?>
 
Liste des critiques de bandes-dessinées
Flux RSS Flux RSS

1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec

varprem
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination


La vie rêvée du Capitaine Salgari Série : La vie rêvée du Capitaine Salgari

Auteur : Paolo Bacilieri

Prix : 16,95 €

Date de sortie : 20/02/2013

Nombre de pages : 176

Catégorie : Biographie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Publié le 04/04/2013


Emilio Salgari rêvait sa vie dans ses livres. Né à Vérone en 1862 et mort à Turin en 1911, il est l'auteur de romans populaires d'aventures dont sa série la plus connue est Sandokan. Autoproclamé capitaine, il disait avoir parcouru les mers du globe. En fait, il n'a jamais quitté l'Italie et était employé aux écritures. Mais son imagination était sans limites... C'est son histoire qui vous est racontée ici.



Emilio Salgari était est un écrivain italien. Il écrivit des romans et nouvelles d'aventures qui connurent de nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision (Les Pirates de la Malaisie, Les Mystères de la jungle noire, ou encore Le Corsaire Noir). Il fut le créateur du personnage de Sandokan, le tigre de Bornéo. C'est avec une biographie que Delcourt en collaboration avec le scénariste Paolo Bacilieri nous propose de découvrir cet homme dont la réputation le dépeignait comme un homme assez autoritaire. C'est un bio assez atypique que nous offre Bacilieri. En effet, nous découvrons les derniers jours de l'auteur non sans quelques flash-back judicieux nous permettant d'appréhender la vie de Salgari. Parfois difficile à suivre Bacilieri s'en sort plutôt bien finalement et parfois se pose sur quelques détails. Graphiquement très italien, bien entendu, le trait démontre parfaitement l'ambiance de l'époque. Un hommage hors du commun à un auteur qui a trop tendance à se faire oublier de nos jours.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Laurent Gilles


Terra Australis Série : Terra Australis

Auteur : LF Bollée & Philippe Nicloux

EAN/ISBN : 9782723472579

Prix : 45 €

Date de sortie : 13/03/2013

Nombre de pages : 512

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : 1000 Feuilles

Publié le 04/04/2013



Une des plus incroyables odyssées humaines de l’Histoire a eu lieu il y a un peu plus de 220 ans. Environ 1 500 hommes et femmes ont été déportés, entassés à bord de 11 navires, parcourant plus de 24 000 km sur trois océans. Ils étaient des bagnards, des forçats, des condamnés... le rebut de l’Angleterre ! On les a envoyés à l’autre bout du monde, dans un pays qui n’existait pas encore. Aller sans retour vers l’enfer ou chance inespérée d’une nouvelle vie ? Plus rien ne sera comme avant autour de ce nouveau monde, issu d’une terre ancestrale que les habitants d’origine appelaient Bandaiyan...



Laurent-Frédéric Bollée livre ici son From Hell, une œuvre magistrale de plus de 500 pages dessinées avec brio au lavis par Philippe Nicloux. Une création sans précédent dans l’histoire de la bande dessinée française et internationale.

Un travail impressionnant exécuté graphiquement par Philippe Nicloux qui nous offre de magnifiques lavis et par la recherche historique pointue de Laurent-Frederic Bollée qui force le respect.

Certains seront peut-être impressionné par l'imposant volumes de 500 pages mais qu'ils se rassurent, la lecture est passionnante et vous ne ressentirez aucunement le poids du livre grâce à cette histoire captivante. Il y est décrit ce périple vers l’Australie de milliers de prisonniers anglais vers l'Australie à bord de vaisseaux du 18eme siècles. Les décors ne manqueront pas de surprendre le lecteur, les personnages très expressifs couplés aux envolées verbales élégantes de Bollée raviront les amateurs du genre. Un album indispensable.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Laurent Gilles


Kharis Série : World War X

Auteur : Peter Snejbjerg & Jerry Frissen

EAN/ISBN : 9782803632749

Prix : 12 €

Date de sortie : 05/04/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Science-Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 02/04/2013



La nouvelle est confirmée : le réveil des neuf créatures extra-terrestres disséminées sur la Terre et la Lune va sonner le glas de l'humanité si le lien télépathique qui les unit n'est pas rompu au plus vite. Et les seuls humains qui semblent y comprendre quelque chose, les membres de la société de sécurité privée Rubicon, manquent mystérieusement à l'appel. Tout repose maintenant sur une dernière intuition d'Hélius...



Deux mois seulement après le premier épisode, voici déjà que survient la seconde livraison de World War X, série B (assumée) de SF à (très) grand spectacle dessinée par Peter Snejbjerg sur un scénario de Jerry Frissen. Deux mois seulement ? Mais c’est énorme, deux mois, par rapport à la densité de l’histoire et du déroulement des événements décrits ici. Deux mois ? Mais ce n’est rien face aux quatre milliards d’années depuis lesquels Hélius semble connaître les créatures extra-terrestres (et vertes, si si… !) qui menacent la survie de l’humanité (déjà sérieusement entamée par les explosions, massacres et cataclysmes en tous genres exposés dans les deux albums…) Si, concrètement, on apprend très peu de choses dans ce tome 2, Hélius se refusant même devant l’insistance d’autres personnages à en dire plus (agaçant ce mec ? robot ? alien ?), le scénario sur-boosté de Jerry Frissen se complexifie encore d’un petit cran tout en continuant à foncer à 200 à l’heure. Jen, le mystérieux personnage féminin apparu relativement discrètement en fin du tome 1 joue ici un rôle important, sans que l’on sache qui elle est vraiment, elle non plus. On peut juste imaginer qu’elle soit une espèce d’alter ego négatif d’Helius, puisqu’on la découvre notamment, en début d’album, à la Maison Blanche en 1957, négociant la fourniture d’une incroyable source d’énergie avec le Président Roosevelt pour permettre aux USA de remporter la course aux étoiles avant les Soviétiques. On peut d’ailleurs se demander pourquoi, plus encore au vu de la couverture, ce n’est pas son prénom qui donne le titre de ce second volet. Mais peut-être que ça n’aurait pas amusé les admirateurs de Jacques Martin, même avec un « h » de différence. Encore une fois, World War X fonctionne très bien, et le dessin typé « comics » de Peter Snejbjerg sert parfaitement le rythme trépidant de ce nouvel album dans lequel on se laisse très facilement emporter en mesurant combien une série, même courte, peut devenir addictive. Reste à attendre le tome 3 annoncé pour juillet. Mais attendre quoi ? Une apothéose ? Sans doute, mais aussi peut-être que les auteurs prennent un tout petit peu de temps pour tout nous expliquer… A moins qu’ils ne nous fassent le coup d’une saison 2 ? Pourquoi pas, ça pourrait être chouette World War Y… Quand je vous disais que la série était addictive !





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


On ira tous au Charadis Série : Sale Bête

Auteur : Krassinsky & Mazaurette

EAN/ISBN : 9782800155791

Prix : 10.60 €

Date de sortie : 05/04/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dupuis

Publié le 02/04/2013



Amandarine et Elizabelle, les deux ados d'une famille modèle, ont chacune leur animal transgénique de compagnie. L'un est un adorable chat au pelage marqué de coeurs roses, "Trop mignon !", nommé Clarky ! L'autre est un hamster raté, laid, puant, sournois et d'une grossièreté sans limite et rêvant de devenir un génie du mal. Le problème, c'est que l'habit ne fait pas le moine, et que sous l'apparence tellement "kawai" du chat se cache un redoutable manipulateur...



Hamster drame, premier album de Sale Bête, avait aussi constitué mon premier coup de cœur 2012 pour son humour gentiment « politiquement incorrect », son originalité et sa possibilité d’être lu à différents niveaux, et donc de plaire à tous. J’attendais On ira tous au Charadis avec curiosité, une certaine crainte aussi, l’attrait et la surprise de la nouveauté ne fonctionnant, forcément, plus de la même manière avec un tome 2. Pourtant, aucune déception avec ce nouvel album. Les auteurs nous servent une « suite » originale et inattendue, prenant une direction qu’ils avaient à peine amorcée dans le tome 1. Et on mesure que l’univers de Bestiole, le hamster laid, sale, grossier…mais tellement craquant quand même, ne se limite pas à la famille d’Amandarine et Elizabelle mais que « la fabrique », où tout a commencé, est toujours bien présente… Comme dans un film d’horreur de série B que certaines scènes ne manquent pas d’évoquer. Les plus jeunes suivront les aventures de Bestiole avec bonheur, les plus grands (leurs parents peut-être…) se régaleront du portrait de cette famille déjantée cristallisant à elle seule quelques gros travers et lubies de notre société. Mazaurette et Krassinsky s’amusent, et nous on se marre ! Après avoir lu On ira tous au Charadis, nul doute que si vous êtes un ami des félins, vous ne les regarderez plus de la même manière. Si les chats ont des pattes de velours, ils ont aussi des griffes et peut-être rêvent-ils de les sortir pour construire un monde…bien à eux en utilisant pour cela de drôles de moyens. L’album ouvre en outre des pistes suffisamment tordues (Vivienne, la fougueuse de 53 ans !) pour susciter déjà une solide dose d’impatience en attendant l’épisode 3. Et puis, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer un extrait de dialogue assez représentatif de l’humour parfois délicieusement cruel et trash de la série : « on ne dit pas « vieux », on dit « impotent », « grabataire » ou « dégradé », mais on reste respectueux avec les croulants. » Était-ce la pensée du jour ?

 






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Pierre Burssens


Comptines Série : Cellule Poison

Auteur : Laurent Astier

EAN/ISBN : 9782205070439

Prix : 11.99 €

Date de sortie : 05/04/2013

Nombre de pages : 98

Catégorie : Polar

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 02/04/2013



Avec ce 5e tome de Cellule Poison, Laurent Astier met le point final à un spectaculaire roman noir.

Cellule Poison est une série qui nous plonge dans l'enfer de la prostitution, un thriller contemporain dense et rythmé qui explore les nouvelles mafias d'Europe de l'Est.



Laurent Astier à eu la bonne idée, tout au long des 4 précédent tomes, de prendre le temps de nous lier à ses personnages et à opérer le savant mélange de drame, de polar, de psychologie et d'intrigue politique. Le cinquième tome est une sortez d'apothéose dans lequel nous retrouvons un dynamisme fort et une narration correcte. Les protagoniste subissent les affres de leur destin mais ne renoncent cependant à mener le combat. Ce cinquième et ultime tome conclu la série et se meut finalement en un polar réussi. Jugez par vous-même, 98 pages n'ont pas été un luxe pour conclure de façon magistrale ce quintet aux multiples rebondissements. Un album, une série dont vous auriez tort d'y faire l'impasse.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Gil


Provence, août 44 Série : Bleu Blanc Sang

Auteur : Moënard - Stalner

EAN/ISBN : 9782302027084

Prix : 14,30 €

Date de sortie : 13/03/2013

Nombre de pages : 56

Catégorie : Aventure historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Soleil Productions

Publié le 01/04/2013



Cette « histoire française » se déroule au début des années 1960. Elle comprendra trois volumes : Bleu, Blanc, Sang avec des flashbacks pour les faits se déroulant autour de la période du débarquement en Provence (été-automne 1944). Car, certains des personnages qui forgent la France des Sixties, hommes politiques et capitaines d’industrie, ont utilisé la seconde guerre mondiale pour asseoir une sorte de légitimité personnelle et historique. D’aucuns ont joué un véritable rôle de résistant et de combattant dans la deuxième guerre mondiale. D’autres n’hésitèrent pas à usurper un titre ou à s’inventer un passé de héros pour jouir d’une aura qui allait leur ouvrir les portes du pouvoir, de l’argent et de la renommée. Mais tôt ou tard les masques tombent. Avec fracas et dans le Sang...



Rien à dire concernant les magnifiques illustrations de Stalner, par contre grosse déception au niveau du scénario ! Peut-être est-ce dû à l’illustration de la couverture mais j’espérais partir sur l’histoire du débarquement de Provence, or celui-ci est utilisé afin de pouvoir construire l’intrigue qui sera dévoilée dans les deux autres tomes. Un premier tome un peu confus avec de nombreux flasback permettant la mise en place de la suite de cette trilogie. En attente de pouvoir lire la suite de cette histoire qui me laisse pour l’instant sur ma faim. A signaler en fin d’ouvrage, un dossier de quelques pages agrémenté de plusieurs photographies sur le débarquement de Provence.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


L'espoir d'un lendemain Série : A l'ombre du convoi

Auteur : Beroy - Toussaint

EAN/ISBN : 9782203040946

Prix : 12,95 €

Date de sortie : 27/03/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Casterman

Collection : Univers d'auteurs

Publié le 01/04/2013



Belgique, nuit du 12 au 13 novembre 1943, quelque part entre Malines et Louvain. Un convoi de wagons plombés s’est immobilisé sur la voie ferrée, en pleine campagne. Il a quitté Bruxelles pour un voyage sans retour, direction Auschwitz.À l’ombre du convoi retrace les destins croisés de trois personnages réunis cette nuit-là sur cette même voie ferrée : Olya la déportée, Wilhem, membre de la Schutzpolizei chargée de convoyer les captifs, et Théo, l’amant belge d’Olya, membre d’un très petit groupe de résistants qui, presque sans moyens, va attaquer le convoi et tenter de libérer les déportés.



Je vous avais décrit tout le bien que je pensais de cette BD lors de la sortie du premier tome. Le second tome venant de paraître confirme mes premières impressions. Le coup de crayon et le graphisme de José Maria Beroy sont toujours aussi proches de la réalité dans la représentation non seulement des résistants mais aussi des différents personnages ayant connu la déportation vers les camps de la mort. Par contre, je viens de me prendre une claque monumentale concernant le scénario de Kid Toussaint ! Alors que celui-ci aurait parfaitement pu se contenter de continuer le récit débuté dans le premier tome et dormir sur ses lauriers, eh bien non ! À mon plus grand plaisir, il commence un nouveau scénario parallèle au premier mais en nous présentant les différents personnages ayant contribué à l’évasion des déportés constituant ce convoi, évasion effectuée au moyen d’une lanterne recouverte d’un papier rouge, de trois pinces afin de couper les cadenas des wagons mais aussi grâce au courage de trois étudiants ayant mis au point et participés à cette évasion qui au départ semblait impossible. Le scénariste en profite pour nous dresser un état des lieux au fil des pages de ce second tome des évènements historiques (montée du nazisme, invasion et occupation de la Belgique) tout en nous présentant aussi les différentes réactions et émotions vécues par nos trois protagonistes lors de ses différents événements. Un tout grand merci pour ce scénario inattendu nous permettant de vivre l’histoire avec un grand H en suivant la préparation et l’évasion des personnages présentés lors du premier tome. Maitre achat printanier pour ce diptyque dont la qualité et la spontanéité me font placer la note maximale.



Extrait 1 A l'ombre du convoi (tome 2)  - L'espoir d'un lendemain Extrait 2 A l'ombre du convoi (tome 2)  - L'espoir d'un lendemain Extrait 3 A l'ombre du convoi (tome 2)  - L'espoir d'un lendemain Extrait 4 A l'ombre du convoi (tome 2)  - L'espoir d'un lendemain


Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


Acta est fabula Série : Les gardiens du sang

Auteur : Convard - Falque

EAN/ISBN : 9782723481625

Prix : 13,90 €

Date de sortie : 20/03/2013

Nombre de pages : 56

Catégorie : Esotérisme

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : La loge noire

Publié le 01/04/2013



« Nous préserverons le secret, dussions-nous trahir, mentir et tuer » ! Tel est l’un des préceptes des Gardiens du sang, désormais en grande difficulté. Le Triumvirat a réussi à détruire leur couveuse et à évincer l’organisation Mundus... Le Rectificateur, bras armé de ce mystérieux ennemi, semble tout savoir, et s’avère pour les Gardiens du sang un adversaire bien plus redoutable que ce qu’ils pensaient... La guerre est déclarée entre les deux organisations occultes... Si certains membres du Vatican se prennent pour Dieu grâce à la génétique, quel est le but du Triumvirat ? Exploiter leurs découvertes ou mettre fin à ces recherches dangereuses ?



Dernier volume de cette série parallèle ayant rapport avec la saga du « Triangle Secret », « Les Maitres du Sang » aura tenu en haleine les lecteurs pendant cinq années. Ce dernier tome nous révèle enfin la véritable identité du Rectificateur tout en se terminant sur une note positive. Le défi relevé par Didier Convard est parfaitement mené à terme et les illustrations confiées à Denis Falque sont toujours aussi époustouflantes. Qui aurait pu prévoir au départ de cette « saga » que treize années plus tard, celle-ci ferait toujours partie des sorties annuelles attendues par de nombreux lecteurs et régulièrement au sommet des ventes ? Maintenant, que les fans se rassurent, Didier Convard a toujours de nouvelles idées et vous donne rendez-vous dès l’année prochaine pour un nouveau cycle qui portera le nom de « Lacryma Christi ».   



Extrait 1 Les gardiens du sang (tome 5)  - Acta est fabula Extrait 2 Les gardiens du sang (tome 5)  - Acta est fabula Extrait 3 Les gardiens du sang (tome 5)  - Acta est fabula Extrait 4 Les gardiens du sang (tome 5)  - Acta est fabula

Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Niala S.


Renault sans limites Série : Renault sans limites

Auteur : Christophe Merlin

EAN/ISBN : 9782723494144

Prix : 13.90 €

Date de sortie : 13/03/2013

Nombre de pages : 40

Catégorie : Art Book

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Publié le 27/03/2013



L’illustrateur Merlin (Macadam Toutou, Nürburgring 57) passe en revue les plus mythiques voitures de la marque au losange qui se sont illustrées pour leurs performances. On retrouve ainsi pour notre plus grand plaisir les R8 Gordini, les Alpine du Mans, les premières Formules 1 Turbo, la R5 Turbo de rallye. Mais également la légendaire Etoile Filante qui établit des records de vitesse sur le lac salé ou encore la toute première Renault Type K de 1902 qui s’est illustrée dans les premières courses de l’histoire de l’automobile. L’ouvrage s’achève sur l’ère contemporaine avec l’implication de Renault en Formule 1 (Benetton, Lotus, Red Bull)



Vous aviez toujours voulu savoir ou retracer l'histoire de la firme au losange, voila qui est fait d'une manière succincte via ses productions emblématiques. Il ne s'agit donc pas ici d'une BD à proprement parler mais plutôt d'un recueil d'illustrations et de textes de Christophe Merlin qui nous narre à sa manière âges d'or des Renault Gordini, Alpine, Type K ou encore la célèbre R5 Rallye. Les grands moments y sont expliqué avec un dessin aux couleurs légères et aux description très détaillées (techniques ou événementielles). Un album destiné aux amoureux de la marque Renault.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Marcus


Le réseau aquila Série : Silas Corey

Auteur : Fabien Nury & Pierre Alary

EAN/ISBN : 9782723483933

Prix : 14.95 €

Date de sortie : 13/03/2013

Nombre de pages : 64

Catégorie : Aventure historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Publié le 27/03/2013



Détective. Espion. Tueur.
Héros ou escroc, ça dépend de l’employeur…

Avril 1917. La guerre fait rage dans toute la France. À Paris, l’opposition menée par Georges Clemenceau tente de faire tomber le gouvernement Caillaux... Silas Corey, ancien reporter, agent du 2e Bureau, détective et aventurier à plein temps, est engagé par Clemenceau pour retrouver un reporter disparu. Ce dernier aurait recueilli des preuves de la trahison du chef du gouvernement. Corey, non content d’accepter la mission, vend aussitôt ses services au 2e Bureau et à Mme Zarkoff, industrielle de l’armement compromise dans l’affaire. Fort de ses trois salaires, Corey se lance sur la piste du reporter, et ne tarde pas à croiser le chemin du redoutable espion Aquila, qui dirige les opérations du Kaiser en France... L’issue de la guerre pourrait bien dépendre du résultat de son enquête. Mais au fait, quelqu’un sait-il pour qui Silas Corey travaille vraiment ?



Voila un diptyque comme on aime à en lire souvent. Glénat à une fois de plus déniché un héros pas ordinaire par le biais de Fabien Nury et Pierre Alary. Après un placement judicieux des personnages dans le premier tome, le second propose un bon mélange d'action, de dynamisme, d'espionnage et se lit avec délectation. Le tandem d'auteur nous propose un rythme de lecture qui coupe le souffle et cela n'est pas pour déplaire aux amateurs des genres. Cela tire dans tous les sens, l'intrigue est savamment bien distillée, les complots sont bien ficelés, le mystère souvent entier et les surprises ne manquent pas à l'appel. Silas Corey est un mixe de James Bond et d’Arsène Lupin en quelque sorte. Le graphisme d'Alary est fin et agréable et le scénario de Fabien Nury est du béton armé. Une BD qui ma foi aurait totalement sa place dans le top 10 des meilleurs productions de l'année 2013.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Laurent Gilles


1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec2

varprem2
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination



©BD-Best v3.5 / 2022