au tome7.

 

Une lance qui peut donner la résurrection !!!

Dans « La lance de Longinus », tout commence à Berlin, en 1945. Un nazi s'enfuit avec un mystérieux dossier nommé Longinus. Dans une prison, les américains découvrent un jeune moine crucifié et torturé. Bien plus tard, Shelton retrouve dans une église un vieux pote, Roch Gourdain qui a besoin de lui de toute urgence. Ce dernier s'est fait moine et protège un coffret sacré. Tous ses frères ont été assassinés par un commando. Lui-même est blessé. Il entraîne Wayne dans un passage secret et lui fait promettre de ne pas ouvrir le coffret. Les deux hommes ont alors une invitée surprise, Mona, qui se présente comme historienne (c'est cousu de fil blanc). Elle ouvre le coffre qui contient la lance de Longinus, le légionnaire qui a achevé Jésus sur la croix. On lui attribue un pouvoir mystique et miraculeux. Elle peut donner la résurrection !!! Wayne accepte, en tant que mercenaire de la convoyer à Jérusalem en passant par Istanbul. La suite est à découvrir dans l'album: d'énormes ficelles et d'épouvantables stéréotypes au niveau du scénario. Je vous laisse juge. Et dire qu'il y aura une suite à ce navet. Heureusement, Denayer se surpasse pour sauver quelque peu l'histoire...

 

Au fourneau...

On ne présente plus Jean Van Hamme qui a délaissé le monde des affaires pour devenir Le meilleur scénariste de BD: outre XIII et Thorgal, il a concocté un one shoot éblouissant: « Le grand pouvoir du Chninkel ». Il nous gâte avec Largo Winch (une série télévisée et un film en préparation), Les maîtres de l'orge, Lady S, Blake et Mortimer et un summum, Histoire sans héros. Le dessinateur Christian Denayer est moins connu et a eu du mal à percer. Mais il a quand même eu une carrière prolifique: Yalek, Alain Chevallier, Les casseurs (qui font sa renommée), Gord, Génération Collège (un four, un flop), TNT (du même acabit). Pour Wayne Shelton, il se défonce et fait en grande partie le succès de la série. Thierry Cailleteau, c'est un peu l'inconnu. C'est un scénariste français qui a travaillé sur Aquablue et occupé la fonction d'éditeur chez Vents d'Ouest. Il y a un monde entre l'univers d'Aquablue et Wayne Shelton. Est-il vraiment le scénariste approprié ? Point positif pour la série, les ventes sont tout à fait honorables: les lecteurs ne s'attachent pas seulement à des auteurs, mais aussi à des personnages. Affaire à suivre...





Samba - 29/05/2008

Wayne Shelton 007 n'est pas au service de sa majesté, mais au secours d'un vieil ami devenu moine. Il devra lancer une opération tonnerre pour ramener la lance de Longinus. Demain ne meurt jamais serait la faculté de cette arme sacrée .Il sera épaulé par la belle Mona, certainement rien que pour vos  yeux lui aura-t-il dit, notre  grisonnant goldfinger. Le casino royal est donc lancé pour une aventure dangereusement vôtre avec des effluves d'ésotérisme.

 

Un album remplit de stéréotypes (par exemple les nazis, tous des grands blonds avec des gueules de boxeur) mais aussi très agréable à lire. Bon sinon, il faudrait dire à Wayne de changer de voiture, car la Mini (on dirait un album sponsorisé par cette marque), c'est loin de valoir une Aston-Martin. Il faudra aussi m'expliquer comment les américains ont fait pour arriver dans les faubourgs de Berlin en 1945 .Je ne  pense pas que les russes à l'époque auraient apprécié cette incursion. Mais bon, depuis qu'on sait que le Führer  meurt un autre jour et va bientôt ressusciter, on n'est pas une aberration prête.
Le monde ne suffit pas certainement à notre bon vieux Wayne.


smilesmilesmilesmile

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Marc Bauloye


L'otage Série : Wayne Shelton

Auteur : Denayer & Cailleteau

Prix : 9.80 €

Date de sortie : 23/02/2007

Nombre de pages : 52 en couleurs

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 10/03/2007


(Résumé par Christian Denayer lui-même)

L’otage est un personnage que Shelton doit aller délivrer à la demande d’Honesty. Vous saurez pourquoi dans l’album. D’habitude, il ne fait pas ce genre de démarches, non pas qu’il soit vénal, mais parce que son job consiste plutôt à débrouiller des situations difficiles d’un tout autre genre. Ici, il va le faire gracieusement pour sa copine Honesty.

Ce personnage qu’il va tenter de délivrer, Shelton ne l’aime pas beaucoup parce qu’il s’agit du premier amour d’Honesty et qu’elle en a gardé un souvenir plus qu’ému.

Ce type, journaliste, est donc pris en otage par un groupe de rebelles africains dans un pays en révolution. Et comme toujours dans ce type d’enlèvement, la presse en fait grand bruit. Tête baissée, Shelton est parti sans trop réfléchir pour chercher ce personnage dans la jungle africaine.

Il va y rencontrer d’autres protagonistes tout à fait étonnants. Il n’y en aura aucun de sympa ! Sauf son ancien ami, Jef, qui va l’aider à se débrouiller dans cette aventure. Jef est belge et à peu près le même âge que Shelton. Il va l’aider à piloter un avion qui doit avoir l’âge de Jef et de Shelton réunis. Bref cela promet quelques belles aventures !



C'est toujours un événement quand un album attendu pointe le bout de sa tranche. Wayne Shelton fait partie de ces séries qui, en l'espace de 6 albums (et à grands coups de marketing aussi, reconnaissons-le) a réussi à se frayer et se forger une place dans l'univers très large et divers du neuvième art.
 
Dans cet album, on retrouve un Shelton gentlemen baroudeur qui pour les doux yeux de sa belle se lance dans une mission qui s'avèrera, très vite, fort délicate... L'action est à nouveau bien présente et c'est tant mieux ! On en apprend de plus en plus sur le passé de Wayne, de nouveaux personnages font leur apparition. Il y a des morts, il y en a même beaucoup mais ce héros n'a jamais prétendu être un enfant de coeur et ses méthodes sont bien particulières voire même parfois très radicales. 
 
Un bon moment de plaisir un peu écorné toutefois par un constat au goût un peu amer : n'est pas Jean Van Hamme qui veut !
Si Cailleteau a, sans conteste, le mérite d'honorer, dans l'ensemble, fort bien son contrat depuis qu'il a reppris les rennes du scénario, la qualité de ses récits et le niveau de certaines remarques de ses personnages "je la b... mieux que toi; je vais finir par croire que tu aimes taper sur ce type..." sont parfois à des lieues du talent de son prédécesseur.
Mais ne boudons pas notre plaisir, ce d'autant plus que la maîtrise et la qualité du dessin de Christian Denayer, au sommet de son art depuis le début de la série, justifie, à elle seule, l'acquisition de cet album !

 

Vous pouvez aller lire l'interview de Christian Denayer ici



Extrait 1 Wayne Shelton (tome 6)  - L'otage Extrait 2 Wayne Shelton (tome 6)  - L'otage Extrait 3 Wayne Shelton (tome 6)  - L'otage Extrait 4 Wayne Shelton (tome 6)  - L'otage


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Fred



©BD-Best v3.5 / 2022