?>
 
Liste des critiques de bandes-dessinées
Flux RSS Flux RSS

1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec

varprem
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination


Les Damnés du Reich Série : Wunderwaffen

Auteur : Nolane & Maza

EAN/ISBN : 9782302025660

Prix : 14.50 €

Date de sortie : 03/07/2013

Nombre de pages : 56

Catégorie : Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Soleil Productions

Publié le 25/09/2013



En cet été 1946, la Seconde Guerre mondiale continue en Europe, après l'échec surprise du débarquement allié le 6 juin 1944. D'étranges avions à réaction révolutionnaires, surnommés Wunderwaffen (« Armes miracle »), défendent désormais efficacement l'Allemagne. Walter Murnau, talentueux pilote de wunderwaffen, se retrouve décoré par Hitler en personne, qui le surnomme publiquement « le pilote du Diable », avant de décider de le faire éliminer pour de mystérieuses raisons. Mais Murnau le trompe-la-mort a aussi éveillé l'intérêt de Himmler : la SS mène des recherches en vue de retrouver les pouvoirs de la race aryenne originelle, comme justement celui d'esquiver la mort. Quant à la nature de la monstrueuse machine d'extermination du Nouvel Auschwitz, elle va être révélée dans ce troisième tome qui clôture le premier cycle de Wunderwaffen.L'horreur ultime décidera-t-elle pour autant les Américains à jeter une bombe atomique sur Berlin ?



 

A l'aube de la sortie du quatrième tome, il est bon de revenir sur le tome 3 en détail.

Les armes miraculeuses du Reich, autrement dit "Wunderwaffen" continuent de mener la vie dure aux alliés dans cette uchronie passionnante ou les intrigues ne manquent pas. Richard D. Nolane, le novéliste-journaliste coutumier des recherches sur les ovni et autre fait paranormal, devenu scénariste de bande dessinée, parvient encore à captiver le lecteur.Ce troisième tome commence par le commando suicide et forcé de Fitzgerald qui par son acte de bravoure parvient à liquider quelques nazis en se faisant exploser, ce qui force l'OSS à passe au "plan B" et à parachuter un nouvel infiltré. La tension de l'histoire est à son paroxysme lorsqu'on retrouve le pilote Murnau, le trompe la mort, détesté par Hitler. Paradoxalement et à chaque fois, c'est le führer qu'il voit au bout du tunnel de lumière lorsqu'il est sur le point de trépasser. Ceci intéresse Himmler et les SS au plus au point et ils poussent encore plus loin les expériences sur ce dernier. Nolane parvient à nous prendre d'empathie pour ce pilote faisant partie pourtant de la machine de guerre allemande. Les attaques aériennes se succèdent et sont admirablement bien restituée par Maza dont le trait ne cesse de se perfectionner. Wunderwaffen s'inscrit dans la lignée des Uchronies véritablement réussies et comme à chaque tome, un bonus vous est offert avec cette fois, une interview exclusive intitulée "Himmler est il le maître occulte du Reich?".





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Denis Pirelet


La voix dans le mur Série : Monolith

Auteur : Jimmy Palmiotti, Justin Gray & Phil Winslade

EAN/ISBN : 9782756039282

Prix : 13.95 €

Date de sortie : 28/08/2013

Nombre de pages : 96

Catégorie : Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Publié le 25/09/2013



Monolith raconte l'histoire d'Alice Cohen qui en héritant d'une vieille demeure découvre un être étrange, tapis au fond d'une cave qui ne souhaite qu'une seule chose, qu'on lui lise une histoire...



 

Voici une réédition par Delcourt d'une série publié à l'origine par Image Comics.

Alice est une paumée, dealeuse qui marche pour Princeton, le caïd du quartier. Un jour, un homme en costume vient lui faire par d'un héritage, une maison d'une grand-mère récemment décédée. Pour en bénéficier, une clause qui lui indique qu'elle doit cesser de se droguer et de devenir altruiste et enfin de ne jamais vendre la maison. Et c'est la donc, qu'elle fait l'étrange rencontre, et lira à ce troublant personnage qui l'effraye au début, le journal de sa grand-mère. AU fur et à mesure nous en apprenons plus sur les origines de cette créature, Justin Gray jongle avec le temps présent et les flash-back avec aisance. L'attention du lecteur est captivée page par page quand au dessin de Palmiotti qui co-scénarise cette série, il reste puissant et tout en contraste, net et précis, un vrai régal pour les yeux. Une très belle découverte pour ceux qui ne connaissent pas encore la série.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Simon


Morgane la rouge Série : la ville d'Ys

Auteur : Rodolphe & Raquel Alzate

EAN/ISBN : 9782205066302

Prix : 13.99 €

Date de sortie : 06/09/2013

Nombre de pages : 62

Catégorie : Heroic-fantasy

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 24/09/2013



La Folie Gradlon et Morgane la Rouge sont les deux premiers tomes de La Ville d'Ys, série dans laquelle Rodolphe et Raquel Alzate racontent la légende du même nom.

La Ville d'Ys, résumé des épisodes 1 et 2. Dahut, belle comme un astre et noire comme l'Enfer, est la fille de Gradlon, roi légendaire de Cornouaille. Afin de satisfaire la folie de sa fille, le roi fait construire Ys, la plus belle cité du monde. Cette ville entourée par la mer est protégée des flots par des enceintes immenses. Un système complexe mais ingénieux permet, selon les marées, d'en ouvrir les portes. Mais Dahut, possédée par le Diable, entraînera la chute de la ville et la fin des rêves de Gradlon...

La Folie Gradlon et Morgane la Rouge sont les 1er et 2e volets de La Cité d'Ys, une BD de medieval fantasy qui, comme Thorgal ou Complainte des landes perdues, emprunte au registre des légendes et des grandes épopées celtiques.



 

Que dire de plus par rapport au tome 1 si ce n'est que le scénariste poursuit sa narration de cette légende Bretonne, celle de la reine d'Ys. Que dire de plus à part ces successions d'événements fantastiques, troublants qui se déroulent avec une précision digne d'un horloger...Que dire de plus du graphisme si ce n'est que l'auteur Raquel Alzate nous impressionne encore avec ses coloration somptueuses et son trait si particulier. Que dire de plus si ce n'est que de vous inviter à poursuivre via ce tome 2 la découverte de cette légende, pour peu que vous ne la connaissiez pas et quand bien même, la découvrir avec un nouveau regard, celui proposé par ces deux auteurs de talents qui ont réussi à rendre une histoire celte encore plus passionnante.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Denis Pirelet


les dernières heures de la Prohibition Série : Blue Note

Auteur : Mathieu Mariolle & Mikael Bourgouin

EAN/ISBN : 9782205068535

Prix : 14.99 €

Date de sortie : 06/09/2013

Nombre de pages : 72

Catégorie : Tranche de Vie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 24/09/2013



Blue Note nous entraîne, à quelques jours de la Prohibition, dans une ville gangrenée par l'alcool et la Mafia – là où un boxeur et un jazzman ont rendez-vous avec leur destin... Prohibition, J - 30. Jack Doyle l'a juré : il ne mettra plus les pieds sur un ring et ne se battra plus pour de l'argent. L'alcool, les gangsters, la « gangrène » comme il appelle tout ça, c'est fini ! Pourtant, le passé lui colle à la peau. Et pour un combat, un seul, Jack replonge dans les entrailles d'une ville qu'il aime autant qu'il la déteste. Car New York possède ce charme puissant des « speakeasies » où l'on peut trinquer jusqu'à l'aube et courtiser les jolies femmes. Où l'on s'enivre au rythme des airs de jazz joués par les meilleurs musiciens du moment...



 

Blue Note fais son entrée dans la légende de la Boxe via la bande dessinée. A l'instar de Rocky 5 ou 6, c'est l'histoire de Jack Doyle, un boxeur qui se mettait au tapis pour quelques billets va regagner le ring 5 ans après sa dernière "défaite" et ce grâce à son ex coach, Théo Egan qui à su le convaincre de remettre le couvert. Nous sommes donc au crépuscule de la prohibition, les combat de boxe dès lors rapportent gros, génèrent et prétextent trafic en tous genres et c'est donc le moment idéal pour Doyle de revenir sur le devant de la scène et de chasser ses vieux démons. Dans cette période de crise grave de 1933, les auteurs Bourgouin et Mariolle ont su parfaitement en faire ressortir toute l'ambiance, sombre et pesante. Les clins d’œil au septième art ne manquent pas, blue note porte bien son titre et se lit comme on écoute du jazz. Bourgouin offre un graphisme à la mesure du récit, comme autant de crochets du gauche, ça claque bien. Les personnages sont charismatiques, les décors pertinents. La lecture ne souffre pas d'un manque et l'on reste scotché. La bonne surprise de la rentrée chez Dargaud, un véritable uppercut.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
F. Matagne


Colorado City Série : Les Tuniques bleues

Auteur : Cauvin & Lambil

Prix : 10.60 €

Date de sortie : 04/10/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Publié le 23/09/2013


Les soldats unionistes n'ont pas la vie facile : en guerre contre les Confédérés, ils se font harceler sur leurs arrières par une bande de mercenaires aux ordres du capitaine Miller, un esclavagiste notoire, prêt à tout pour empêcher la victoire du Nord abolitionniste. Rapides, silencieux, effi caces, ces mercenaires n'ont qu'un point faible : il faut les payer. Soucieux de mettre au plus vite un terme aux agissements de cette canaille et de sa bande, l'état-major décide d'envoyer deux hommes pour les infi ltrer et découvrir la source de leur fi nancement. C'est surtout de trouver l'endroit où ils se cachent. Une mission à hauts risques, tout à fait dans les cordes de Blutch et de Chesterfi eld, déclarés volontaires pour jouer les agents doubles. Basée sur des faits historiques avérés, cette aventure des Tuniques Bleues s'inspire d'un épisode peu connu de la guerre de Sécession et quitte momentanément la ligne de front pour les forêts du Colorado.



On les retrouve avec bonheur tous les dix ou douze mois. On sait qu’on va de nouveau passer de bons moments avec eux, comme des camarades qu’on retrouve à chaque vacances d’été. Blutch et Chesterfield, les Tuniques Bleues, reviennent avec leur cinquante-septième album : Colorado Story.

Nos deux amis ont deux options : Charger encore et encore avec l’inconscient Capitaine Stark ou bien tenter de se faire enrôler dans un groupe de hors-la-loi d’un certain Capitaine confédéré autoproclamé : le trafiquant d’armes Miller. Déguisés en civil, ils vont tout faire pour infiltrer cette bande de malfrats.

Les codes qui font le squelette de la série sont au rendez-vous, des colères du Sergent aux réflexions plus pertinentes du Caporal en passant par les commentaires de Stilman sirotant son verre, de l’inconscience kamikaze du Capitaine Stark aux discussions diplomatiques de l’État-major.

Willy Lambil a un graphisme régulier qui n’évolue plus depuis plusieurs albums mais qui a atteint un fort niveau de maîtrise. Attitudes, chevaux,… : rien à redire. Il est difficile de pouvoir émettre une seule critique à son travail. Lambil se confirme en tant que décoriste hors pair.

Raoul Cauvin ne cesse de nous surprendre. Le grand humoriste raconteur se mélange à l’historien qu’il a appris à être. Il arrive encore à trouver une base historique réelle au récit qu’il nous propose. Le Capitaine Miller et son trafic d’armes sont authentiques. Dans quelques années, les puristes de la guerre de Sécession liront les Tuniques Bleues pour apprendre des anecdotes sur le conflit. Par ailleurs, Cauvin prouve encore une fois qu’il est un grand dialoguiste.

Blutch, Chesterfield, Cauvin et Lambil ne sont pas deux duos mais un quatuor assis sur un socle solide et qui en a encore à nous montrer. Chargez, on vous suivra !





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Laurent Lafourcade


Bordeaux Série : Les fondus du vin

Auteur : Christophe Cazenove, Herve Richez, Peral & Olivier Saive

EAN/ISBN : 9782818924679

Prix : 10.60 €

Date de sortie : 04/09/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Bamboo

Publié le 18/09/2013



Un album plein d'arômes, capiteux, gouleyant. Les Fondus de Bordeaux, c'est définitivement à consommer sans modération ! S'il y a une bouteille qui est Gironde, c'est bien celle de Bordeaux ! Et plus que la bouteille, il y a l'âme qu'on met dedans : le vignoble ! Nos Fondus, toutes papilles dehors, vont partir à sa découverte. Des vins les plus chers aux plus confidentiels, des grands rouges aux meilleurs liquoreux, nos amis vont prouver que ce vin est bon pour la santé. Et si ce ne devait pas être tout à fait le cas, ils ont une conviction : que le Médoc est bien un grand médicament !



 

Amateurs de bon vins et de bonne BD humoristique et didactique, cet album est fait pour vous ! Voici le premier tome qui ouvre le bal d'une série vinicole chez Bamboo éditions. Et plus particulièrement aux régions françaises emblématiques. Nous retrouvons les personnages habituels, typiques des autres albums "Les fondus..." cette fois dessiné par la main experte de Peral (qui à déjà commis la série "Les Vétos" chez le même éditeur) accompagné d'Olivier Saive, lui aussi habitué des "Fondus...". Avec leur graphisme, ils nous donnent cette agréable lisibilité (idéale si vous accompagnez la lecture par un rouge de bonne facture). Agrémenter et agrandir votre connaissance du sujet, le tout avec humour c'est ce que vous proposent les scénaristes Hervé Richez et Christophe Cazenove qui excellent dans le pédagogique sans ennuis. Nous abordons donc pour commencer avec ce premier opus, les vins de Bordeaux mais aussi les Pomerol, Saint-Emilion et autre Pauillac. Cette première cuvée est très bonne, attaque la glotte avec son humour aviné et laisse un bon arrière-goût en bouche. Une consommation sans modération de cette BD est même recommandée. Une série tout public, pour amateur averti comme pour le profane, accessible, qui ne saoule pas son lectorat. Commandez-en donc quelques caisses !





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Simon


Une mer de cadavres Série : Isabellae

Auteur : Raule & Gabor

EAN/ISBN : 9782803632336

Prix : 13.99 €

Date de sortie : 30/08/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 18/09/2013



Toujours à la recherche de sa soeur, Isabellae Ashiwara a pris le large, à la poursuite du bateau sur lequel est supposée se trouver Siuko. Mais, entre les dangers bien réels du présent et des fantômes de plus en plus oppressants, la jeune femme voit ses dernières certitudes s'effondrer. Il est sans doute temps que les morts le redeviennent une bonne fois pour toutes !



 

Les événements n'en finissent plus de se bousculer sur Isabellae. Avec quelques regards sur le passé, le scénario de ce tome 2 se concentre aussi sur sa sœur Siuko. Néanmoins le lecteur sentira une baisse de rythme par rapport au premier opus. Une volonté sans doute de Raule, le scénariste qui désire suivre plus en avant le parcours de cette héroïne. L'humour est aussi présent au travers du personnage de Jinku, ce qui ajoute une touche de légèreté somme toute indispensable face aux côtés obscurs de cette série parsemé ça et la au fil des pages. Gabor, le dessinateur est à nouveau étonnant tant par ses personnages que par ses décors qui sont toujours aussi magnifiques, son découpage est précis et la mise en scène fait mouche à chaque coups. Une série de qualité qui rend très vite addict.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Simon


U.S.A Uriel Samuel Andrew Série : U.S.A Uriel Samuel Andrew

Auteur : Will Argunas

EAN/ISBN : 9782203060777

Prix : 16 €

Date de sortie : 28/08/2013

Nombre de pages : 208

Catégorie : Tranche de Vie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Collection : Ecritures

Publié le 18/09/2013



2007. Trente neuf militaires américains sont reçus chez eux comme des héros à la fin de leur mission en Irak. Une bonne partie des habitants de leur petite ville d’origine les accueille à coups de « Welcome Home Boys ! » Les rues sont noires de monde, les filles sont souriantes et les embrassades nombreuses. Mais la liesse s’estompe vite et cède bientôt la place à une réalité plus dramatique. Nombre de ces jeunes adultes vont en effet succomber à ce que les médecins appellent le « trouble de stress post-traumatique ». Qu’il s’agisse des campagnes d’Afghanistan ou d’Irak, plus de 20% des vétérans y ayant combattu en reviennent durablement affectés par ce syndrome.
Will Argunas s’attache au destin de trois d’entre eux : Uriel, Samuel et Andrew, issus de communautés différentes – soit U, S et A, la symbolique est limpide… Pendant leur temps de guerre, ils ont vécu des expériences communes traumatisantes qui les soudent à jamais, mais les isolent et les empêchent de retrouver leurs marques dans la vie américaine ordinaire. À la limite du documentaire fiction, le récit s’insinue dans la tête des protagonistes pour offrir un témoignage réaliste et argumenté, aussi éloigné des jérémiades évangélisatrices que des flatteries nationalistes.



Même si ce sujet a déjà été abordé aussi bien au cinéma (Né un 4 juillet réalisé par Olivier Stone, Le retour avec Jane Fonda) que dans la musique (Born in the U.S.A interprété par Bruce Springsteen), coup de chapeau au dessinateur & scénariste (Will Argunas) qui au moyen de son travail fait ressentir aux lecteurs toutes les émotions de ces garçons envoyés sur différents conflits et qui lors de leurs retours au pays n’arrivent plus à s’intégrer dans le système économique et social. En plus de nos trois G.I’s, Argunas  nous représente aussi le cas d’une famille dont le père a perdu la vie lors d’une opération effectuée en temps de guerre et dont la femme a toutes les difficultés à faire face aux différentes dépenses du ménage suite au décès de son mari.  Elle est alors obligée de prendre un second emploi afin de faire face à ces diverses dépenses entrainées par les crédits effectués pour l’achat de leur domicile et ce aux dépend de l’éducation de leurs deux enfants. Un témoignage poignant sur l’état psychique de ces garçons qui rentrent au pays après des combats aux divers coins du globe mais aussi une présentation des difficultés rencontrées par leurs familles respectives.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Bertrand Lepage


2 guns Série : 2 guns

Auteur : Steven Grant & Mat Santolouco

EAN/ISBN : 9782756042015

Prix : 14.95 €

Date de sortie : 28/08/2013

Nombre de pages : 138

Catégorie : Policier

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Publié le 18/09/2013



Deux flics sont missionnés par leurs patrons pour braquer une banque afin de récupérer de l'argent sale. Sauf qu'aucun des deux ne sait que l'autre est aussi un homme de loi. En effet, Trench est un agent de la DEA et Steadman un officier de l'Intelligence Naval. Et pour couronner le tout, ni l'un ni l'autre ne se doute qu'en fait, ils ne s'apprêtent pas à voler la mafia, mais la CIA...



 

Une BD avec des flingues ! C'est l'histoire de deux infiltrés, deux agents de la DEA et des Marines qui tentent de déjouer les plans de la mafia en planifiant l'attaque d'une banque. Seulement voilà, leur surprise est de taille. En effet, il ne s'agit pas de la mafia en réalité mais bien de la CIA qui est derrière tout cela. Voila donc le terreau de ce polar, la confusion qui mène à des enchaînements d'actions et un rythme soutenu. Le graphisme de Santolouco apporte toute la dimension et l’atmosphère requise au scénario de Steven Grant que l'on connaît aussi pour avoir participé à Avengers. Les « gueules » des protagonistes sont tout ce qu'il y a de plus adéquat pour le genre. Le découpage est impeccable, à tel point que cet album fait l'objet d'une adaptation au cinéma avec pour acteur principal, Denzel Washington, un film qui sort justement le jour ou je vous écris cette chronique, le 18 septembre 2013. Bref, intrigue, piste embrumée, suspense, baston, tous les ingrédients se retrouvent dans cet albums pour ravir les amateurs du genre.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Simon


Papa n'est pas la Série : Braise

Auteur : Bouton & Fortier

EAN/ISBN : 9782205067217

Prix : 11.99 €

Date de sortie : 30/08/2013

Nombre de pages : 56

Catégorie : Aventure-Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 18/09/2013



Deux orphelins, Prune et Janus, sont réveillés par une étrange musique jouée par un chat qui a pour nom Braise. Celui-ci leur propose de vivre dans un royaume merveilleux, remplis de jouets et de sucreries et habité par une reine qui deviendra leur maman... Insouciants, Janus et Prune suivent Braise et, après une période effectivement de liesse, Prune comprend que ce monde enchanteur cache de sombres dessins... Le premier album de deux auteurs venus d'Angoulême qui réalisent, d'entrée, une histoire pleine de charme. Une découverte !

Ce troisième épisode de Braise s'ouvre alors que les enfants ont compris que la reine, loin d'être gentille comme une maman, est une entité maléfique qui « dévore » les enfants pour accroître son pouvoir ! Janus, aigri par l'accident qui lui a coûté la vue, tombe sous l'emprise de la sève, terrible boisson qui fait naître en lui un double monstrueux. Cet ultime épisode devrait enfin nous révéler la véritable histoire de la reine et l'identité du mystérieux ami masqué allié des enfants. Quant à Braise, parviendra-t-il à retrouver sa fille ?



 

Fin de ce triptyque consacré au personnage d'un chat pas comme les autres. Dénouement en cascade offert par le scénariste Bertrand Bouton, judicieusement, afin de clore ce conte avec une fin de bon aloi et de circonstance. Un ambiance particulière s'est implantée tout au long de ces 3 albums et est parvenue à captiver le lecteur. Dans ce tome-ci, des éclaircissements sont apporté sur les réelles motivations de la méchante Reine. Nous découvrons aussi comment à débuté ce monde fantasmagorique. L'humour reste présent et la dynamique toujours de mise. Graphiquement très contemporain, le trait de Cédric Fortier se pare d'une colorisation adéquate, presque monochrome qui donne cet aspect de douce folie et dispensée de manière homogène. Une série qui se termine dans une espèce d'apothéose, un parcours sans faute de deux auteurs atypiques. Un régal.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
F. Matagne


1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec2

varprem2
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination



©BD-Best v3.5 / 2022