?>
 
Liste des critiques de bandes-dessinées
Flux RSS Flux RSS

1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec

varprem
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination


La fleur du souvenir Série : Golias

Auteur : Serge Le Tendre & Jerome Lereculey

EAN/ISBN : 9782803632909

Prix : 14.45 €

Date de sortie : 20/09/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Historique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Publié le 02/10/2013



Dans une Grèce antique de légende, sur l'île d'Ankinoë, le Prince Golias rêve de voyages tout en s'entraînant avec son compagnon d'armes et en jouissant des douces mélopées de sa soeur. Mais quand son cousin décide d'assouvir ses pulsions les plus sordides, les luttes de pouvoir larvées éclatent au grand jour et remettent en cause la destinée de chacun. S'il veut conserver son rang et sauver la vie de son père, le Roi, Golias va devoir affronter bien des périls..



 

Le chemin de Golias se poursuit vers cette Fleur du souvenir, légendaire pour avoir poussé l'arbre de Chronos. Elle est la clé pour le trône d'Ankinoë laissé au main de Polynos le traître. L'oncle Polynos qui tenta d'assassiner son père, le Roi Farstal, en l'empoisonant ce qui plongea le monarque dans un coma profond. Mais le prix à payer pour cette fleur est lourd : 10 ans de vie ! Chronos est un dieu exigeant, mais que ne ferait-on pas pour son père lorsqu'on est un fils digne...

 

Le tandem Le Tendre (La quête de l'Oiseau du temps) et Lereculey (Wollodrin) revient pour ce tome 2 riche en événements et actions haletante. Le fantastique alimente bien l'histoire et est utilisé intelligemment par le scénariste. La sauce prend immédiatement et l'intérêt du lecteur instantanément captivé. Lereculey offre un dessin d'une grande qualité, dynamique au découpage judicieux. J'ajouterais la particularité de l'effort apporté aux graphisme des créatures qui sont un véritable régal pour les yeux. Golias s'inscrit dans la grande lignée des BD fantastique, un genre dont on aimerait qu'il se développe d'avantage, pour notre plus grand plaisir. Et ce plaisir nous le prénom encore avec ce second album qui ne dénote pas par rapport au premier et propulse la série sur sa lancée, sans anicroches.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Denis Pirelet


Palmer en Bretagne Série : Palmer en Bretagne

Auteur : Petillon

EAN/ISBN : 9782205070576

Prix : 13.99 €

Date de sortie : 13/09/2013

Nombre de pages : 54

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 02/10/2013



C'est en Bretagne que se déroule cette quinzième enquête de Jack Palmer. Après ses missions en Corse et une plongée dans un paradis fiscal proche du Liechtenstein, Jack Palmer est engagé comme garde du corps auprès d'un milliardaire collectionneur d'art contemporain. Tout pourrait être idyllique dans cette région magnifique. Hélas ! les algues vertes, la cupidité, un crime mystérieux et la légendaire maladresse du détective vont transformer ce séjour breton en un réjouissant désordre, dans lequel René Pétillon déploie son humour ravageur et sa connaissance intime des particularismes locaux.



 

On ne s'ennuie jamais avec Jack Palmer et cette fois ce sont nos amis bretons qui en prennent pour leur matricule. Tout ou presque tout y est caricaturé et je ne vais pas énumérer les moqueries sachant leur côté un peu caractériel, Palmer s'en charge très bien à notre place, enfin, disons plutôt Pétillon, qui reste caustique à souhaite. Caustique mais allégé, il ne tombe pas dans la lourdeur et ce quinzième tome en est la preuve à nouveau. Les dialogues sont truculent et les situations cocasses et surréalistes. Un bon cocktail d'humour et de graphisme qui ne manquent pas de peps et qui séduiront le public amateur de taquineries en tout genre.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Simon


Les millésimes. Série : Châteaux Bordeaux

Auteur : Corbeyran - Espé

EAN/ISBN : 9782723492775

Prix : 13,90€

Date de sortie : 04/09/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Aventure

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Glénat

Collection : Grafica

Publié le 30/09/2013



Alors qu’Alexandra soupçonne toujours fortement Louis Dorgemont d’être responsable de la mort de son père, celui-ci est victime d’un terrible accident de voiture et tombe dans le coma. Pendant ce temps, le Chêne Courbe fait face à une double crise : en plus de son bilan désastreux, l’un des principaux propriétaires du domaine veut récupérer ses terres ! Alexandra décide de redorer le blason familial en produisant, malgré les réserves de son frère Charles, une cuvée mythique…



Quatrième tome de cette BD qui plonge les lecteurs dans le domaine spécifique du vin. Cette série est un peu l’équivalent vinicole des Maîtres de l’orge parue il y a déjà quelques années chez le même éditeur. Corbeyran nous fait découvrir le monde vinicole au travers des illustrations effectuées par Espé. Comme dans toute bonne saga qui se respecte on y retrouve le meurtre accompagné des sept péchés capitaux.  Le scénario de Corbeyran emmène le lecteur dans le monde des œnologues avec ses expressions et son langage bien spécifique. Le dessin d’Espé est particulièrement soigné et aide le lecteur lorsque l’intrigue semble être plus lente. Un livre à déguster en compagnie d’un grand cru !





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Bertrand Lepage


Oméga Série : Jour J

Auteur : Blanchard - Duval - Pécau - Maza

EAN/ISBN : 9782756041018

Prix : 14,95 €

Date de sortie : 18/09/2013

Catégorie : Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : Néopolis.

Publié le 29/09/2013



Depuis huit ans, à la suite du coup d'État des ligues d'extrême droite le 6 février 1934, la France a cessé d'être une république et n'a plus qu'un adversaire, la seule démocratie encore existante en Europe : la Grande-Bretagne. L'Europe est au bord du gouffre. La disparition du capitaine Antoine de Saint-Exupéry au-dessus de la Manche risque d'être l'étincelle qui mettra le feu aux poudres.



Retour au vingtième siècle pour ce quatorzième tome de Jour J. L’uchronie étant la base de cette série, le scénario de ce dernier volume est plus abordable pour le grand public par rapport aux deux précédents. Malgré quelques incohérences historiques, je retrouve le gout à la lecture de cette série grâce à cette nouvelle aventure. Le scénario signé Blanchard – Duval  & Pécau est cohérent, bien rythmé et plaira à un large public. Le dessin confié à Maza (un choix judicieux) convient parfaitement bien à l’époque représentée. A lire tout en laissant l’histoire réelle dans un coin de votre esprit.



Extrait 1 Jour J (tome 14)  - Oméga Extrait 2 Jour J (tome 14)  - Oméga Extrait 3 Jour J (tome 14)  - Oméga Extrait 4 Jour J (tome 14)  - Oméga

Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Bertrand Lepage


Le dégoût Série : Le dégoût

Auteur : Diego Agrimbau & Dante Ginevra

Prix : 15 €

Date de sortie : 27/09/2013

Nombre de pages : 80

Catégorie : Tranche de Vie

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Autres

Collection : Insula

Lien spécifique : http://www.editions-insula.com

Publié le 27/09/2013


Buenos Aires, quartier d’Almagro, années 2000. Suite à un accident, Daniel se complaît dans sa difformité et la médiocrité d’une vie qu’il subit sans y opposer de résistance. Il ne trouve de réconfort que dans la contemplation secrète de sa voisine aveugle, Natalia, qui fait preuve d’un grand appétit pour la vie. Son quotidien est rythmé par les séances de voyeurisme qui le plongent dans le dégoût de soi, jusqu’au jour où il ose adresser la parole à Natalia.



Tandem d'auteurs latino-américains, Agrimbau & Ginevra nous proposent de découvrir leur vision de la face obscur de l'humanité, de ce que peut en fait tout un chacun, éprouver de sa propre personne. Ce processuc complexe qui engrange le manque d'assurance, l'irrrespect des autres ou de soi-même et les comportement sociaux déviants, les traitrises, les mensonges, les abus de toutes sortes, cet amalgame qui nous amène, oui, au dégoût total. Et pourtant, il y a tout de même ce début d'ydille entre ces deux refoulés de la société que sont Daniel et Natalia, voisins de leur état. Les auteurs nous montrent à quel point l'ont peu se sous-estimer et donc se fourvoyer. Ils nous montrent aussi ce contraste entre deux être diametralement oposé sur leur conception de la vie. Graphiquement, Ginevra opte pour une ambiance monochrome et un trait tout en rondeur. Une première production de choix et de qualité pour une toute nouvelle maison d'édition qui nous ouvre les portes vers cette manne d'auteurs d'outre atlantique.

 

Regard sur les auteurs :

Diego AGRIMBAU

(Buenos Aires, Argentine, 1976)

Diego Agrimbau est l’un des plus grands scénaristes argentins actuels, considéré comme l’un des artisans du renouveau du neuvième art dans son pays. Il est co-fondateur de la maison d’éditions argentine La Productora (2003) et membre du collectif Historietas Reales (2005), plate-forme de publication en ligne de bandes dessinées où paraît Le Dégoût pour la première fois, en feuilleton. Allant de la science-fiction au récit intimiste en passant par le comic strip, ses œuvres ont été publiées aussi bien en Amérique du Sud qu’en Europe.

BIBLIOGRAPHIE

Diagnostics, dessin de Lucas Varela, Tanibis, 2013 /Éden Hôtel, dessin de Gabriel Ippóliti, Casterman, 2012 / Fergus, détective publicitaire, dessin de Leonardo Pietro, L’Atalante, 2009 / La Grande toile, dessin de Gabriel Ippóliti, Albin Michel, 2006 / La Bulle de Bertold, dessin de Gabriel Ippóliti, Albin Michel, 2005.

Dante GINEVRA

(Buenos Aires, Argentine, 1975)

Dante Ginevra est un dessinateur argentin prolifique qui a collaboré avec de nombreux scénaristes du Río de la Plata. Il est co-fondateur, de la maison d’éditions argentine La Productora (2003) et collabore dans quelques-unes des revues qui contribuent à l’essor de la bande dessinée en Argentine (Fierro, Comiqueando, Sudameri-K, Historietas Nacionales). Jusqu’alors inédites en France, ses œuvres ont été publiées en Argentine, en Uruguay, en Espagne et en Italie. Le Dégoût est son premier livre publié en France.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Simon


De Bourgogne Série : Les fondus du vin

Auteur : Christophe Cazenove, Herve Richez &Serge Carrere

EAN/ISBN : 9782818924662

Prix : 10.60 €

Date de sortie : 04/09/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Bamboo

Publié le 26/09/2013



Les Fondus n'auront jamais si bien mérité leur nom. Car c'est en Bourgogne, cette fois, que leur passion pour le vin va les mener. Un album nectar ! Napoléon, outre celle de vouloir asservir l'Europe, avait une passion : le Gevrey- Chambertin. Alexandre Dumas déclarait « Un Montrachet devrait être bu à genoux et nu-tête ». Dans cet album, c'est au tour de nos Fondus d'avoir des citations inoubliables comme « Mamma Mia, le Bourgogne c'est canon ! ». Et justement, ils ne vont pas manquer d'en boire, des canons ! Et dans tous les coins de la Bourgogne ! Ils vont avec humour et méthodiquement prouver que le Bourgogne c'est un sacré vin, mais peut-être, avant tout, un vin sacré...



 

Deuxième recueil viticole pour les Fondu du vins. Cette fois direction Bourgogne avec le encore une fois, le bon breuvage à base de raisin expliqué au travers de planche de gags des Fondus. Le burlesque est de mise et les béotiens font face aux aficionados expérimenté, ce qui ne manque pas de provoquer des situations hilarantes. Et puis les auteurs nous rappellent à notre bon souvenir les excellent Mâconnais, les côtes de nuits, les côtes Chalonnaises et de Beaune tout cela via la magie du trait de Serge Carrère qui maîtrise avec aisance la reprise des personnages de cette série et ajoute donc sa touche personnelle qui augmente encore la force du gag. Également à l'instar des Fondus du Vin de Bordeaux, un cahier de note qui nous fait découvrir les régions, la géographie et son histoire, le terroir et les climats, les appellations et autre informations précieuse à notre érudition. C'est donc à nouveau un très bon millésime que les viticulteurs de la BD, Hervé Richez et Christophe Cazenove nous proposent de déguster évidement avec un bon verre de...Bourgogne bien entendu !





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Denis Pirelet


Souvenirs de futurs Série : Valérian

Auteur : Pierre Christin & Jean-Claude Mezieres

EAN/ISBN : 9782205068467

Prix : 11.99 €

Date de sortie : 20/09/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Science-Fiction

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Dargaud

Publié le 26/09/2013



Un 22e épisode de Valérian et Laureline ? Étrange, car, pour le plus grand désespoir des lecteurs, la saga s'est achevée avec le tome précédent et une boucle temporelle dont les auteurs ont le secret. En fait, dans ce nouvel album, Pierre Christin et Jean-Claude Mézières jouent les touristes galactiques, revisitant certaines des plus belles aventures de leurs héros, ajoutant quelques pages, sublimes, à Alflolol, retournant faire une excursion à Point central ou retrouvant Laureline jeune sauvageonne avant que Valérian ne la séduise. Un retour vers le futur !



 

Cet album est comme une visite guidée ou l'ont retrouve le langage et le bréviaire propre à la série et pléthore de personnages qui se sont succédé au fil des albums. Ne vous efforcez pas à trouver un sens quelconque à ce dernier opus, il n'y en a pas. Les auteurs on flanqué en vrac ce qui leur paraissaient pertinent à démontrer. Les narrations s'entrecroisent sans ordre précis. Il ne s'agit donc pas d'une nouvelle aventure mais bel et bien d'une ode à cette série mythique créée par Pierre Christin et Jean-Claude Mézières. Certains seront pris de nostalgie et auront le l'envie irrésistible de supplier les auteurs de revenir à l'écriture du scénario pour de nouvelles aventures et de pourquoi pas, créer une réalité alternative pour que nos héros puissent à nouveau vivre d'autres récit palpitants, on peut rêver... quoi qu'il en soit, le fan ne sera pas volé à l'achat de ce 22eme tome car y sont incluse quelques magnifiques double pages qui agrémente cet hommage.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Simon


Lucille Série : Walking dead

Auteur : Robert Kirkman & Charlie Adlard

EAN/ISBN : 9782756039572

Prix : 13.95 €

Date de sortie : 04/09/2013

Nombre de pages : 144

Catégorie : Fantastique

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Delcourt

Collection : CONTREBANDE

Publié le 26/09/2013



La mort de Glenn a été un grand traumatisme pour tous. À sa suite, Rick, qui n'est plus le chef de la communauté, semble accepter sa soumission à Negan, un choix également assumé par Michonne. Rick ne bronche pas quand le tueur revient l'humilier une nouvelle fois. Mais qu'en est-il de Carl ? Celui-ci a échappé à la surveillance de son père, et se trouve caché sous un matelas, armé d'un fusil.



Lucille, du latin Lux qui signifie Lumière. Lucille, sainte patronne, était une jeune martyre chrétienne décapitée en Afrique au IVème siècle. Son goût du beau et de la poésie est contagieux. C’est un plaisir de vivre à ses côtés. Elle a un véritable don pour le bonheur. Bien. Maintenant que vous savez tout sur Lucille, et bien, celle de Walking dead, c’est pas du tout ça…

On retrouve Rick Grimes aux prises avec Negan, psychopathe, polygame, chef de la communauté des Sauveurs. Ce dernier pratique une politique basée sur la terreur. Il n’hésite pas à cramer au fer à repasser la joue de quiconque ne respecte pas ses consignes. Deux options s’offrent à Rick et aux siens : se soumettre ou combattre. Mais c’est sans compter avec la témérité, ou l’inconscience, de son fils Carl.

Robert Kirkman continue l’exploration des tréfonds de l’âme humaine. Les zombies ne sont qu’un prétexte fallacieux. Ces personnages deviennent plus que secondaires au fil des albums. Ils s’avèrent bien moins dangereux que les survivants. Vous vous souvenez du Gouverneur ? C’était un enfant de chœur à côté de Negan…et de Lucille, sa batte de base-ball entourée de fils de fer barbelés. Kirkman distille son récit au rythme de parution mensuel des comics, dont sont ici recueillis six épisodes. La tension monte jusqu’au final qui laisse augurer d’un prochain album où la bataille sera rude et où Lucille sera certainement encore plus au premier plan.

Le dessin de Charlie Adlard et les trames et niveaux de gris de Cliff Rathburn rendent supportables des scènes impitoyables. Du découpage de zombies aux regards terrifiants, Adlard ne semble pas las de cet univers.

Walking dead, forte du succès de la série télévisée, a encore de beaux jours devant elle. Les auteurs devront quand même prendre garde à deux écueils dans lesquels il ne faudrait pas tomber, à savoir ne pas négliger les zombies et éviter de prendre un rythme scénaristique répétitif qui se contenterait de balader les personnages -et les lecteurs- de communauté en communauté.





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Laurent Lafourcade


Orphelins. Série : hell school

Auteur : Dugomier -Ers

EAN/ISBN : 9782803632572

Prix : 10,60 €

Date de sortie : 04/10/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Jeunesse

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Le Lombard

Collection : Hors Collection

Publié le 25/09/2013



Situé sur une île au large de la France, l'institut de l'excellence est considéré par tous comme une école de haut niveau, mais aussi comme une école stricte, voire rétrograde. Mais qu'importe. Que ne feraient pas certains parents pour donner toutes leurs chances à leurs enfants ou, simplement, pour les recadrer lorsque ceux-ci se montrent ingérables ? Cependant, sous son apparence irréprochable, l'école cache un terrible secret. Pourquoi le bizutage, pourtant interdit en France, est-il discrètement maintenu au sein de ce lycée ? Pourquoi de temps à autre, un tel établissement scolarise-t-il gratuitement un orphelin ? Et pourquoi les décès accidentels qui ont endeuillé l'institut ont-ils à chaque fois frappé un de ces orphelins ? Ce sont les questions que se poseront Bastien, Hina, Boris et Valérie, quatre ados scolarisés bien malgré eux dans cette école. Quatre ados dont trois refuseront le bizutage, quatre ados dont deux sont orphelins, quatre ados en danger, et qui l'ignorent encore...Hell School raconte le quotidien de ces adolescents. Leur rencontre, leur amitié, leurs amours, leur détresse au sein de cet établissement de plus en plus hostile, leur volonté d'écourter leur scolarité et, au fur et à mesure des albums, leur entrée dans les méandres d'une conspiration qui les dépassera.



Tiré un trait sur « Les démons d'Alexia » parus chez Dupuis, voici donc la paire Ers & Dugomier reconstituée grâce aux éditions Lombard. Tous deux nous transporte dans cette nouvelle série ayant pour cadre une école destinée à l'élite française mais qui traine un lourd secret et cautionne des meurtres d'adolescents n'ayant pas acceptés les règles du bizutage. Les lecteurs font la connaissance du trio Bastien, Hina & Boris mais aussi de Valérie, la fille du professeur de mathématique qui rejoint le groupe des «Bâtards » afin de manifester son désaccord vis-à-vis de l'attitude et du comportement de son père (prof de mathématique) concernant les élèves féminines ayant des lacunes en mathématiques. Ce trio quatuor va enquêter sur la mort suspecte de deux anciens élèves de l'école ayant tout comme eux refusé de participer au bizutage imposé aux nouveaux élèves. Alors que le dernier tome d'Alexia m'avait fortement déçu, je retrouve ici avec plaisir les créateurs tels que j'aime à les relire. Quatre personnages principaux donnent à cette série une fraicheur adolescente qui plaira à un très large public. En attente avec impatience du troisième tome intitulé « Insoumis ».





Autre(s) critique(s) de cette série

Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Bertrand Lepage


Apple et lemon Série : Apple et lemon

Auteur : Nicoby

EAN/ISBN : 9782359540635

Prix : 9.90 €

Date de sortie : 16/08/2013

Nombre de pages : 48

Catégorie : Humour

Type de reliure : Album cartonné

Éditeur : Tabou éditions

Publié le 25/09/2013



Nouvelles aventures rocambolesques de nos ados déjantés ! Après le succès du volume 1, ils reviennent : Apple et Lemon sont deux ados bourrés de complexes et de fantasmes sur le sexe, gavés de porno mais tétanisés à l'idée d'embrasser une fille. Encore un peu enfants, pas encore suffisamment adultes pour comprendre réellement ces choses, Apple et Lemon enchaînent gags et situations burlesques avec une pointe de réalisme qui fait sourire. Ce qu'en dit l'auteur : « J'avais envie de retrouver ce qui m'avait plu dans les vieilles bandes de Crumb. Je montre les pages aux copains, s'ils se marrent, c'est bon pour moi. » Sur les pas de Titeuf, Apple et Lemon s'aventurent dans le monde du sexe d'une manière assez cocasse !



 

Tabou éditions propose d'ordinaire et généralement dans son catalogue, de la BD sexy et érotique chaude pour public avertit. Mais parfois l'éditeur propose aussi d'autres thèmes sur base coquine, une série avec de l'humour potache et touchant de drôlerie. Apple et Lemon sont deux gamins porté sur la chose cherchant par toutes les astuces possibles et imaginable d'assouvir leur penchant pour le voyeurisme. Nicoby, connu pour "20 ans ferme", "Ouessantines" ou encore "dans l'atelier de Fournier" revient ici pour la deuxième fois avec ce duo de garnements qui ne rêvent que de nanas à poils et de gros nénés. Grâce à un graphisme simpliste, l'auteur parvient à nous faire s'étirer les zygomatique. C'est un humour qui fait mouche et sans lourdeur. Un parcours sans faute pour ce numéro deux des turpitudes d'Apple et Lemon. Recommandé à tout candidat contre la morosité.






Ton nom (*)
Ton e-mail
Cotation
Ton judicieux
commentaire
Recopie le code
affiché ci-contre
captcha
 
Simon


1-100·101-200·201-300·301-400·401-500·501-542


varprec2

varprem2
1·2·3·4·5·6·7·8·9·10·11·12·13·14·15·16·17·18·19·20
21·22·23·24·25·26·27·28·29·30·31·32·33·34·35·36·37·38·39·40
41·42·43·44·45·46·47·48·49·50·51·52·53·54·55·56·57·58·59·60
61·62·63·64·65·66·67·68·69·70·71·72·73·74·75·76·77·78·79·80
81·82·83·84·85·86·87·88·89·90·91·92·93·94·95·96·97·98·99·100
pagination

pagination



©BD-Best v3.5 / 2022