?>
 
Liste des critiques de bandes-dessinées
Flux RSS Flux RSS

1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec

varprem
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination


Koba. Série : La jeunesse de Staline

Auteur : Éric Liberge - Arnaud Delalande - Hubert Prolongeau

EAN/ISBN : 9782352046691

Prix : 17,00 €

Date de sortie : 04/10/2017

Nombre de pages : 64

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Les Arènes BD

Publié le 19/10/2017



Moscou, 1931
Staline continue de dicter à un secrétaire terrifié le récit de sa jeunesse : une effroyable confession, qui vise à rétablir la « vérité aux yeux de l’histoire ». Sa vérité, bien sûr…

Première révolution russe, 1905
« Sosso », comme on appelait le jeune Staline, s’est mué en « Koba ». Maintes fois déporté en Sibérie, sans cesse traqué par l’Okhrana,
la police secrète du Tsar, pour qui on le soupçonne parfois de travailler, il passe entre les mailles du filet. Il tue et vole pour faire triompher sa « cause », déclenche grève sur grève, multiplie les conquêtes féminines, écume les Congrès du parti avec Lénine… et rencontre Trotski, qu’il hait déjà. Dans l’ombre, le futur Staline, psychopathe qui se hissera à la tête d’un Empire, ne cesse de grandir. Bientôt, le séisme d’octobre 1917 lui ouvrira les portes du pouvoir.



Pas forcément simple de retracer l’histoire du petit père des peuples et plus particulièrement la jeunesse d’Iossif Djougachvili plus communément connu sous le nom de Staline. Voilà l’important défi relevé par Arnaud Delalande, Hubert Prolongeau et Éric Liberge. Pour ce second épisode, ces derniers s’attardent à nous décrire le parcours de Sosso devenu avec le temps Koba (ours en russe). Couvrant la période débutant en 1902 et se terminant à la révolution d’Octobre 1917 (Октябрьская революция), ils nous font découvrir un homme voyageant à travers l’Europe (Londres, Stockholm, Paris), rencontrant Lénine et Trotski (qu’il n’apprécie pas dès le départ). Koba s’avère être un grand séducteur, collectionnant de nombreuses aventures auprès des femmes qu’il croise lors de ses divers déplacements (évasion de prison, participation au congrès, fuite devant la police du Tsar, etc.). Côté humain, c’est la naissance du tyran, un homme fourbe, sournois, n’ayant aucun scrupule afin d’arriver à faire triompher ses idées servant la révolution bolchevique. Les scénaristes présentent leur histoire à travers les yeux d’un petit fonctionnaire du Kremlin à qui Staline dicte ses mémoires. Le lecteur se trouve emporté dans un exercice de biographie chronologique décrivant au fur et à mesure la naissance du monstre que l’on connaît à l’heure actuelle. Petit bémol, j’adhère totalement aux 54 premières pages du second tome mais par contre je trouve les dix dernières exécutées trop rapidement. Pourquoi ne pas avoir gardé la narration effectuée à travers le petit fonctionnaire jusqu’à la fin de l’histoire ? Les représentations signées par Éric Liberge transmettent parfaitement les images que l’on peut se faire du récit exprimé par les scénaristes, le tout accompagné de couleurs sombres, dans des tons ocre, rouges et gris. Un livre accessible à un public à partir de 14 ans et plus. NB : pour les lecteurs voulant joindre l’image à la réalité, je ne peux que vous conseiller la vision du reportage « Apocalypse Staline ».





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


Tsushima Série : Les Grandes batailles navales

Auteur : Jean-Yves Delitte - Giuseppe Baiguera

EAN/ISBN : 9782344012680

Prix : 14,95 €

Date de sortie : 11/10/2017

Nombre de pages : 56

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Publié le 17/10/2017



En août 1904, au cours de la Guerre russo-japonaise, les troupes japonaises font le siège de Port-Arthur et les navires russes de l’escadre du Pacifique sont bloqués dans le port. Les russes décident alors d’envoyer une seconde flotte en soutien. Mais elle doit venir de la Baltique. Un long périple de près de huit mois. Quand enfin les proues des navires russes fendent les eaux au large de la Corée, il est trop tard, Port Arthur a capitulé. Les Russes décident alors de rejoindre le port de Vladivostok. Malheureusement, ils sont repérés par la flotte japonaise, plus expérimentée et mieux équipée..



Nouveau venu dans la série « Les grandes batailles navales » scénarisée par Jean-Yves Delitte (le peintre officiel de la marine française), ce tome nous fait découvrir le contexte de la bataille de Tsushima ayant eu lieu les 27 et 28 mai 1905 opposant les flottes Russe et Japonaise. Une défaite catastrophique pour la flotte Russe qui perdra la quasi-totalité de ses navires (21 bâtiments sur les 28 engagés). Ce fiasco va non seulement ternir le prestige international de l’Empire Russe, mais aussi placer le Japon dans le rang des puissances incontournables. Il aura des conséquences importantes sur la conception des futurs vaisseaux de guerre mais aussi sur les tactiques employées par les officiers de la marine du pays du Soleil-Levant. Le scénario s’attache à nous dépeindre les différents ennuis et avaries connus par les bâtiments de la flotte Russe. Tout va débuter lorsque cinq jours après leur départ, lorsque la flotte du tsar (45 navires) va tirer en approche de la mer du Nord sur des chalutiers Danois et Anglais, les confondants avec des torpilleurs japonais entraînant un grave incident diplomatique. L’inexpérience des équipages, les nombreux problèmes techniques et mécaniques touchant la flotte russe, les coques recouvertes d'algues et de coquillages ainsi que l'union entre anciens et nouveaux navires freinant la vitesse de la flotte russe naviguant deux fois moins vite que les Japonais peuvent en partie expliquer la défaite infligée aux Russes. Seules quatre pages illustrent la bataille. Le dessin, confié à l’italien Giuseppe Baiguera, emporte les lecteurs aux cotés des marins russes partageant les mésaventures de ces dernier. À partir de 14 ans et plus.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


L'histoire vraie du S.A.S Série : The Regiment

Auteur : Vincent Brugeas - Thomas Legrain

EAN/ISBN : 9782803670567

Prix : 14,45 €

Date de sortie : 06/10/2017

Nombre de pages : 64

Catégorie : Aventure historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Collection : Hors Collection

Publié le 12/10/2017



Pour faire face à l'écrasante supériorité de l'Afrikakorps de Rommel, des officiers ont l'idée de créer un petit régiment d'hommes surentraînés, voué à combattre exclusivement derrière les lignes ennemies. Après une période d'entraînement et de missions de reconnaissance, le SAS lance ses premiers raids sur les aérodromes allemands.



Juin 1941 Afrique du nord. Rien ne semble pouvoir arrêter l’avancée des troupes de l’Afrikakorps de Rommel (le renard du désert). Alors que ce dernier est proche d’Égypte, trois hommes (David Stirling, Jock Lewes & Paddy Mayne) vont unir leurs efforts en créant, à l’encontre de l’avis de leur état-major,  une troupe composée d’une centaine d’hommes. S’affranchissant de toutes  règles mises en place, ils vont intervenir sur des missions les plus  audacieuses, détruisant le matériel des forces de l’axe empêchant la progression de Rommel. Inconsciemment, ces hommes vont démontrer à leurs supérieurs l’impact que de petits groupes légers pouvaient porter contre les forces de l’axe. The Régiment n’est pas un livre de guerre, son scénariste le présentant comme une histoire d’amitié réunissant un trio de têtes brulées avec un point commun : le combat en faveur de la liberté et contre le nazisme. Thomas Legrain assure les illustrations de cette histoire prévue en trois tomes. À noter la présence en fin d’album d’un dossier historique composé de huit pages.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


La grande crevasse. Auteur : Frison-Roche - Jean-François Vivier - Pierre-Emmanuel Dequest

EAN/ISBN : 9782268096087

Prix : 14,90 €

Date de sortie : 04/10/2017

Nombre de pages : 56

Catégorie : Jeunesse

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Editions du Rocher.

Publié le 12/10/2017



Zian, guide de haute montagne à Chamonix, rencontre Brigitte, parisienne et mondaine, venue chercher le dépaysement. La montagne et ses décors majestueux les rapproche. Ils se marient, mais Brigitte est considérée comme une étrangère. Elle vit mal sa solitude et l'angoisse des femmes de guides lors des courses de son mari. La montagne serait-elle une rivale ? Un dessin et des couleurs somptueux servis par un scénario très fort font de cette BD, deuxième opus après Premier de cordée, un essentiel.





Adaptation en bande dessinée du sixième roman de Roger Frison-Roche publié en France en 1948, « La grande crevasse » raconte l’histoire d’amour existant entre un jeune  guide de haute montagne (Zian Mappaz ) et une jeune bourgeoise parisienne (Brigitte Collonges).  Malheureusement, cet amour semble être impossible à cause de la différence de statut social entre les deux jeunes gens sans compter l’accueil hostile réservé par la population locale à la jeune parisienne.  Alors que cette dernière retourne à Paris, Zian est porté disparu lors d’une chasse en montagne. L’adaptation et le découpage du roman effectué par Jean- François Vivier sont  judicieux, mettant en scène les moments les plus intenses de l’histoire. Le graphisme confié à Pierre- Emmanuel Dequest  est sublime ! Au moyen de ses crayons, il réussit  à reproduire parfaitement le contexte de ce drame humain. Le choix des couleurs pastel rendent toute la puissance naturelle à ces paysages montagneux enneigés (voir la double page 30-31). Un classique de la littérature française à mettre entre les mains des jeunes à partir de 12 ans.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


Hubert Reeves nous explique: La Biodiversité Série : Hubert Reeves nous explique

Auteur : Hubert Reeves - Daniel Casanave - Nelly Boutinot

EAN/ISBN : 9782803670796

Prix : 13,45 €

Date de sortie : 13/10/2017

Nombre de pages : 64

Catégorie : Jeunesse

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Collection : Hors collection

Publié le 10/10/2017



Sans les étoiles, nous ne serions pas là. En mourant, elles libèrent les atomes qui sont nécessaires à la construction de tout être vivant. Le résultat, ce sont des plantes, des animaux... toute une biodiversité très précieuse à notre survie à tous. Nous sommes tous différents, comme les animaux et les insectes qui peuplent la terre et les océans, et nous avons tous besoin les uns des autres pour vivre dans un milieu naturel commun.



Les Éditions du Lombard nous proposent de découvrir une nouvelle collection s'adressant plus particulièrement aux enfants qui deviendront les adultes de demain. Qui mieux que l'astrophysicien Hubert Reeves pouvait défendre un album  traitant de la biodiversité ? Invité à accompagner une série d'enfants et leur institutrice lors d'une sortie classe verte, il va leur expliquer à la vue du viaduc de Millau que l'acier et le béton doivent leur existence à la biodiversité d'un lointain passé. Le fer est une combinaison de minuscules bactéries associées à de l'oxygène composant un minerai d'oxyde de fer nécessaire à la fabrication de l'acier. Idem pour le béton résultant d'une combinaison d'algues microscopiques à coquille calcaire s'étant accumulée pour former des couches de sédiments dans lesquelles l'homme puise pour fabriquer du ciment et du béton. Au niveau des énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel) elles aussi sont toutes extraites au cœur de notre planète. L'eau, les aliments, les vêtements ont eux aussi leur propre biodiversité. Il explique l'importance de la chaîne alimentaire qui, lorsqu'elle est mise à mal par l'homme, peut dériver vers l'extinction de certaines espèces utiles. Les représentations et les textes s'adressent aux plus jeunes d'entre nous. Keyla (8 ans), la fille d'un de mes amis, apprécie particulièrement la clarté des explications de notre astrophysicien. Pour sa part, sa sœur Shanys (7 ans) préfère les grandes illustrations fournies par Daniel Casanave. Dès à présent, deux autres albums sont prévus pour 2018, le premier traitant de la forêt et l'autre des océans. Destinée aux enfants, la lecture de cette bande dessinée sera aussi appréciée par un public adulte.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


Quelques jours à vivre. Auteur : Xavier Bétaucourt - Olivier Perret

EAN/ISBN : 9782756082264

Prix : 14,95 €

Date de sortie : 06/09/2016

Nombre de pages : 128

Catégorie : Société

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Encrages

Publié le 09/10/2017



Ce matin, Juliette prend son service à l’unité de soins palliatifs. Elle est accompagnée par une infirmière senior qui la guide pour ses premiers jours. Dans ce service qui ne ressemble à aucune autre unité médicalisée, elle assiste à la réunion de transmission entre les infirmières de nuit et celles de jour. Juliette comprend qu’elle va devoir remettre en question bon nombre de ses certitudes…



Belgique, lundi 2 octobre 2017. L’écrivaine Anne Bert est décédée à l’âge de 59 ans après avoir reçu une injection létale dans un service de soins palliatifs. Atteinte d’une maladie neurodégénérative évolutive et incurable, elle avait choisi de mener publiquement son combat afin de faire évoluer la loi française interdisant l’euthanasie et le suicide assisté. Le journaliste Xavier Bétaucourt nous fait partager le quotidien d’une équipe évoluant dans le service des soins palliatifs de la ville la plus pauvre de France : le centre hospitalier Victor-Provo situé à Roubaix.  Avec le regard de Juliette, jeune infirmière débutante dans ce service, on découvre progressivement la vie, les joies et les peines de celles et ceux qui séjournent et travaillent dans cette unité. Xavier Bétaucourt nous décrit l’évolution de la médecine à travers les siècles, les différents us et coutumes mortuaires rencontrées autour du globe. Au fil des pages, il aborde des thèmes tels que la gestion physique et psychique des souffrances, l’accompagnement humain, les questions spirituelles ainsi que l’euthanasie. L’ensemble des sujets sont traités avec pudeur et sans aucun voyeurisme dans cet univers des ultimes journées de la vie humaine. Olivier Perret transpose ce récit en image via un graphisme mêlant différentes nuances de gris ayant pour effet une intimité et une chaleur humaine impossible à rendre avec une caméra.

NB : Crée en 1998, l’unité de soins palliatifs de l’hôpital Victor-Provo de Roubaix accueille des malades en phase terminale pour un séjour n’excédant pas une dizaine de jours, souvent moins.

 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


Le banquet des Damnés Série : Michel Ange

Auteur : Convard - Adam - de Rochebrune

EAN/ISBN : 9782344009987

Prix : 13,90 €

Date de sortie : 13/09/2017

Nombre de pages : 48

Catégorie : Esotérisme

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : Caractère

Publié le 06/10/2017



1508. Une sordide affaire de meurtres secoue Milan. Qui est cet étrange bourreau qui décapite ses victimes à la hache d’arme, et quelle hideuse apparence cache-t-il sous ses bandages ? Pourquoi signe-t-il ses crimes VENIT IUSTITIAE SOL – Le soleil de la justice a brillé ? Et pourquoi Michelangelo Buonarroti a-t-il décidé de s’y rendre à la suite d’une mystérieuse convocation, abandonnant sa fresque de la Chapelle de Sixte ? Éprouvé par l’enquête et victime d’une attaque cardiaque, le prévôt Vittore, seul capable de résoudre ces énigmes, reste alité. Et pendant ce temps, les têtes continuent de tomber...



Avril 1508, Milan baptistère Saint-Ambroise. Découverte de la tête d’un architecte récemment installé en ville. L’enquête concernant le meurtre est confiée au prévôt Vittore, un homme connu dans toute l’Italie pour son bon sens et sa perspicacité. Et pourtant, rien ne semble habituel dans ce meurtre. Ni l’attitude de l’église semblant redouter un schisme dans ses rangs, ni l’arrivée impromptue de Michelangelo abandonnant précipitamment la fresque qu’il est occupé à peindre à Rome dans la chapelle de Sixte. Le plus surprenant dans cette enquête restant l’inscription gravée sur le plateau sur laquelle la tête reposait : VENIT IUSTITIAE SOL – Le Soleil de Justice a brillé. Adaptation du roman « Michelangelo et le banquet des Damnés » de  Didier Convard effectuée par Éric Adam, ce dernier nous entraîne en pleine Renaissance italienne dans un thriller historique digne du roman « Le nom de la Rose » d’Umberto Eco. Alors que le premier tome plantait le décor et les différents personnages de cette intrigue, le second nous plonge dans une course effrénée teintée de spiritualité et de mysticisme à la recherche des motivations de l’assassin. Le graphisme est confié à Thibaud De Rochebrune. Son dessin, réaliste et accessible, rend la lecture de ce diptyque agréable pour une grande majorité du public. À partir de 16 ans.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


Le guide. Série : Ter

Auteur : Rodolphe - Christophe Dubois

EAN/ISBN : 9782356740526

Prix : 16,00 €

Date de sortie : 19/10/2017

Nombre de pages : 80

Catégorie : Science-Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Daniel Maghen Editions

Collection : Bande Dessinée.

Publié le 05/10/2017



Au retour de leur expédition, Mandor et ses amis découvrent que le village de Bas-Mesnil s'est effondré, ne laissant qu'un tas de ruines. Les habitants accusent Mandor qui échappe de justesse au lynchage grâce à l'intervention du Bourdon et de ses prêtres. Un séisme secoue les lieux et les survivants trouvent refuge dans une crypte, guidés par Mandor dont la mémoire semble revenir.



Lors de la page finale du premier tome, le scénariste (Rodolphe) avait laissé nos héros face à une paroi sur laquelle ils avaient découvert les lettres du mot TER. Alors qu’ils étaient toujours présents sur les lieux, un important séisme s’était produit ayant pour conséquence le dévoilement de l’inscription complète (JUPI)TER. Sur le chemin du retour, nos compagnons vont être agressés par les prêtres soldats, ces derniers faisant prisonnier Mandor  le rendant responsable du tremblement de terre ayant détruit en grande partie la cité de Bas-Mesnil. En attendant son procès, il est victime de diverses visions et plus particulièrement concernant un endroit très peu connus de la population situé dans les fondations de la cité. En règle générale, le second tome d’un triptyque est toujours un exercice difficile à réaliser, ce dernier étant très souvent moins accrocheur que son prédécesseur. Rien de tout cela avec le second volume de TER. Le scénario de Rodolphe tient parfaitement ses promesses aussi bien au niveau des éléments successifs dévoilés (la véritable identité de JUPITER) que vis-à-vis de l’action et des découvertes faites par les protagonistes de l’histoire. Aucun temps mort n’est à déplorer, les dessins de Christophe Dubois cernant judicieusement les différents visuels rencontrés que ce soit au niveau des décors souterrains mais aussi pour les représentations des vaisseaux spatiaux. Une paire gagnante pour un maître achat concernant ce nouvel album à paraître aux Éditions Daniel Maghen à partir du 19 octobre 2017.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


Un monde nouveau. Série : On Mars_

Auteur : Sylvain Runberg - Grun.

EAN/ISBN : 9782356740519

Prix : 16,00 €

Date de sortie : 31/08/2017

Nombre de pages : 80

Catégorie : Science-Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Daniel Maghen Editions

Collection : Bande Dessinée.

Publié le 01/10/2017



En 2132, la colonisation de Mars est devenue une réalité. Avec l’épuisement des ressources terrestres, c’est surtout une nécessité. L’avenir du genre humain repose sur une poignée de scientifiques... Jasmine Stenford est en route pour Mars, condamnée aux travaux forcés, en compagnie de milliers d’autres prisonniers. Etre condamné à la prison en l’an 2132, c’est un aller simple dans les camps de travail de Mars assuré. Sans espoir de retour. Comme tous les prisonniers arrivant sur cette planète, on lui greffe un implant respiratoire facial qui lui permettra de respirer à l’air libre, en attendant que l’atmosphère martienne soit suffisamment transformée pour que les humains puissent un jour s’en passer.



La nouvelle production éditée par les Éditions Daniel Maghen confirme l’audace et le bon goût de cet éditeur. Cette fois, c’est au niveau de l’univers de la science-fiction que les lecteurs sont entraînés. En réunissant le scénariste Sylvain Runberg et le dessinateur Grun, Maghen confirme le sérieux et le soin particulier consacré à la qualité des œuvres qu’il publie. Prévue en trois tomes, la série nous emmène aux côtés de Jasmine Stenford, une ancienne policière condamnée à vingt ans de travaux forcés pour avoir abattu par erreur, lors d’une intervention contre des trafiquants de drogue, la fille du ministre de l’industrie britannique. Elle est accueillie sur Mars par un « référent », qui explique aux futurs prisonniers les règles et les usages établis. Le moindre écart de conduite est sanctionné par des drones de surveillance n’ayant aucun scrupule à éliminer un prisonnier. Comme tous les nouveaux, elle est envoyée au creusement des canaux destinés à l’irrigation des arbres plantés sur la planète rouge afin de rendre l’air de celle-ci respirable pour les Terriens. C’est dans cet univers qu’elle va faire la connaissance de ses compagnons de cellule. Avec ce premier tome de 56 pages S. Runberg, non content de nous proposer un grand classique de la science-fiction (colonisation de la planète rouge), entraîne ses lecteurs sur des sujets difficiles tels la destruction écologique de notre planète mais aussi sur diverses réflexions concernant l’utilité psychologique de la privation de liberté, l’emprisonnement et les travaux d’intérêt généraux. Cette situation est illustrée par les dessins réalisés par Grun. Ce dernier n’a pas lésiné sur les moyens utilisés, proposant de magnifiques décors industriels combinés avec des atmosphères lourdes et étouffantes. Je ne peux que vous conseiller l’acquisition de ce livre alliant science-fiction avec les comportements humains. À signaler la présence d’un dossier situé en fin d’ouvrage présentant différentes recherches graphiques effectuées par le dessinateur relatif aux personnages et à l’univers développé.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


La révolte des terres. Auteur : Koza - Marion Mousse

EAN/ISBN : 9782203096295

Prix : 18,00 €

Date de sortie : 23/08/2017

Nombre de pages : 104

Catégorie : Historique-Chronique Sociale

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Publié le 29/09/2017



Ferdinand, jeune mineur du Pas-de-Calais, se sent peu concerné par les consignes de grève générale. Mais en 1941, en pleine guerre mondiale, l'heure n'est plus aux hésitations !



27 mai 1941, fosse n° 7 - 7 bis de la Compagnie des mines de Dourges située dans le bassin minier de la région Nord-Pas-de-Calais. Une grève éclate revendiquant de meilleures conditions de travail, des suppléments alimentaires et du savon. En une semaine, le conflit va s’étendre à l’ensemble des mines voisines. Cette région était localisée en zone interdite et dépendait de l'administration militaire de Bruxelles. L’industrie minière, très importante économiquement et stratégiquement pour l'Allemagne, la grève générale va être rapidement et violemment réprimée. Le bilan de la répression va être conséquent: plus d'une centaine d'arrestations, des exécutions et la déportation de 270 personnes. Au terme de celle-ci, l’administration allemande donnera en partie gain de cause aux mineurs en leur accordant des suppléments alimentaires et des vêtements de travail. Cette action sera reconnue comme l’un des premiers actes de résistance collective à l'occupation nazie en France. C’est à cette époque que Koza place le scénario de « La révolte des terres ».  Il découpe son récit en trois périodes différentes : la première se situe en 1941 lors des grèves touchant les mines nordistes, la seconde pendant la déportation de son personnage et la troisième après mai 1945 lors du retour des déportés des camps de concentration. Le dessin de Marion Mousse, composé de différentes déclinaisons de gris et de noir sur fond blanc, donne à l’album une ambiance particulièrement froide et tourmentée. Cette plongée de Ferdinand, un homme quelconque sans idéologie politique, dans l’univers « Nacht und Nebel » dresse le portrait d’un citoyen confronté aussi bien à l’oppression nazie qu’au cynisme capitaliste mais surtout à la barbarie des hommes. En résumé, un livre qui n’est pas sans rappeler un ouvrage de Zola présentant le destin d’un homme face à la déportation et à la bêtise humaine.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Alain Haubruge


1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec2

varprem2
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination



©BD-Best v3.5 / 2022